Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sud Drôme

Sud Drôme

Un petit tour chez moi, le sud de la Drôme et de l'Ardèche ainsi que le Nord du Vaucluse et du Gard. Pas de grands voyages à grand frais pour découvrir là ou je vis, j'aime ma région et vous la partage.


La machine à Claude Boucher....Suze La Rousse (Drôme 26)

Publié par jipaipai sur 2 Mai 2015, 20:26pm

Catégories : #La France que j'aime, #Suze La Rousse, #Mécanique, #Vins, #Drôme

Un quart d'heure et 10 kms de route, nous voici à Suze La Rousse.

Dans le cadre du magnifique château de Suze La Rousse, une machine étrange à découvrir au pied d'un imposant escalier dans le hall d'entrée du châteaux.

Claude Boucher est né à Blanzy en Saône et Loire en 1842 et il est mort à Cognac en 1913. Il commence à 10 ans à la verrerie de Blanzy ou il apprends le métier.  Après avoir travaillé dans les verreries de Tremblade et de Faymoreau en Vendée il achète la verrerie de Saint Martin en Cognac en 1878.

Claude Boucher est né à Blanzy en Saône et Loire en 1842 et il est mort à Cognac en 1913. Il commence à 10 ans à la verrerie de Blanzy ou il apprends le métier. Après avoir travaillé dans les verreries de Tremblade et de Faymoreau en Vendée il achète la verrerie de Saint Martin en Cognac en 1878.

Claude Boucher et le premier à avoir mis au point une machine pour fabriquer une bouteille, brevet de 1894 à 1898.  En 1909, d'aprés Jules Henrivaux, une centaine de millions de bouteilles est fabriquée en France avec la machine de Claude Boucher

Claude Boucher et le premier à avoir mis au point une machine pour fabriquer une bouteille, brevet de 1894 à 1898. En 1909, d'aprés Jules Henrivaux, une centaine de millions de bouteilles est fabriquée en France avec la machine de Claude Boucher

Avec trois ouvriers, un cueilleur, un mouleur et un porteur la fabrication de la bouteille s'opére en cinq étape.  1) Remplissage du moule ébaucheur par le cueilleur avec la quantité de verre nécessaire à la fabrication de la bouteille.   2) Compression à l'air comprimé par le mouleur dans le moule ébaucheur et formation de l'ébauche et de la bague de la bouteille

Avec trois ouvriers, un cueilleur, un mouleur et un porteur la fabrication de la bouteille s'opére en cinq étape. 1) Remplissage du moule ébaucheur par le cueilleur avec la quantité de verre nécessaire à la fabrication de la bouteille. 2) Compression à l'air comprimé par le mouleur dans le moule ébaucheur et formation de l'ébauche et de la bague de la bouteille

3) Renversement et ouverture du moule ébaucheur, l'ébauche étant tenue par la bague.   4) Finition par l'air comprimé dans le moule finisseur pour terminer la bouteille.   5) Démoulage et transport de la bouteille avec des pinces par le porteur vers l'arche de recuisson.

3) Renversement et ouverture du moule ébaucheur, l'ébauche étant tenue par la bague. 4) Finition par l'air comprimé dans le moule finisseur pour terminer la bouteille. 5) Démoulage et transport de la bouteille avec des pinces par le porteur vers l'arche de recuisson.

La production de cette machine est de 100 bouteilles à l'heure, soit le double du soufflage à la bouche. L'apprentissage pour l'utilisation de la machine dure que quelque mois au lieu de plusieurs années pour le soufflage à la bouche. Elle sera utilisé jusque dans les années 1960.

La production de cette machine est de 100 bouteilles à l'heure, soit le double du soufflage à la bouche. L'apprentissage pour l'utilisation de la machine dure que quelque mois au lieu de plusieurs années pour le soufflage à la bouche. Elle sera utilisé jusque dans les années 1960.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents