Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sud Drôme

Sud Drôme

Drôme, Ardèche, Vaucluse et Gard. Là ou je vis, ma ville, ma région, mon pays...mes balades régionales et nationales.


Saint-Montan La Renaissance D'un Village (Ardèche 07220)

Publié par Jipai sur 22 Avril 2016, 20:06pm

Catégories : #Village, #Ruine, #Saint-Montan, #Ardèche, #Calvaire, #La France que j'aime, #Patrimoine, #Restauration

(16/05/2016) La seconde vie d'un village Ardéchois, à 20 kms de chez moi, déjà visité partiellement, c'était le but de la ballade du weekend de Pentecôte 2016, l'avantage avec la visite de ce village c'est qu'à chaque fois il y à du nouveau à voir et pour cause, ce village n'était que ruine en 1970.

Situé en Ardèche, sur les bords du Rhône, le village médiéval de Saint-Montan n’était plus qu'un amoncellement de pierres en 1970. Ses derniers habitants l’avaient quitté en 1880 pour s’installer à proximité de leurs terres. Ils avaient emporté avec eux tuiles, poutres, chevrons, pierres d’encadrement des portes et fenêtres pour construire un peu plus loin sur la commune

Situé en Ardèche, sur les bords du Rhône, le village médiéval de Saint-Montan n’était plus qu'un amoncellement de pierres en 1970. Ses derniers habitants l’avaient quitté en 1880 pour s’installer à proximité de leurs terres. Ils avaient emporté avec eux tuiles, poutres, chevrons, pierres d’encadrement des portes et fenêtres pour construire un peu plus loin sur la commune

Des années plus tard, face à ce champ de ruines, des passionnés, tous originaires du village, décident de créer l’association des Amis de Saint-Montan pour permettre la restauration et la conservation du patrimoine historique du village médiéval et de son château. Commence alors pour eux une longue histoire...

Des années plus tard, face à ce champ de ruines, des passionnés, tous originaires du village, décident de créer l’association des Amis de Saint-Montan pour permettre la restauration et la conservation du patrimoine historique du village médiéval et de son château. Commence alors pour eux une longue histoire...

"Nous avons d’abord fait un énorme travail de déblaiement des ruines", raconte Marcel Armand, le président de l’association. "Parallèlement, nous avons recherché tous les propriétaires et racheté la majorité des ruines pour des sommes dérisoires (7.62 euros en 1970). Certains propriétaires ont même fait don de leurs biens". Après une étude de faisabilité technique et financière, l’association se propose de réaliser les travaux de restauration. Des bénévoles viennent par centaines sur le chantier de Saint-Montan. "Nous en avons reçu 440 en 2001 et 300 en 2002" note Marcel Armand. "Des chômeurs en fin de droits nous ont également apporté leur concours et leurs connaissances professionnelles." Sur le plan financier, l’Etat, la Région, le Département et la Commune subventionnent les travaux et la Direction de la Jeunesse et des Sports subventionne les chantiers de jeunes.
"Nous avons d’abord fait un énorme travail de déblaiement des ruines", raconte Marcel Armand, le président de l’association. "Parallèlement, nous avons recherché tous les propriétaires et racheté la majorité des ruines pour des sommes dérisoires (7.62 euros en 1970). Certains propriétaires ont même fait don de leurs biens". Après une étude de faisabilité technique et financière, l’association se propose de réaliser les travaux de restauration. Des bénévoles viennent par centaines sur le chantier de Saint-Montan. "Nous en avons reçu 440 en 2001 et 300 en 2002" note Marcel Armand. "Des chômeurs en fin de droits nous ont également apporté leur concours et leurs connaissances professionnelles." Sur le plan financier, l’Etat, la Région, le Département et la Commune subventionnent les travaux et la Direction de la Jeunesse et des Sports subventionne les chantiers de jeunes.
"Nous avons d’abord fait un énorme travail de déblaiement des ruines", raconte Marcel Armand, le président de l’association. "Parallèlement, nous avons recherché tous les propriétaires et racheté la majorité des ruines pour des sommes dérisoires (7.62 euros en 1970). Certains propriétaires ont même fait don de leurs biens". Après une étude de faisabilité technique et financière, l’association se propose de réaliser les travaux de restauration. Des bénévoles viennent par centaines sur le chantier de Saint-Montan. "Nous en avons reçu 440 en 2001 et 300 en 2002" note Marcel Armand. "Des chômeurs en fin de droits nous ont également apporté leur concours et leurs connaissances professionnelles." Sur le plan financier, l’Etat, la Région, le Département et la Commune subventionnent les travaux et la Direction de la Jeunesse et des Sports subventionne les chantiers de jeunes.
"Nous avons d’abord fait un énorme travail de déblaiement des ruines", raconte Marcel Armand, le président de l’association. "Parallèlement, nous avons recherché tous les propriétaires et racheté la majorité des ruines pour des sommes dérisoires (7.62 euros en 1970). Certains propriétaires ont même fait don de leurs biens". Après une étude de faisabilité technique et financière, l’association se propose de réaliser les travaux de restauration. Des bénévoles viennent par centaines sur le chantier de Saint-Montan. "Nous en avons reçu 440 en 2001 et 300 en 2002" note Marcel Armand. "Des chômeurs en fin de droits nous ont également apporté leur concours et leurs connaissances professionnelles." Sur le plan financier, l’Etat, la Région, le Département et la Commune subventionnent les travaux et la Direction de la Jeunesse et des Sports subventionne les chantiers de jeunes.
"Nous avons d’abord fait un énorme travail de déblaiement des ruines", raconte Marcel Armand, le président de l’association. "Parallèlement, nous avons recherché tous les propriétaires et racheté la majorité des ruines pour des sommes dérisoires (7.62 euros en 1970). Certains propriétaires ont même fait don de leurs biens". Après une étude de faisabilité technique et financière, l’association se propose de réaliser les travaux de restauration. Des bénévoles viennent par centaines sur le chantier de Saint-Montan. "Nous en avons reçu 440 en 2001 et 300 en 2002" note Marcel Armand. "Des chômeurs en fin de droits nous ont également apporté leur concours et leurs connaissances professionnelles." Sur le plan financier, l’Etat, la Région, le Département et la Commune subventionnent les travaux et la Direction de la Jeunesse et des Sports subventionne les chantiers de jeunes.
"Nous avons d’abord fait un énorme travail de déblaiement des ruines", raconte Marcel Armand, le président de l’association. "Parallèlement, nous avons recherché tous les propriétaires et racheté la majorité des ruines pour des sommes dérisoires (7.62 euros en 1970). Certains propriétaires ont même fait don de leurs biens". Après une étude de faisabilité technique et financière, l’association se propose de réaliser les travaux de restauration. Des bénévoles viennent par centaines sur le chantier de Saint-Montan. "Nous en avons reçu 440 en 2001 et 300 en 2002" note Marcel Armand. "Des chômeurs en fin de droits nous ont également apporté leur concours et leurs connaissances professionnelles." Sur le plan financier, l’Etat, la Région, le Département et la Commune subventionnent les travaux et la Direction de la Jeunesse et des Sports subventionne les chantiers de jeunes.

"Nous avons d’abord fait un énorme travail de déblaiement des ruines", raconte Marcel Armand, le président de l’association. "Parallèlement, nous avons recherché tous les propriétaires et racheté la majorité des ruines pour des sommes dérisoires (7.62 euros en 1970). Certains propriétaires ont même fait don de leurs biens". Après une étude de faisabilité technique et financière, l’association se propose de réaliser les travaux de restauration. Des bénévoles viennent par centaines sur le chantier de Saint-Montan. "Nous en avons reçu 440 en 2001 et 300 en 2002" note Marcel Armand. "Des chômeurs en fin de droits nous ont également apporté leur concours et leurs connaissances professionnelles." Sur le plan financier, l’Etat, la Région, le Département et la Commune subventionnent les travaux et la Direction de la Jeunesse et des Sports subventionne les chantiers de jeunes.

Au total, ce sont dix-neuf parcelles appartenant à l’association et cinq à la Commune qui ont été réhabilitées. Marcel Armand constate avec fierté que "Saint-Montan est l’un des plus beaux villages de caractère du département. Il y a une unité que l’on ne retrouve nulle part ailleurs. L’association devenue unique propriétaire du vieux bourg médiéval (la Commune du château), a permis sa restauration en collaboration avec l’Architecte des Bâtiments de France". Une réussite qui vaut à Saint-Montan une renommée nationale et internationale...Au total, ce sont dix-neuf parcelles appartenant à l’association et cinq à la Commune qui ont été réhabilitées. Marcel Armand constate avec fierté que "Saint-Montan est l’un des plus beaux villages de caractère du département. Il y a une unité que l’on ne retrouve nulle part ailleurs. L’association devenue unique propriétaire du vieux bourg médiéval (la Commune du château), a permis sa restauration en collaboration avec l’Architecte des Bâtiments de France". Une réussite qui vaut à Saint-Montan une renommée nationale et internationale...
Au total, ce sont dix-neuf parcelles appartenant à l’association et cinq à la Commune qui ont été réhabilitées. Marcel Armand constate avec fierté que "Saint-Montan est l’un des plus beaux villages de caractère du département. Il y a une unité que l’on ne retrouve nulle part ailleurs. L’association devenue unique propriétaire du vieux bourg médiéval (la Commune du château), a permis sa restauration en collaboration avec l’Architecte des Bâtiments de France". Une réussite qui vaut à Saint-Montan une renommée nationale et internationale...Au total, ce sont dix-neuf parcelles appartenant à l’association et cinq à la Commune qui ont été réhabilitées. Marcel Armand constate avec fierté que "Saint-Montan est l’un des plus beaux villages de caractère du département. Il y a une unité que l’on ne retrouve nulle part ailleurs. L’association devenue unique propriétaire du vieux bourg médiéval (la Commune du château), a permis sa restauration en collaboration avec l’Architecte des Bâtiments de France". Une réussite qui vaut à Saint-Montan une renommée nationale et internationale...

Au total, ce sont dix-neuf parcelles appartenant à l’association et cinq à la Commune qui ont été réhabilitées. Marcel Armand constate avec fierté que "Saint-Montan est l’un des plus beaux villages de caractère du département. Il y a une unité que l’on ne retrouve nulle part ailleurs. L’association devenue unique propriétaire du vieux bourg médiéval (la Commune du château), a permis sa restauration en collaboration avec l’Architecte des Bâtiments de France". Une réussite qui vaut à Saint-Montan une renommée nationale et internationale...

La Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC) apporte des aides ponctuelles. Des entreprises soutiennent fortement cette initiative exceptionnelle : Villeroy & Boch a fourni par exemple, tous les carrelages et a assuré le secrétariat de l’association. L’engagement de tous a permis de restaurer en premier lieu l’église de Saint-André-de-Mitroy et ensuite le village médiéval.

La Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC) apporte des aides ponctuelles. Des entreprises soutiennent fortement cette initiative exceptionnelle : Villeroy & Boch a fourni par exemple, tous les carrelages et a assuré le secrétariat de l’association. L’engagement de tous a permis de restaurer en premier lieu l’église de Saint-André-de-Mitroy et ensuite le village médiéval.

Le résultat des travaux est stupéfiant, voir un village renaître des ses ruines c'est formidable.

Le résultat des travaux est stupéfiant, voir un village renaître des ses ruines c'est formidable.

Du boulot il y en a encore, il faudra encore beaucoup d'heures de dur labeur et de bras bénévoles pour finir ce chantier...
Du boulot il y en a encore, il faudra encore beaucoup d'heures de dur labeur et de bras bénévoles pour finir ce chantier...
Du boulot il y en a encore, il faudra encore beaucoup d'heures de dur labeur et de bras bénévoles pour finir ce chantier...

Du boulot il y en a encore, il faudra encore beaucoup d'heures de dur labeur et de bras bénévoles pour finir ce chantier...

Mais une chose est sûr, le résultat vaut toutes les récompenses du monde !

Mais une chose est sûr, le résultat vaut toutes les récompenses du monde !

...et le village reprends vie !

...et le village reprends vie !

Grâce à l'énorme travail de l'Association des Amis de Saint-Montan, et de plus de 9 700 bénévoles venus de partout, depuis près de 40 ans, plus de 28 habitations ont été reconstruites et les murs des deux châteaux restaurés.

Grâce à l'énorme travail de l'Association des Amis de Saint-Montan, et de plus de 9 700 bénévoles venus de partout, depuis près de 40 ans, plus de 28 habitations ont été reconstruites et les murs des deux châteaux restaurés.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
O
Superbe restauration ....un boulot de dingue mais quelle reussite....
svp...quand tu publies n oublie pas de cocher emailer mes x abonnes sinon personne ne sait que tu as publié qq choses
Bises
Beau reportage
Répondre
J
Il me semble avoir coché !!!...oui super boulot des bénévoles, et ce n'est pas fini, vraiment un beau village qui devrait connaitre des jours meilleurs quand il sera connu !

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents