Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sud Drôme

Sud Drôme

Un petit tour chez moi, le sud de la Drôme et de l'Ardèche ainsi que le Nord du Vaucluse et du Gard. Pas de grands voyages à grand frais pour découvrir là ou je vis, j'aime ma région et vous la partage.


Le Moulin de Beauvert de Donzère (Drôme 26)

Publié par Jipaipai sur 20 Novembre 2016, 20:20pm

Catégories : #Drôme, #La France que j'aime, #Ruine, #Patrimoine, #Moulin, #Donzére

"Petit oiseau si tu n'as pas d'ailes... tu ne peux pas voler" disait Gad Elmaleh.

Le moulin de Donzère, dépourvu d'ailes ne peut pas tourner mais il devrait bientôt reprendre du service, d'après les infos délivrées par le site de la "Fondation du Patrimoine",et retrouver sa fonction initiale, faire de la farine... mais aujourd'hui 13 Novembre 2016, voici ce à quoi il ressemble.

Après celui de Pierrelatte, de Vénéjan dans le Gard, il serait le troisième à ma connaissance à retrouver ces ailes...à quand le tour de celui de mon village, Saint Paul Trois Châteaux.

Voici deux siècles, plusieurs centaines de moulins à vent existaient en région Rhône-Alpes. Une longue recherche menée en archives et sur le terrain a ainsi permis d’en recenser une soixantaine uniquement à l’Est du Rhône et de la Saône. Or sur l’ensemble de ces bâtiments, très peu ont survécu jusqu’à nos jours : moins d’une douzaine en tout, pour le Dauphiné – et sur ce nombre, la plupart ont été reconvertis en maisons d’habitation ou sont très dégradés

Voici deux siècles, plusieurs centaines de moulins à vent existaient en région Rhône-Alpes. Une longue recherche menée en archives et sur le terrain a ainsi permis d’en recenser une soixantaine uniquement à l’Est du Rhône et de la Saône. Or sur l’ensemble de ces bâtiments, très peu ont survécu jusqu’à nos jours : moins d’une douzaine en tout, pour le Dauphiné – et sur ce nombre, la plupart ont été reconvertis en maisons d’habitation ou sont très dégradés

Or sur l’ensemble de ces bâtiments, très peu ont survécu jusqu’à nos jours : moins d’une douzaine en tout, pour le Dauphiné – et sur ce nombre, la plupart ont été reconvertis en maisons d’habitation ou sont très dégradés. Construit sur les hauteurs de Donzère, le moulin à vent de Beauvert n’en est que plus précieux. Avec son fût de pierre en parfait état, il est à notre connaissance non seulement le mieux conservé mais aussi le ou l’un des plus anciens de la région Rhône-Alpes encore debout, puisqu’il a été construit vers 1570, durant les guerres de Religion

Or sur l’ensemble de ces bâtiments, très peu ont survécu jusqu’à nos jours : moins d’une douzaine en tout, pour le Dauphiné – et sur ce nombre, la plupart ont été reconvertis en maisons d’habitation ou sont très dégradés. Construit sur les hauteurs de Donzère, le moulin à vent de Beauvert n’en est que plus précieux. Avec son fût de pierre en parfait état, il est à notre connaissance non seulement le mieux conservé mais aussi le ou l’un des plus anciens de la région Rhône-Alpes encore debout, puisqu’il a été construit vers 1570, durant les guerres de Religion

 A son remarquable état de conservation, il ajoute l’intérêt d’avoir été conçu comme une tour fortifiée, ce qu’a bien montré la campagne de fouilles archéologiques menée sur place en 2009 par le LARHRA. Cet édifice est d’une qualité architecturale remarquable, cependant malgré sa très bonne conservation, de nombreux signes font apparaître une dégradation due aux intempéries et à l’absence de couverture.

A son remarquable état de conservation, il ajoute l’intérêt d’avoir été conçu comme une tour fortifiée, ce qu’a bien montré la campagne de fouilles archéologiques menée sur place en 2009 par le LARHRA. Cet édifice est d’une qualité architecturale remarquable, cependant malgré sa très bonne conservation, de nombreux signes font apparaître une dégradation due aux intempéries et à l’absence de couverture.

Le moulin de Beauvert retrouvera donc sa fonction initiale, non celle d’une forteresse, mais d’un moulin à vent fabriquant de la farine. De la farine que l’on appelle de nos jours « bio », telle qu’elle était lorsque le moulin alimentait les habitants de Donzère. Le moulin retrouvera son commandant de bord et à l’aide du gouvernail orientera ses ailes du moulin en fonction des vents qui se présenteront à lui.

Le moulin de Beauvert retrouvera donc sa fonction initiale, non celle d’une forteresse, mais d’un moulin à vent fabriquant de la farine. De la farine que l’on appelle de nos jours « bio », telle qu’elle était lorsque le moulin alimentait les habitants de Donzère. Le moulin retrouvera son commandant de bord et à l’aide du gouvernail orientera ses ailes du moulin en fonction des vents qui se présenteront à lui.

Cette restauration respectueuse des particularités et de l’essence même du moulin donnera un nouveau souffle à cette coiffe détruite lors de l’abandon du moulin. Le moulin aura donc encore de belles années devant lui. Les deux siècles de désintérêt qu’il a connu ne seront plus qu’un mauvais souvenir. Les ailes, gorgées de nouvelles aspirations seront le symbole d'un patrimoine que l’on a su sauvegarder.

Cette restauration respectueuse des particularités et de l’essence même du moulin donnera un nouveau souffle à cette coiffe détruite lors de l’abandon du moulin. Le moulin aura donc encore de belles années devant lui. Les deux siècles de désintérêt qu’il a connu ne seront plus qu’un mauvais souvenir. Les ailes, gorgées de nouvelles aspirations seront le symbole d'un patrimoine que l’on a su sauvegarder.

La municipalité de Donzère, propriétaire de l’édifice, envisage à présent de restaurer ce monument au plus près de son état primitif, en s’appuyant sur les nombreuses données techniques issues des recherches en archives et des fouilles archéologiques.

La municipalité de Donzère, propriétaire de l’édifice, envisage à présent de restaurer ce monument au plus près de son état primitif, en s’appuyant sur les nombreuses données techniques issues des recherches en archives et des fouilles archéologiques.

Cette démarche ne peut qu’être saluée et très vivement encouragée. Il y a en effet urgence à sauver les derniers moulins à vent rhônalpins qui peuvent l’être, faute de quoi c’est tout un pan de notre patrimoine régional qui disparaîtra à très court terme et à jamais.

Cette démarche ne peut qu’être saluée et très vivement encouragée. Il y a en effet urgence à sauver les derniers moulins à vent rhônalpins qui peuvent l’être, faute de quoi c’est tout un pan de notre patrimoine régional qui disparaîtra à très court terme et à jamais.

Deux photos de la  "Fondation du Patrimoine"
Deux photos de la  "Fondation du Patrimoine"
Deux photos de la  "Fondation du Patrimoine"

Deux photos de la "Fondation du Patrimoine"

Concernant celui de mon village, Saint Paul Trois Châteaux, rien à voir, à croire qu'il n'a jamais existé, désolant !
Concernant celui de mon village, Saint Paul Trois Châteaux, rien à voir, à croire qu'il n'a jamais existé, désolant !

Concernant celui de mon village, Saint Paul Trois Châteaux, rien à voir, à croire qu'il n'a jamais existé, désolant !

Commenter cet article

papyserge.y 19/11/2016 19:05

pas de moulin mais tu as Trois Châteaux :)
faut pas oublier le moulin de Pierrelatte magnifiquement restauré

Jipaipai 20/11/2016 14:38

Je suis toujours à la recherche de ces châteaux, j'en ai trouvé la moitié d'un à ce jour....il est vrai que celui de Pierrelatte est magnifique et il fait de la farine,lui!

Ophelie 19/11/2016 17:59

Je serais la premiere a aller chercher ma farine....je pense que le moulin aura un grand succes....les gens reviennent au naturel moi aussi
Bises et bonne soiree

Jipaipai 20/11/2016 14:35

Farine Bio si le grain est Bio, et là c'est une autre histoire, comment être sûr!

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents