Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sud Drôme

Sud Drôme

Drôme, Ardèche, Vaucluse et Gard. Là ou je vis, ma ville, ma région, mon pays...mes balades régionales et nationales.


La Salle Des Trois Niches à Clansayes (Drôme 26130)

Publié par Jipai sur 16 Janvier 2017, 19:37pm

Catégories : #Drôme, #Patrimoine, #Etrange, #Trace du passé, #Clansayes

Novembre 2016, après avoir vu "La Tour à Bossage de Clansayes"(sur ce blog), je passe devant ces trois niches, quelques photos et lecture des informations concernant ces niches sur une petite plaque fixée à proximité ou j'apprends que ces niches ont été creusées à "l'andouiller de cerfs" ????...tout le monde connait l'andouiller de cerfs bien sûr, sauf moi !

Mais d'abord ces trois niches, explications: -Les restes de couloirs ou d’escaliers et surtout « la salle aux trois niches » témoignent que le village lui était habité dès l’époque du bronze. "La salle des trois niches" pourrait être un lieu de culte, taillée dans la roche à l’andouiller de cerf.


 

Taillées à l'âge de bronze à l'aide d'andouiller de cerfs....j'imagine le travail, après la chasse, la pêche, la cuisine, le ménage...la vaisselle !!!

Taillées à l'âge de bronze à l'aide d'andouiller de cerfs....j'imagine le travail, après la chasse, la pêche, la cuisine, le ménage...la vaisselle !!!

Le bois de cerf a été un matériau important dès le Paléolithique supérieur. Du fait de sa dureté, il a d'abord servi à la fabrication d'outils tranchants et perforants (pointe de sagaies, harpons, aiguilles à chas…).

Le bois de cerf a été un matériau important dès le Paléolithique supérieur. Du fait de sa dureté, il a d'abord servi à la fabrication d'outils tranchants et perforants (pointe de sagaies, harpons, aiguilles à chas…).

Au Néolithique, on s'en servait pour fabriquer des pics, des marteaux, des manches pour les lames en silex, des éléments intermédiaires pour emmancher les haches polies, etc. On continua de l'utiliser jusqu'au Moyen Âge, notamment pour la fabrication de peignes.

Au Néolithique, on s'en servait pour fabriquer des pics, des marteaux, des manches pour les lames en silex, des éléments intermédiaires pour emmancher les haches polies, etc. On continua de l'utiliser jusqu'au Moyen Âge, notamment pour la fabrication de peignes.

Andouiller : appellation commune des pointes des bois d'un cerf . Ces pointes sont également appelées "cors" ou "épois".  Ce sont les veneurs qui, les premiers, ont donné des noms à chacune de ces pointes de façon à pouvoir décrire au mieux l'animal qui était chassé.

Andouiller : appellation commune des pointes des bois d'un cerf . Ces pointes sont également appelées "cors" ou "épois".  Ce sont les veneurs qui, les premiers, ont donné des noms à chacune de ces pointes de façon à pouvoir décrire au mieux l'animal qui était chassé.

Andouiller d'œil , maître andouiller. Première ramification placée sur le bois, dirigée vers l'avant et servant au combat :

Andouiller d'œil , maître andouiller. Première ramification placée sur le bois, dirigée vers l'avant et servant au combat :

Salle taillée en excavation dans le rocher à l'aide d'andouiller de cerf à l'âge de bronze. Salle de conseil de la tribu ou sanctuaire?. Les arcs de décharge surmontant les niches sont purement décoratifs, ils s'apparentent à la civilisation néolithique de la région Seine-Oise-Marne. Il n'est pas invraisemblable qu'une tribu venue de cette région se soit installée à Clansayes. Au moyen âge, incorporée dans les caves du château, cette salle fut divisée en deux par un mur, aujourd'hui disparu, la portée d'une voûte unique étant trop importante. Il reste sur la droite l'accrochage de l'une de ces voûtes médiévales. Découverte en 1970 par André et Denise Le Rat, elle était comblé jusqu'au haut des niches. Elle fut dégagée en 1974, le mur médiéval fut enlevé pour redonner à la salle son aspect

Salle taillée en excavation dans le rocher à l'aide d'andouiller de cerf à l'âge de bronze. Salle de conseil de la tribu ou sanctuaire?. Les arcs de décharge surmontant les niches sont purement décoratifs, ils s'apparentent à la civilisation néolithique de la région Seine-Oise-Marne. Il n'est pas invraisemblable qu'une tribu venue de cette région se soit installée à Clansayes. Au moyen âge, incorporée dans les caves du château, cette salle fut divisée en deux par un mur, aujourd'hui disparu, la portée d'une voûte unique étant trop importante. Il reste sur la droite l'accrochage de l'une de ces voûtes médiévales. Découverte en 1970 par André et Denise Le Rat, elle était comblé jusqu'au haut des niches. Elle fut dégagée en 1974, le mur médiéval fut enlevé pour redonner à la salle son aspect

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
Au début du néolithique ( 10 000 ans av JC ), des tribus deviennent sédentaires et s’installent sur le plateau du Rouergue où l’on trouve des traces de murs en pierres sèches.
Il nous reste également des mégalithes : Les jumelles du Rozet sont composées de deux disques de pierre de 8 m de diamètre posés verticalement accompagnés de bassins et de tombes. La roche percée (dite boucle d’oreille de Gargantua) est un cube de 6 m par 6m percé en son sommet et comportant de nombreuses cupules.

Le village lui-même était habité dès l’époque du bronze comme en témoignent les restes de couloirs ou d’escaliers et surtout « la salle aux trois niches » qui pourrait être un lieu de culte, taillée dans la roche à l’andouiller de cerf. http://www.clansayes.fr/index.php/vivre-a-clansayes/un-peu-d-histoire
Répondre

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents