Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sud Drôme

Sud Drôme

Un petit tour chez moi, à la croisée de quatre départements, le sud de la Drôme et de l'Ardèche ainsi que le Nord du Vaucluse et du Gard. Pas de grands voyages à grand frais pour découvrir là ou je vis, j'aime ma région et vous la partage...


Les Vaches De Galloway à Pierrelatte (Drôme 26)

Publié par Jipaipai sur 24 Janvier 2017, 14:41pm

Catégories : #Drôme, #La France que j'aime, #Etrange, #Vaucluse, #Nature, #Animaux, #Pierrelatte

21/01/2017, des vaches, des belles vaches, qui travaillent à moindre coût pour la CNR, "La Compagnie Nationale du Rhône", c'est ici entre Drôme et Vaucluse que cela se passe.

La CNR a été créée en 1933 pour mettre en œuvre la construction de 19 aménagements convertissant la force motrice du fleuve en électricité. Le canal de dérivation de Donzère-Mondragon est l’ouvrage le plus important avec 33 Km de long. Achevé après 5 ans de travaux, il a été inauguré en 1952. Le statut de Réserve de chasse et de gibier d’eau a été institué en 1954, reconduit en 1997. La gestion en a été confiée dès l’origine à l’ONCFS. La Réserve s’étire sur une bande de 28 km de long et sur 300 à 850 m de large sur les communes de Donzère, Pierrelatte, La Garde Adhémar, St- Paul-Trois-Châteaux, Bollène et Mondragon. Malgré la jeunesse du site et son caractère artificiel, la biodiversité y est d’ores et déjà remarquable.

Elle est entretenue par le pâturage de 3 types d’animaux : des vaches galloway conduites par le regroupement de 3 éleveurs sur la partie drômoise depuis 1999 ; des chevaux konik polski au centre gérés directement par l’ONCFS ; enfin, des chèvres "débroussailleuses" gérées par une entreprise spécialisée sur des ronciers dans la partie sud. En 2014, à la demande de la CNR et en partenariat avec l’ONCFS, l’Université d’Avignon a engagé une expertise sur la gestion du site en partenariat avec le CERPAM, suite à des interrogations sur l’impact du pâturage et le choix des priorités. L’étude a permis d’établir les chargements animaux et de mesurer l’impact sur le milieu. Elle a conduit l’ensemble des partenaires à s’interroger sur la compatibilité entre les attentes fortes des gestionnaires et la conduite des animaux, mais aussi sur la viabilité et la faisabilité d’un troupeau uniquement débroussailleur mobilisé en "prestation de service". Des préoccupations qui dépassent de loin le cadre habituel agri-environnemental, où l’on recherche plutôt la synergie entre le besoin d’alimentation du troupeau d’un éleveur et le bénéfice environnemental du pâturage.  
Elle est entretenue par le pâturage de 3 types d’animaux : des vaches galloway conduites par le regroupement de 3 éleveurs sur la partie drômoise depuis 1999 ; des chevaux konik polski au centre gérés directement par l’ONCFS ; enfin, des chèvres "débroussailleuses" gérées par une entreprise spécialisée sur des ronciers dans la partie sud. En 2014, à la demande de la CNR et en partenariat avec l’ONCFS, l’Université d’Avignon a engagé une expertise sur la gestion du site en partenariat avec le CERPAM, suite à des interrogations sur l’impact du pâturage et le choix des priorités. L’étude a permis d’établir les chargements animaux et de mesurer l’impact sur le milieu. Elle a conduit l’ensemble des partenaires à s’interroger sur la compatibilité entre les attentes fortes des gestionnaires et la conduite des animaux, mais aussi sur la viabilité et la faisabilité d’un troupeau uniquement débroussailleur mobilisé en "prestation de service". Des préoccupations qui dépassent de loin le cadre habituel agri-environnemental, où l’on recherche plutôt la synergie entre le besoin d’alimentation du troupeau d’un éleveur et le bénéfice environnemental du pâturage.  

Elle est entretenue par le pâturage de 3 types d’animaux : des vaches galloway conduites par le regroupement de 3 éleveurs sur la partie drômoise depuis 1999 ; des chevaux konik polski au centre gérés directement par l’ONCFS ; enfin, des chèvres "débroussailleuses" gérées par une entreprise spécialisée sur des ronciers dans la partie sud. En 2014, à la demande de la CNR et en partenariat avec l’ONCFS, l’Université d’Avignon a engagé une expertise sur la gestion du site en partenariat avec le CERPAM, suite à des interrogations sur l’impact du pâturage et le choix des priorités. L’étude a permis d’établir les chargements animaux et de mesurer l’impact sur le milieu. Elle a conduit l’ensemble des partenaires à s’interroger sur la compatibilité entre les attentes fortes des gestionnaires et la conduite des animaux, mais aussi sur la viabilité et la faisabilité d’un troupeau uniquement débroussailleur mobilisé en "prestation de service". Des préoccupations qui dépassent de loin le cadre habituel agri-environnemental, où l’on recherche plutôt la synergie entre le besoin d’alimentation du troupeau d’un éleveur et le bénéfice environnemental du pâturage.  

Cette vache à plusieurs particularités, à commencer par le fait qu'elle n'a pas de cornes, même en cas de croisement. Son pelage est caractérisé par un double pelage, une première couche grossière constituée de poils longs et bouclés avec un sous poil laineux pour l'hiver. Sa robe est principalement noire ou blanche.
Cette vache à plusieurs particularités, à commencer par le fait qu'elle n'a pas de cornes, même en cas de croisement. Son pelage est caractérisé par un double pelage, une première couche grossière constituée de poils longs et bouclés avec un sous poil laineux pour l'hiver. Sa robe est principalement noire ou blanche.

Cette vache à plusieurs particularités, à commencer par le fait qu'elle n'a pas de cornes, même en cas de croisement. Son pelage est caractérisé par un double pelage, une première couche grossière constituée de poils longs et bouclés avec un sous poil laineux pour l'hiver. Sa robe est principalement noire ou blanche.

Très rustique, elle est d'un très faible coût d'alimentation et très résistante aux maladies. Elles mettent bas quasiment sans aucune difficulté et elles sont très maternelles. (défilement automatique)
Très rustique, elle est d'un très faible coût d'alimentation et très résistante aux maladies. Elles mettent bas quasiment sans aucune difficulté et elles sont très maternelles. (défilement automatique)
Très rustique, elle est d'un très faible coût d'alimentation et très résistante aux maladies. Elles mettent bas quasiment sans aucune difficulté et elles sont très maternelles. (défilement automatique)
Très rustique, elle est d'un très faible coût d'alimentation et très résistante aux maladies. Elles mettent bas quasiment sans aucune difficulté et elles sont très maternelles. (défilement automatique)
Très rustique, elle est d'un très faible coût d'alimentation et très résistante aux maladies. Elles mettent bas quasiment sans aucune difficulté et elles sont très maternelles. (défilement automatique)
Très rustique, elle est d'un très faible coût d'alimentation et très résistante aux maladies. Elles mettent bas quasiment sans aucune difficulté et elles sont très maternelles. (défilement automatique)
Très rustique, elle est d'un très faible coût d'alimentation et très résistante aux maladies. Elles mettent bas quasiment sans aucune difficulté et elles sont très maternelles. (défilement automatique)
Très rustique, elle est d'un très faible coût d'alimentation et très résistante aux maladies. Elles mettent bas quasiment sans aucune difficulté et elles sont très maternelles. (défilement automatique)
Très rustique, elle est d'un très faible coût d'alimentation et très résistante aux maladies. Elles mettent bas quasiment sans aucune difficulté et elles sont très maternelles. (défilement automatique)
Très rustique, elle est d'un très faible coût d'alimentation et très résistante aux maladies. Elles mettent bas quasiment sans aucune difficulté et elles sont très maternelles. (défilement automatique)
Très rustique, elle est d'un très faible coût d'alimentation et très résistante aux maladies. Elles mettent bas quasiment sans aucune difficulté et elles sont très maternelles. (défilement automatique)

Très rustique, elle est d'un très faible coût d'alimentation et très résistante aux maladies. Elles mettent bas quasiment sans aucune difficulté et elles sont très maternelles. (défilement automatique)

Elles s'adaptent parfaitement au climat, froid l'hiver et chaud l’été, elles ne sont pas impressionnées par le relief et s'alimentent avec l'ensemble de la végétation disponible sur l'exploitation.(Ronce inclus), elles coûtent le moins cher à nourrir par livre de poids gagné!  Un seul fils électrifié suffit à fermer l'enclos. Elle est très adaptée pour nettoyer le sous bois, sans causer le moindre dommage aux arbres.Elles s'adaptent parfaitement au climat, froid l'hiver et chaud l’été, elles ne sont pas impressionnées par le relief et s'alimentent avec l'ensemble de la végétation disponible sur l'exploitation.(Ronce inclus), elles coûtent le moins cher à nourrir par livre de poids gagné!  Un seul fils électrifié suffit à fermer l'enclos. Elle est très adaptée pour nettoyer le sous bois, sans causer le moindre dommage aux arbres.
Elles s'adaptent parfaitement au climat, froid l'hiver et chaud l’été, elles ne sont pas impressionnées par le relief et s'alimentent avec l'ensemble de la végétation disponible sur l'exploitation.(Ronce inclus), elles coûtent le moins cher à nourrir par livre de poids gagné!  Un seul fils électrifié suffit à fermer l'enclos. Elle est très adaptée pour nettoyer le sous bois, sans causer le moindre dommage aux arbres.Elles s'adaptent parfaitement au climat, froid l'hiver et chaud l’été, elles ne sont pas impressionnées par le relief et s'alimentent avec l'ensemble de la végétation disponible sur l'exploitation.(Ronce inclus), elles coûtent le moins cher à nourrir par livre de poids gagné!  Un seul fils électrifié suffit à fermer l'enclos. Elle est très adaptée pour nettoyer le sous bois, sans causer le moindre dommage aux arbres.Elles s'adaptent parfaitement au climat, froid l'hiver et chaud l’été, elles ne sont pas impressionnées par le relief et s'alimentent avec l'ensemble de la végétation disponible sur l'exploitation.(Ronce inclus), elles coûtent le moins cher à nourrir par livre de poids gagné!  Un seul fils électrifié suffit à fermer l'enclos. Elle est très adaptée pour nettoyer le sous bois, sans causer le moindre dommage aux arbres.
Elles s'adaptent parfaitement au climat, froid l'hiver et chaud l’été, elles ne sont pas impressionnées par le relief et s'alimentent avec l'ensemble de la végétation disponible sur l'exploitation.(Ronce inclus), elles coûtent le moins cher à nourrir par livre de poids gagné!  Un seul fils électrifié suffit à fermer l'enclos. Elle est très adaptée pour nettoyer le sous bois, sans causer le moindre dommage aux arbres.Elles s'adaptent parfaitement au climat, froid l'hiver et chaud l’été, elles ne sont pas impressionnées par le relief et s'alimentent avec l'ensemble de la végétation disponible sur l'exploitation.(Ronce inclus), elles coûtent le moins cher à nourrir par livre de poids gagné!  Un seul fils électrifié suffit à fermer l'enclos. Elle est très adaptée pour nettoyer le sous bois, sans causer le moindre dommage aux arbres.
Elles s'adaptent parfaitement au climat, froid l'hiver et chaud l’été, elles ne sont pas impressionnées par le relief et s'alimentent avec l'ensemble de la végétation disponible sur l'exploitation.(Ronce inclus), elles coûtent le moins cher à nourrir par livre de poids gagné!  Un seul fils électrifié suffit à fermer l'enclos. Elle est très adaptée pour nettoyer le sous bois, sans causer le moindre dommage aux arbres.Elles s'adaptent parfaitement au climat, froid l'hiver et chaud l’été, elles ne sont pas impressionnées par le relief et s'alimentent avec l'ensemble de la végétation disponible sur l'exploitation.(Ronce inclus), elles coûtent le moins cher à nourrir par livre de poids gagné!  Un seul fils électrifié suffit à fermer l'enclos. Elle est très adaptée pour nettoyer le sous bois, sans causer le moindre dommage aux arbres.

Elles s'adaptent parfaitement au climat, froid l'hiver et chaud l’été, elles ne sont pas impressionnées par le relief et s'alimentent avec l'ensemble de la végétation disponible sur l'exploitation.(Ronce inclus), elles coûtent le moins cher à nourrir par livre de poids gagné!  Un seul fils électrifié suffit à fermer l'enclos. Elle est très adaptée pour nettoyer le sous bois, sans causer le moindre dommage aux arbres.

Galloway région du sud-ouest de l’Écosse.
Galloway région du sud-ouest de l’Écosse.

Galloway région du sud-ouest de l’Écosse.

Pas de cornes on a dit...sauf si...

Pas de cornes on a dit...sauf si...

Sa viande est très maigre, le pourcentage de gras qu'elle contient se compare à celui du poulet et du poisson, elle est très recherché par les amateurs de viande de grande qualité.  

Sa viande est très maigre, le pourcentage de gras qu'elle contient se compare à celui du poulet et du poisson, elle est très recherché par les amateurs de viande de grande qualité.  

Petit bain de soleil en bordure du canal à regardé passer les promeneurs, cool !

Petit bain de soleil en bordure du canal à regardé passer les promeneurs, cool !

Je n'ai pas vu de chevaux "konik polski"... ou alors ils ressemblent bigrement à des ânes !
Je n'ai pas vu de chevaux "konik polski"... ou alors ils ressemblent bigrement à des ânes !

Je n'ai pas vu de chevaux "konik polski"... ou alors ils ressemblent bigrement à des ânes !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Denise 25/01/2017 22:21

Elles sont magnifiques. Elles ne coûtent pas chère à nourrir.
Elles ne sont pas traitent car elles ne font pas de petits je pense. Les taureaux ne sont pas admis ! Les pauvres
Bonne nuit

Jipaipai 28/01/2017 17:25

Tu me pose une colle là, il doit bien y avoir un taureau dans le lot pour la reproduction, mais je n'ai pas prêté attention a ce "détail", peut la noire avec ses cornes !

papyserge.y 24/01/2017 15:11

pas très ressemblant les ânes avec des chevaux "konik polski" :)
intéressant ton article
bonne journée

Jipaipai 28/01/2017 17:18

Elles n'ont pas l'air bien difficiles à élever, pourquoi pas, reste juste à trouver le terrain...

papyserge.y 27/01/2017 15:32

tes vaches ???? tu te lance dans l'élevage :)

Jipaipai 24/01/2017 17:45

Merci Serge, elles sont belles "mes" vaches et elles travaillent bien !

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents