Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sud Drôme

Sud Drôme

Un petit tour chez moi, à la croisée de quatre départements, le sud de la Drôme et de l'Ardèche ainsi que le Nord du Vaucluse et du Gard. Pas de grands voyages à grand frais pour découvrir là ou je vis, j'aime ma région et vous la partage...


L'Eglise Incendiée De Sainte-Croix à La-Baume-De-Transit (Drôme 26)

Publié par Jipaipai sur 8 Février 2017, 07:00am

Catégories : #Drôme, #Patrimoine, #Vierge, #Eglise, #La-Baume-De-Transit, #Vierge du Voeu

(05/02/2017) Un église très "modifiée" à plusieurs reprises, très étrange à regarder avec ce mur-clocher désaxé, une église victime d'un incendie volontaire ( voir les articles de presse en fin de note) incendie criminel qui a détruit ou calciné quelques meubles et fortement dégradé les enduits et les maçonneries de l’église. L’ensemble des parements, vitraux et mobiliers a été noirci par la fumée. L’incendie a aussi révélé des détériorations du bâti qu’il est absolument indispensable de reprendre avant la restauration des dégâts criminels. La commune souhaite restaurer l’ensemble de l’édifice. L’estimation des travaux s’élève aujourd’hui à 272 000 euros.

Beaucoup de termes techniques dans cette note et en particulier *"abside" dont voici la définition pour mieux suivre les commentaires qui proviennent de Wikipédia

   *L’abside est un volume qui élargit le fond d'un monument, en forme de demi-cylindre surmonté d'un quart de sphère (voûte en cul de four).  Son emploi délimite à l'intérieur du monument un espace privilégié, qui attire le regard et où l'on peut mettre en valeur une statue ou le siège de magistrat.

 

 
 
L'église Sainte-Croix est une ancienne église funéraire dédiée au Saint-Sépulcre construite au  XIIé siècle en dehors du village fortifié.

L'église Sainte-Croix est une ancienne église funéraire dédiée au Saint-Sépulcre construite au  XIIé siècle en dehors du village fortifié.

L'église était initialement un édifice au plan quadrilobé, dont les quatre absides étaient orientées non vers les quatre points cardinaux mais vers les quatre points inter-cardinaux principaux.

L'église était initialement un édifice au plan quadrilobé, dont les quatre absides étaient orientées non vers les quatre points cardinaux mais vers les quatre points inter-cardinaux principaux.

Le clocher-mur et l'ancienne porte du nord-ouest ont été transformés à l'époque gothique.   À la suite du remplacement, au xviie siècle, de l'abside orientée au nord-est par une nef, le bâtiment est devenu asymétrique, le clocher-mur étant disposé parallèlement à la nef, au-dessus de l'abside sud-est.

Le clocher-mur et l'ancienne porte du nord-ouest ont été transformés à l'époque gothique.  À la suite du remplacement, au xviie siècle, de l'abside orientée au nord-est par une nef, le bâtiment est devenu asymétrique, le clocher-mur étant disposé parallèlement à la nef, au-dessus de l'abside sud-est.

Le plan quadrilobé d'origine a été altéré en 1668 lorsque l'évêque de Saint-Paul-Trois-Châteaux, seigneur du lieu, remplaça l'abside nord-est par une nef ouvrant à l'intérieur des remparts.  Elle fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques depuis le 9 septembre 1908. 
Le plan quadrilobé d'origine a été altéré en 1668 lorsque l'évêque de Saint-Paul-Trois-Châteaux, seigneur du lieu, remplaça l'abside nord-est par une nef ouvrant à l'intérieur des remparts.  Elle fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques depuis le 9 septembre 1908. 

Le plan quadrilobé d'origine a été altéré en 1668 lorsque l'évêque de Saint-Paul-Trois-Châteaux, seigneur du lieu, remplaça l'abside nord-est par une nef ouvrant à l'intérieur des remparts. Elle fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques depuis le 9 septembre 1908. 

Faisant face à l'entrée principale, un petit square ou trône une "Vierge du Voeu".

Faisant face à l'entrée principale, un petit square ou trône une "Vierge du Voeu".

Chacune des absides, semi-circulaire et couverte de tuiles, présente une maçonnerie en blocs de pierre de taille assemblée en moyen appareil, rythmée par de fins pilastres sans base ni chapiteau.

Chacune des absides, semi-circulaire et couverte de tuiles, présente une maçonnerie en blocs de pierre de taille assemblée en moyen appareil, rythmée par de fins pilastres sans base ni chapiteau.

L'entrée principale de l'église, aujourd'hui fermée, dans l'attente d’éventuels travaux de réparation.

L'entrée principale de l'église, aujourd'hui fermée, dans l'attente d’éventuels travaux de réparation.

L'abside tréflée et la nef du XVIIe siècle ainsi que l'ancien monument aux morts du village.
L'abside tréflée et la nef du XVIIe siècle ainsi que l'ancien monument aux morts du village.L'abside tréflée et la nef du XVIIe siècle ainsi que l'ancien monument aux morts du village.

L'abside tréflée et la nef du XVIIe siècle ainsi que l'ancien monument aux morts du village.

Abside sud-est et clocher-mur. L'abside sud-est est surmontée d'un clocher-mur à trois baies campanaires et à couverture de lauzes, transformé à l'époque gothique.  Ce clocher-mur, à l'appareillage plus soigné que les absides, est souligné par un puissant cordon de pierre et sommé d'un fleuron gothique.  Chacune de ses faces latérales est ornée d'un blason sculpté dans la pierre et inséré dans un cartouche agrémenté de feuillages.

Abside sud-est et clocher-mur. L'abside sud-est est surmontée d'un clocher-mur à trois baies campanaires et à couverture de lauzes, transformé à l'époque gothique. Ce clocher-mur, à l'appareillage plus soigné que les absides, est souligné par un puissant cordon de pierre et sommé d'un fleuron gothique. Chacune de ses faces latérales est ornée d'un blason sculpté dans la pierre et inséré dans un cartouche agrémenté de feuillages.

L'abside axiale (sud-ouest) avec cette fine porte percée et le blason sculpté ornant le clocher-mur. L'abside centrale est percée d'une fine et étroite porte cintrée dont le tympan est orné d'une croix sculptée dans la pierre. Cette abside est également percée de deux fenêtres murées, probables ajouts postérieurs à l'âge roman, qui interrompent localement les pilastres.
L'abside axiale (sud-ouest) avec cette fine porte percée et le blason sculpté ornant le clocher-mur. L'abside centrale est percée d'une fine et étroite porte cintrée dont le tympan est orné d'une croix sculptée dans la pierre. Cette abside est également percée de deux fenêtres murées, probables ajouts postérieurs à l'âge roman, qui interrompent localement les pilastres.

L'abside axiale (sud-ouest) avec cette fine porte percée et le blason sculpté ornant le clocher-mur. L'abside centrale est percée d'une fine et étroite porte cintrée dont le tympan est orné d'une croix sculptée dans la pierre. Cette abside est également percée de deux fenêtres murées, probables ajouts postérieurs à l'âge roman, qui interrompent localement les pilastres.

Article du journal "La Tribune" du 9 Juin 2016.

Article du journal "La Tribune" du 9 Juin 2016.

Article paru dans le journal "Le Dauphiné" le 06/02/2017.

Article paru dans le journal "Le Dauphiné" le 06/02/2017.

L'Eglise Incendiée De Sainte-Croix à La-Baume-De-Transit (Drôme 26)

Commenter cet article

papyserge.y 08/02/2017 21:01

XIIé siècle c'était du costaud a l'époque !!

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents