Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sud Drôme

Sud Drôme

Un petit tour chez moi, à la croisée de quatre départements, le sud de la Drôme et de l'Ardèche ainsi que le Nord du Vaucluse et du Gard. Pas de grands voyages à grand frais pour découvrir là ou je vis, j'aime ma région et vous la partage...


La Croix Monumentale De La Baume De Transit (Drôme 26)

Publié par Jipaipai sur 6 Février 2017, 18:42pm

Catégories : #Drôme, #Calvaire, #La-Baume-De-Transit

Dimanche 05/02/2017, ciel couvert, quelques gouttes de pluie, pas terrible pour les photos mais tant pis, un petit tour du côté de La Baume De Transit, à quelques kilomètres de chez moi ou j'ai repéré un calvaire qui sort de l'ordinaire. En effet, il n’est pas fréquent de trouver les « éléments de la Passion » représentés, caractérisés par la représentation des « instruments de la Passion » du Christ, dans le but de rappeler au fidèle la succession de ses événements.  

A La Baume de Transit, la croix au niveau du pont mérite donc, enfin pour moi, le détour. 

 "La Croix Monumentale" de La Baume De Transit"  

La croix monumentale est une croix chrétienne isolée ou qui fait partie d’un calvaire. Développées vers le XIe siècle, à l’exception des croix des chemins et surtout des calvaires qui s’érigent au XIXe siècle. Particulièrement à cette période, ces structures deviennent des lieux de rassemblements pour prier lors des fêtes religieuses ou pour solliciter la grâce de Dieu contre les fléaux de tous genres (guerres, épidémies, incendies, sécheresses). 

Les éléments de la passion, motifs tirés des Evangiles, sont des tenailles ; un marteau ; un cœur à son axe ; une lance de la transfixion, signe de la mort ; une échelle et la branche d’hysope avec laquelle un soldat lui donne à boire avec une éponge imprégnée de vinaigre au bout. Il ne manque que la main, symbole des sévices et des gifles qu’on infligea à Jésus lors de son interrogatoire devant le sanhédrin.

Les éléments de la passion, motifs tirés des Evangiles, sont des tenailles ; un marteau ; un cœur à son axe ; une lance de la transfixion, signe de la mort ; une échelle et la branche d’hysope avec laquelle un soldat lui donne à boire avec une éponge imprégnée de vinaigre au bout. Il ne manque que la main, symbole des sévices et des gifles qu’on infligea à Jésus lors de son interrogatoire devant le sanhédrin.

L’écriteau INRI (Jean 19.17)- INRI est l'acronyme, dit titulus crucis, de l'expression latine Iesvs Nazarenvs, Rex Ivdæorvm généralement traduit par : « Jésus le Nazaréen, roi des Juifs », une meilleure traduction serait : « Jésus le Nazaréen, roi des Judéens », puisque c'est pour son influence sur le royaume de Judée plus que sur sa communauté religieuse qu'il fut exécuté.

L’écriteau INRI (Jean 19.17)- INRI est l'acronyme, dit titulus crucis, de l'expression latine Iesvs Nazarenvs, Rex Ivdæorvm généralement traduit par : « Jésus le Nazaréen, roi des Juifs », une meilleure traduction serait : « Jésus le Nazaréen, roi des Judéens », puisque c'est pour son influence sur le royaume de Judée plus que sur sa communauté religieuse qu'il fut exécuté.

Les tenailles

Les tenailles

Le marteau

Le marteau

La lance du centurion Longin qui perce le flanc du Christ et l’échelle de la descente de croix (Marc 15.46)

La lance du centurion Longin qui perce le flanc du Christ et l’échelle de la descente de croix (Marc 15.46)

La croix de la Passion est parfois appelée « croix du Coq » lorsqu’elle est surmontée de l’image de cet animal. Ce peut être une croix monumentale (croix de mission), ou une croix portative (croix de procession) qui peut d’ailleurs être de grandes dimensions. La croix latine dite aussi croix christique est parfois appelée « croix de la Passion », ce qui peut prêter à confusion. La croix de la Passion se caractérise par la présence des Arma Christi, en quantité variable, les plus fréquents étant la lance, l’échelle et les outils : marteau, clous, tenailles, etc.

La croix de la Passion est parfois appelée « croix du Coq » lorsqu’elle est surmontée de l’image de cet animal. Ce peut être une croix monumentale (croix de mission), ou une croix portative (croix de procession) qui peut d’ailleurs être de grandes dimensions. La croix latine dite aussi croix christique est parfois appelée « croix de la Passion », ce qui peut prêter à confusion. La croix de la Passion se caractérise par la présence des Arma Christi, en quantité variable, les plus fréquents étant la lance, l’échelle et les outils : marteau, clous, tenailles, etc.

Il n’y a pas de règle pour la disposition des instruments. Les éléments longs (lances, échelle, sont souvent symétriquement en diagonale, du pied de la croix à l’extrémité des traverses. Les objets sont posés sur la traverse ou sont accrochés en dessous. Les éléments uniques (linge de Véronique, tunique) sont de préférence au centre, sur le montant vertical. Le coq trône tout en haut.  La croix de la Passion se différencie du crucifix en ce que le personnage du Christ crucifié n’y figure pas obligatoirement. En revanche certaines croix de la Passion en Allemagne (notamment dans la Forêt-Noire) montrent en plus le centurion Longin et sont pour cela appelées « croix de Longin » (Longinkreuz). Les personnages traditionnels de la Vierge et de saint Jean peuvent également être présents.

Il n’y a pas de règle pour la disposition des instruments. Les éléments longs (lances, échelle, sont souvent symétriquement en diagonale, du pied de la croix à l’extrémité des traverses. Les objets sont posés sur la traverse ou sont accrochés en dessous. Les éléments uniques (linge de Véronique, tunique) sont de préférence au centre, sur le montant vertical. Le coq trône tout en haut. La croix de la Passion se différencie du crucifix en ce que le personnage du Christ crucifié n’y figure pas obligatoirement. En revanche certaines croix de la Passion en Allemagne (notamment dans la Forêt-Noire) montrent en plus le centurion Longin et sont pour cela appelées « croix de Longin » (Longinkreuz). Les personnages traditionnels de la Vierge et de saint Jean peuvent également être présents.

" Instruments de la Passion " Aussi appelés en latin Arma Christi (« armes » du Christ, au sens héraldique et non guerrier), les principaux éléments que l’on trouve sont les suivants. Ils sont rarement tous présents, mais ils peuvent figurer en très grand nombre, comme sur une Creu dels Improperis catalane qui n’en compte pas moins de 214 (certains étant représentés en plusieurs exemplaires) :  le rameau de l’accueil de Jésus à Jérusalem (et aussi symbole du martyre) le calice et le pain de la Cène Arrestation de Jésus au Jardin des Oliviers :  la lanterne et les torches des gardes (Jean 18.3) et la lanterne de la femme qui reconnaît Pierre l’épée de saint Pierre et l’oreille coupée au légionnaire Malchus (Jean 18.10) le coq qui chante le reniement de saint Pierre (Matthieu 26.33) Procès de Jésus  le vase ou aiguière avec lequel Ponce Pilate se lave les mains (Matthieu 27.23) Flagellation :  la colonne où Jésus est attaché le fouet garni de pointes (Jean 19.1) une main (la gifle donnée à Jésus par le grand prêtre) (Jean 18.22). Elle peut aussi représenter la main de Dieu. la couronne d’épines (Matthieu 27.30) la tunique sans couture de Jésus, et les dés avec lesquels les soldats la jouent (Jean 19.23) le manteau rouge jeté sur ses épaules (Matthieu. 27.27) le sceptre de roseau...
" Instruments de la Passion " Aussi appelés en latin Arma Christi (« armes » du Christ, au sens héraldique et non guerrier), les principaux éléments que l’on trouve sont les suivants. Ils sont rarement tous présents, mais ils peuvent figurer en très grand nombre, comme sur une Creu dels Improperis catalane qui n’en compte pas moins de 214 (certains étant représentés en plusieurs exemplaires) :  le rameau de l’accueil de Jésus à Jérusalem (et aussi symbole du martyre) le calice et le pain de la Cène Arrestation de Jésus au Jardin des Oliviers :  la lanterne et les torches des gardes (Jean 18.3) et la lanterne de la femme qui reconnaît Pierre l’épée de saint Pierre et l’oreille coupée au légionnaire Malchus (Jean 18.10) le coq qui chante le reniement de saint Pierre (Matthieu 26.33) Procès de Jésus  le vase ou aiguière avec lequel Ponce Pilate se lave les mains (Matthieu 27.23) Flagellation :  la colonne où Jésus est attaché le fouet garni de pointes (Jean 19.1) une main (la gifle donnée à Jésus par le grand prêtre) (Jean 18.22). Elle peut aussi représenter la main de Dieu. la couronne d’épines (Matthieu 27.30) la tunique sans couture de Jésus, et les dés avec lesquels les soldats la jouent (Jean 19.23) le manteau rouge jeté sur ses épaules (Matthieu. 27.27) le sceptre de roseau...

" Instruments de la Passion " Aussi appelés en latin Arma Christi (« armes » du Christ, au sens héraldique et non guerrier), les principaux éléments que l’on trouve sont les suivants. Ils sont rarement tous présents, mais ils peuvent figurer en très grand nombre, comme sur une Creu dels Improperis catalane qui n’en compte pas moins de 214 (certains étant représentés en plusieurs exemplaires) : le rameau de l’accueil de Jésus à Jérusalem (et aussi symbole du martyre) le calice et le pain de la Cène Arrestation de Jésus au Jardin des Oliviers : la lanterne et les torches des gardes (Jean 18.3) et la lanterne de la femme qui reconnaît Pierre l’épée de saint Pierre et l’oreille coupée au légionnaire Malchus (Jean 18.10) le coq qui chante le reniement de saint Pierre (Matthieu 26.33) Procès de Jésus le vase ou aiguière avec lequel Ponce Pilate se lave les mains (Matthieu 27.23) Flagellation : la colonne où Jésus est attaché le fouet garni de pointes (Jean 19.1) une main (la gifle donnée à Jésus par le grand prêtre) (Jean 18.22). Elle peut aussi représenter la main de Dieu. la couronne d’épines (Matthieu 27.30) la tunique sans couture de Jésus, et les dés avec lesquels les soldats la jouent (Jean 19.23) le manteau rouge jeté sur ses épaules (Matthieu. 27.27) le sceptre de roseau...

...Calvaire :  le linge de Véronique portant le visage du Christ. Crucifixion: les croix des deux larrons l’écriteau INRI (Jean 19.17), le marteau les clous (Jean 19.17), la lance du centurion Longin qui perce le flanc du Christ, l’éponge imbibée de vinaigre (Jean 19.28) au bout d’une lance ou d’une branche d’hysope, la coupe de boisson amère, le calice de l’agonie, deux mains, deux pieds percés, un cœur enflammé représentant les cinq blessures du Christ, les tenailles et l’échelle de la descente de croix (Marc 15.46) la bourse donnée à Judas pour sa trahison, et les trente deniers (Matthieu 26.14), la corde avec laquelle Judas s’est pendu (Matthieu 27.3), le soleil et la lune (l’éclipse au moment de la mort de Jésus) (Luc 23.44), le linceul deux anges Peuvent aussi figurer d’autres éléments, comme une représentation du donateur, le crâne d’Adam au pied de la croix, le serpent de la Tentation, etc.

...Calvaire : le linge de Véronique portant le visage du Christ. Crucifixion: les croix des deux larrons l’écriteau INRI (Jean 19.17), le marteau les clous (Jean 19.17), la lance du centurion Longin qui perce le flanc du Christ, l’éponge imbibée de vinaigre (Jean 19.28) au bout d’une lance ou d’une branche d’hysope, la coupe de boisson amère, le calice de l’agonie, deux mains, deux pieds percés, un cœur enflammé représentant les cinq blessures du Christ, les tenailles et l’échelle de la descente de croix (Marc 15.46) la bourse donnée à Judas pour sa trahison, et les trente deniers (Matthieu 26.14), la corde avec laquelle Judas s’est pendu (Matthieu 27.3), le soleil et la lune (l’éclipse au moment de la mort de Jésus) (Luc 23.44), le linceul deux anges Peuvent aussi figurer d’autres éléments, comme une représentation du donateur, le crâne d’Adam au pied de la croix, le serpent de la Tentation, etc.

Voilà de quoi regarder les calvaires d'un autre oeil, bon, j'ai repéré les ruines d'un château en haut du village...

Voilà de quoi regarder les calvaires d'un autre oeil, bon, j'ai repéré les ruines d'un château en haut du village...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents