Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sud Drôme

Sud Drôme

Drôme, Ardèche, Vaucluse et Gard. Là ou je vis, ma ville, ma région, mon pays...mes balades régionales et nationales.


Le Vœu De La Garde-Adhémar (Drôme 26700)

Publié par Jipai sur 4 Août 2017, 17:27pm

Catégories : #Drôme, #Patrimoine, #Statue, #Chapelle, #Vierge, #Voeu, #La Garde-Adhémar

(Février 2016)- J'étais persuadé d'être, ce jour là, devant une statue d'une "vierge du voeu", en l'occurence celle de La Garde-Adhémar, mais ici l'inscription sur le socle "Mission 1942" ne laisse aucun doute, il ne peut s'agir d'une "vierge du voeu"...

...c'est  l'abbé Girard qui a fait installer en 1942 cette Vierge à l'Enfant, toujours présente sur le plateau des Montjars.

...c'est l'abbé Girard qui a fait installer en 1942 cette Vierge à l'Enfant, toujours présente sur le plateau des Montjars.

Ce n'est que 15 août 1944, au cours de la messe, que Mgr Pic, évêque de la Drôme, à l'approche de la Libération et des drames prévisibles, demande aux fidèles « de placer leurs personnes et leurs biens sous la garde de la Vierge Marie... et [les invite] à ériger un sanctuaire ou une statue de la Vierge ».

Ce n'est que 15 août 1944, au cours de la messe, que Mgr Pic, évêque de la Drôme, à l'approche de la Libération et des drames prévisibles, demande aux fidèles « de placer leurs personnes et leurs biens sous la garde de la Vierge Marie... et [les invite] à ériger un sanctuaire ou une statue de la Vierge ».

 ...il envisage de transformer, avec l'accord du propriétaire d'alors, le petit bâtiment au fond du Val des Nymphes en oratoire dédié à la Vierge Marie.
 ...il envisage de transformer, avec l'accord du propriétaire d'alors, le petit bâtiment au fond du Val des Nymphes en oratoire dédié à la Vierge Marie.
 ...il envisage de transformer, avec l'accord du propriétaire d'alors, le petit bâtiment au fond du Val des Nymphes en oratoire dédié à la Vierge Marie.
 ...il envisage de transformer, avec l'accord du propriétaire d'alors, le petit bâtiment au fond du Val des Nymphes en oratoire dédié à la Vierge Marie.
 ...il envisage de transformer, avec l'accord du propriétaire d'alors, le petit bâtiment au fond du Val des Nymphes en oratoire dédié à la Vierge Marie.

...il envisage de transformer, avec l'accord du propriétaire d'alors, le petit bâtiment au fond du Val des Nymphes en oratoire dédié à la Vierge Marie.

Le petit édifice au fond du vallon du Val des Nymphes, sous une falaise, à 50 mètres à l'est de l'église priorale Notre-Dame, intrigue toujours les visiteurs qui l'identifient à une chapelle en raison de la présence d'une croix au-dessus de l'entrée et d'un autel à l'intérieur. Cette utilisation en chapelle et la transformation du bâtiment en oratoire ne date que de 1945.
Le petit édifice au fond du vallon du Val des Nymphes, sous une falaise, à 50 mètres à l'est de l'église priorale Notre-Dame, intrigue toujours les visiteurs qui l'identifient à une chapelle en raison de la présence d'une croix au-dessus de l'entrée et d'un autel à l'intérieur. Cette utilisation en chapelle et la transformation du bâtiment en oratoire ne date que de 1945.
Le petit édifice au fond du vallon du Val des Nymphes, sous une falaise, à 50 mètres à l'est de l'église priorale Notre-Dame, intrigue toujours les visiteurs qui l'identifient à une chapelle en raison de la présence d'une croix au-dessus de l'entrée et d'un autel à l'intérieur. Cette utilisation en chapelle et la transformation du bâtiment en oratoire ne date que de 1945.
Le petit édifice au fond du vallon du Val des Nymphes, sous une falaise, à 50 mètres à l'est de l'église priorale Notre-Dame, intrigue toujours les visiteurs qui l'identifient à une chapelle en raison de la présence d'une croix au-dessus de l'entrée et d'un autel à l'intérieur. Cette utilisation en chapelle et la transformation du bâtiment en oratoire ne date que de 1945.
Le petit édifice au fond du vallon du Val des Nymphes, sous une falaise, à 50 mètres à l'est de l'église priorale Notre-Dame, intrigue toujours les visiteurs qui l'identifient à une chapelle en raison de la présence d'une croix au-dessus de l'entrée et d'un autel à l'intérieur. Cette utilisation en chapelle et la transformation du bâtiment en oratoire ne date que de 1945.
Le petit édifice au fond du vallon du Val des Nymphes, sous une falaise, à 50 mètres à l'est de l'église priorale Notre-Dame, intrigue toujours les visiteurs qui l'identifient à une chapelle en raison de la présence d'une croix au-dessus de l'entrée et d'un autel à l'intérieur. Cette utilisation en chapelle et la transformation du bâtiment en oratoire ne date que de 1945.
Le petit édifice au fond du vallon du Val des Nymphes, sous une falaise, à 50 mètres à l'est de l'église priorale Notre-Dame, intrigue toujours les visiteurs qui l'identifient à une chapelle en raison de la présence d'une croix au-dessus de l'entrée et d'un autel à l'intérieur. Cette utilisation en chapelle et la transformation du bâtiment en oratoire ne date que de 1945.

Le petit édifice au fond du vallon du Val des Nymphes, sous une falaise, à 50 mètres à l'est de l'église priorale Notre-Dame, intrigue toujours les visiteurs qui l'identifient à une chapelle en raison de la présence d'une croix au-dessus de l'entrée et d'un autel à l'intérieur. Cette utilisation en chapelle et la transformation du bâtiment en oratoire ne date que de 1945.

Un autel est construit et une statue en pierre de la Vierge est fixée au-dessus. L'oratoire est inauguré le 25 août 1945.

Un autel est construit et une statue en pierre de la Vierge est fixée au-dessus. L'oratoire est inauguré le 25 août 1945.

 Cette Vierge à l'enfant n'est donc pas la Vierge du Vœu de La Garde-Adhémar, la statue de l'oratoire a été vandalisée et a disparu depuis longtemps.

Cette Vierge à l'enfant n'est donc pas la Vierge du Vœu de La Garde-Adhémar, la statue de l'oratoire a été vandalisée et a disparu depuis longtemps.

 Le vœu de 1944 est actuellement méconnu de la plupart des Lagardiens.

Le vœu de 1944 est actuellement méconnu de la plupart des Lagardiens.

 L'abbé Girard institue une messe annuelle début septembre pour fêter la Nativité de la Vierge. Elle se déroulait en plein air car le nouvel oratoire était trop petit et la chapelle romane Notre- Dame, alors en ruine, dépourvue de toit, encombrée de matériaux et de végétation est impropre au culte. L'inter-paroisse conserve encore actuellement la tradition créée par l'abbé Girard d'une messe annuelle aujourd'hui début août au Val des Nymphes.

L'abbé Girard institue une messe annuelle début septembre pour fêter la Nativité de la Vierge. Elle se déroulait en plein air car le nouvel oratoire était trop petit et la chapelle romane Notre- Dame, alors en ruine, dépourvue de toit, encombrée de matériaux et de végétation est impropre au culte. L'inter-paroisse conserve encore actuellement la tradition créée par l'abbé Girard d'une messe annuelle aujourd'hui début août au Val des Nymphes.

Informations puisées dans "L'Ermitage du Val des Nymphe" de Bernard et Françoise HERNANDEZ sur le site Patrimoine de La Garde Adhémar.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Bonjour, concernant la photo de la messe, êtes vous sur que ce soit l'abbé girard sur la photo svp ?
Répondre
J
La seule chose dont je sois sûr c'est que c'est ce nom sur la légende de cette photo, dont je ne me souviens plus de l'origine, désolé de ne pouvoir vous renseigner plus que çà !
C
Merci pour ces précisions très intéressantes sur la vierge de La Garde Adhémar.
Pourrions nous disposer des photos anciennes de l'oratoire et de la chapelle du Val des Nymphes pour l'Office de Tourisme ?

Cordialement
Répondre
J
...avec grand plaisir et je rajoute l'original de la photo de l'intérieur de la chapelle sans mon horrible trombone.
G
Bonjour Jean Pierre, je découvre ton blog pas le biais de ta publication sur Facebook concernant ton incursion dans l'Ain. Bravo pour ton boulot et tes clichés, je vois que nous avons des passions communes dont la photo et les sites remarquables. Je repasserai y faire un tour de temps en temps et merci pour ces découvertes locales. Cordialement, Guy Bénard
Répondre
J
Salut Guy, merci de ta visite, concernant mon blog c'est mon alibi pour des découvertes de ma région, je me suis rendu compte que, comme des ânes que nous sommes, nous passons dans des villages sans se donner la peine de les découvrir, je suis donc devenu un fan du tourisme local ! A plus!
O
C' est joli mais dommage que tout soit vandalisé. ...
Bisous
Bonne soirée
Répondre
J
Les communes commencent à prendre conscience de la valeur de leur patrimoine et à le restaurer,encourageant!

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents