Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sud Drôme

Sud Drôme

Un petit tour chez moi, le sud de la Drôme et de l'Ardèche ainsi que le Nord du Vaucluse et du Gard. Pas de grands voyages à grand frais pour découvrir là ou je vis, j'aime ma région et vous la partage.


Le Calvaire Restauré D'Aiguéze (Ardèche 07)

Publié par Jipaipai sur 13 Avril 2017, 05:59am

Catégories : #Ardèche, #Monument, #Patrimoine, #Calvaire, #Aiguéze

(Février 2016) Un petit article dans la presse concernant la restauration d'un calvaire qui en avait apparement besoin, sauvegardé par des amoureux du petit patrimoine, il ne m'en faut pas plus pour une petite note, des calvaires abandonnés ce n'est pas ce qui manque en France, il suffit pourtant souvent de peu de chose, peinture, brosse métallique, petit mortier, désherbage et "huile de coude" pour leur redonner belle figure.

L'histoire de celui d'Aiguéze m'a ouvert les yeux sur ce petit patrimoine présent dans toutes les régions de France et que l'ont ne voit plus...par habitude...lors de vos prochains déplacements, faites un petit inventaire de ceux que vous croiserez, impressionnant, il y en a partout!

Le mot “calvaire” vient du latin “calvarium״, traduction de l’araméen “Golgotha”, voulant dire : Lieu du crâne : lieu où le Christ a été crucifié. Depuis le IVème siècle, la croix s'est imposée comme symbole du Christianisme.  L'usage d'ériger des croix aux bords des chemins et aux carrefours des villes et villages est très ancien : les Romains encore païens érigeaient aux bords des chemins des colonnes et autres monuments votifs à l'honneur de leurs dieux.

 Celui ci est composé d'une croix latine en fer forgé, ornementation civile et militaire, drapeaux entrecroisés. Calvaire ornée d'une croix de fer forgée

Celui ci est composé d'une croix latine en fer forgé, ornementation civile et militaire, drapeaux entrecroisés. Calvaire ornée d'une croix de fer forgée

Il est difficile de retracer l'histoire de chaque calvaire mais la raison de la présence de celui ci semble évidente, "A la mémoire de Georges Dubois Sergent au 112éme,mort pour la France le 21 Juin 1915. La vie change elle ne finit pas."

Il est difficile de retracer l'histoire de chaque calvaire mais la raison de la présence de celui ci semble évidente, "A la mémoire de Georges Dubois Sergent au 112éme,mort pour la France le 21 Juin 1915. La vie change elle ne finit pas."

On peut penser que beaucoup d'entre eux étaient des monuments commémoratifs. Ils étaient à l'endroit où s'était produit un évènement exceptionnel, un événement dont l'issue fut funeste ou heureuse ou un décès accidentel : foudre, chute de cheval, brigandage etc. Les grandes épidémies comme la peste ont donné lieu à l'érection de croix pour remercier le ciel d'avoir épargné un village, une famille.

On peut penser que beaucoup d'entre eux étaient des monuments commémoratifs. Ils étaient à l'endroit où s'était produit un évènement exceptionnel, un événement dont l'issue fut funeste ou heureuse ou un décès accidentel : foudre, chute de cheval, brigandage etc. Les grandes épidémies comme la peste ont donné lieu à l'érection de croix pour remercier le ciel d'avoir épargné un village, une famille.

Jeannot VENTAJOL représentant l'association pour l'Eglise d'Aiguèze qui a servi de support ("sonnant et trébuchant") à cette opération de restauration des croix et calvaires a constaté que la nouvelle croix ne manquait pas d'aplomb ! Patrick MARRON entrain de finaliser la fixation de la Croix.(Photos: Aiguézeacoeur)
Jeannot VENTAJOL représentant l'association pour l'Eglise d'Aiguèze qui a servi de support ("sonnant et trébuchant") à cette opération de restauration des croix et calvaires a constaté que la nouvelle croix ne manquait pas d'aplomb ! Patrick MARRON entrain de finaliser la fixation de la Croix.(Photos: Aiguézeacoeur)
Jeannot VENTAJOL représentant l'association pour l'Eglise d'Aiguèze qui a servi de support ("sonnant et trébuchant") à cette opération de restauration des croix et calvaires a constaté que la nouvelle croix ne manquait pas d'aplomb ! Patrick MARRON entrain de finaliser la fixation de la Croix.(Photos: Aiguézeacoeur)

Jeannot VENTAJOL représentant l'association pour l'Eglise d'Aiguèze qui a servi de support ("sonnant et trébuchant") à cette opération de restauration des croix et calvaires a constaté que la nouvelle croix ne manquait pas d'aplomb ! Patrick MARRON entrain de finaliser la fixation de la Croix.(Photos: Aiguézeacoeur)

"il faut rendre à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu".

Merci à :

http://www.omignon.fr/Calvaires/histoire_des_calvaires.htm

http://aiguezeacoeur.blogspot.fr/2016/02/renovation-des-croix-et-calvaires.html

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents