Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sud Drôme

Sud Drôme

Drôme, Ardèche, Vaucluse et Gard. Là ou je vis, ma ville, ma région, mon pays...mes balades régionales et nationales.


Monastère Royal De Brou à Bourg-En-Bresse (Ain 01000)

Publié par Jipai sur 1 Novembre 2017, 14:28pm

Catégories : #Patrimoine, #Ain, #Bourg-En-Bresse, #Eglise, #Ailleurs en France, #Monastère

(12/08/2017) Après avoir visité dans mes pages précédentes le monastère de Brou vu de l'extérieur, et en raison de la beauté de ce monument et du nombre de photos prisent ce jour là, j'ai préféré partager cette note en deux pages sur mon blog, une page pour l'extérieur et celle ci pour toutes les beautés de l'intérieur. En bas de cette note le lien concernant l'extérieur du monastère.

L'entrée du côté du premier cloître.

L'entrée du côté du premier cloître.

Pas trouvé d'explications concernant ce cœur.
Pas trouvé d'explications concernant ce cœur.Pas trouvé d'explications concernant ce cœur.

Pas trouvé d'explications concernant ce cœur.

La nef, voûté d'ogives et flanquée de bas-côtés et de chapelles, avec ses murs nus, ses puissants piliers et ses verrièrres incolores, est d'une sobriété voulue pour contraster avec la richesse du choeur.
La nef, voûté d'ogives et flanquée de bas-côtés et de chapelles, avec ses murs nus, ses puissants piliers et ses verrièrres incolores, est d'une sobriété voulue pour contraster avec la richesse du choeur.La nef, voûté d'ogives et flanquée de bas-côtés et de chapelles, avec ses murs nus, ses puissants piliers et ses verrièrres incolores, est d'une sobriété voulue pour contraster avec la richesse du choeur.La nef, voûté d'ogives et flanquée de bas-côtés et de chapelles, avec ses murs nus, ses puissants piliers et ses verrièrres incolores, est d'une sobriété voulue pour contraster avec la richesse du choeur.
La nef, voûté d'ogives et flanquée de bas-côtés et de chapelles, avec ses murs nus, ses puissants piliers et ses verrièrres incolores, est d'une sobriété voulue pour contraster avec la richesse du choeur.La nef, voûté d'ogives et flanquée de bas-côtés et de chapelles, avec ses murs nus, ses puissants piliers et ses verrièrres incolores, est d'une sobriété voulue pour contraster avec la richesse du choeur.La nef, voûté d'ogives et flanquée de bas-côtés et de chapelles, avec ses murs nus, ses puissants piliers et ses verrièrres incolores, est d'une sobriété voulue pour contraster avec la richesse du choeur.
La nef, voûté d'ogives et flanquée de bas-côtés et de chapelles, avec ses murs nus, ses puissants piliers et ses verrièrres incolores, est d'une sobriété voulue pour contraster avec la richesse du choeur.La nef, voûté d'ogives et flanquée de bas-côtés et de chapelles, avec ses murs nus, ses puissants piliers et ses verrièrres incolores, est d'une sobriété voulue pour contraster avec la richesse du choeur.La nef, voûté d'ogives et flanquée de bas-côtés et de chapelles, avec ses murs nus, ses puissants piliers et ses verrièrres incolores, est d'une sobriété voulue pour contraster avec la richesse du choeur.

La nef, voûté d'ogives et flanquée de bas-côtés et de chapelles, avec ses murs nus, ses puissants piliers et ses verrièrres incolores, est d'une sobriété voulue pour contraster avec la richesse du choeur.

Le jubé, clôture séparant le chœur de la nef, envahi par une exubérante végétation de pierre, annonce les splendeurs du chœurs.
Le jubé, clôture séparant le chœur de la nef, envahi par une exubérante végétation de pierre, annonce les splendeurs du chœurs.Le jubé, clôture séparant le chœur de la nef, envahi par une exubérante végétation de pierre, annonce les splendeurs du chœurs.Le jubé, clôture séparant le chœur de la nef, envahi par une exubérante végétation de pierre, annonce les splendeurs du chœurs.
Le jubé, clôture séparant le chœur de la nef, envahi par une exubérante végétation de pierre, annonce les splendeurs du chœurs.Le jubé, clôture séparant le chœur de la nef, envahi par une exubérante végétation de pierre, annonce les splendeurs du chœurs.Le jubé, clôture séparant le chœur de la nef, envahi par une exubérante végétation de pierre, annonce les splendeurs du chœurs.

Le jubé, clôture séparant le chœur de la nef, envahi par une exubérante végétation de pierre, annonce les splendeurs du chœurs.

La chapelle de Marguerite d'Autriche présente un décor particulièrement soigné: banquette d'albâtre blanc et de marbre noir, décors de clés de voûte polychromes. Le  grand vitrail de l'Assomption est inspiré de Dürer, et du Titien pour la frise supérieure du "Triomphe de la foi".La chapelle de Marguerite d'Autriche présente un décor particulièrement soigné: banquette d'albâtre blanc et de marbre noir, décors de clés de voûte polychromes. Le  grand vitrail de l'Assomption est inspiré de Dürer, et du Titien pour la frise supérieure du "Triomphe de la foi".
La chapelle de Marguerite d'Autriche présente un décor particulièrement soigné: banquette d'albâtre blanc et de marbre noir, décors de clés de voûte polychromes. Le  grand vitrail de l'Assomption est inspiré de Dürer, et du Titien pour la frise supérieure du "Triomphe de la foi".
La chapelle de Marguerite d'Autriche présente un décor particulièrement soigné: banquette d'albâtre blanc et de marbre noir, décors de clés de voûte polychromes. Le  grand vitrail de l'Assomption est inspiré de Dürer, et du Titien pour la frise supérieure du "Triomphe de la foi".La chapelle de Marguerite d'Autriche présente un décor particulièrement soigné: banquette d'albâtre blanc et de marbre noir, décors de clés de voûte polychromes. Le  grand vitrail de l'Assomption est inspiré de Dürer, et du Titien pour la frise supérieure du "Triomphe de la foi".

La chapelle de Marguerite d'Autriche présente un décor particulièrement soigné: banquette d'albâtre blanc et de marbre noir, décors de clés de voûte polychromes. Le grand vitrail de l'Assomption est inspiré de Dürer, et du Titien pour la frise supérieure du "Triomphe de la foi".

 Un monumental retable d'albâtre du à des artistes brabançons, est consacré aux "Sept Joies de la Vierge"'.
 Un monumental retable d'albâtre du à des artistes brabançons, est consacré aux "Sept Joies de la Vierge"'. Un monumental retable d'albâtre du à des artistes brabançons, est consacré aux "Sept Joies de la Vierge"'. Un monumental retable d'albâtre du à des artistes brabançons, est consacré aux "Sept Joies de la Vierge"'.
 Un monumental retable d'albâtre du à des artistes brabançons, est consacré aux "Sept Joies de la Vierge"'. Un monumental retable d'albâtre du à des artistes brabançons, est consacré aux "Sept Joies de la Vierge"'. Un monumental retable d'albâtre du à des artistes brabançons, est consacré aux "Sept Joies de la Vierge"'.

Un monumental retable d'albâtre du à des artistes brabançons, est consacré aux "Sept Joies de la Vierge"'.

Monastère Royal De Brou à Bourg-En-Bresse (Ain 01000)
Le tombeau de Marguerite d'Autriche, au monumental baldaquin de pierre peuplé de statuettes, évoque les imposants lits de parade des funérailles princières.
Le tombeau de Marguerite d'Autriche, au monumental baldaquin de pierre peuplé de statuettes, évoque les imposants lits de parade des funérailles princières.
Le tombeau de Marguerite d'Autriche, au monumental baldaquin de pierre peuplé de statuettes, évoque les imposants lits de parade des funérailles princières.
Le tombeau de Marguerite d'Autriche, au monumental baldaquin de pierre peuplé de statuettes, évoque les imposants lits de parade des funérailles princières.
Le tombeau de Marguerite d'Autriche, au monumental baldaquin de pierre peuplé de statuettes, évoque les imposants lits de parade des funérailles princières.
Le tombeau de Marguerite d'Autriche, au monumental baldaquin de pierre peuplé de statuettes, évoque les imposants lits de parade des funérailles princières.
Le tombeau de Marguerite d'Autriche, au monumental baldaquin de pierre peuplé de statuettes, évoque les imposants lits de parade des funérailles princières.
Le tombeau de Marguerite d'Autriche, au monumental baldaquin de pierre peuplé de statuettes, évoque les imposants lits de parade des funérailles princières.
Le tombeau de Marguerite d'Autriche, au monumental baldaquin de pierre peuplé de statuettes, évoque les imposants lits de parade des funérailles princières.

Le tombeau de Marguerite d'Autriche, au monumental baldaquin de pierre peuplé de statuettes, évoque les imposants lits de parade des funérailles princières.

Le tombeau de Philibert Le Beau occupe le milieu du chœur. Dans les niches qui l'entourent veillent dix élégantes sibylles.
Le tombeau de Philibert Le Beau occupe le milieu du chœur. Dans les niches qui l'entourent veillent dix élégantes sibylles.
Le tombeau de Philibert Le Beau occupe le milieu du chœur. Dans les niches qui l'entourent veillent dix élégantes sibylles.
Le tombeau de Philibert Le Beau occupe le milieu du chœur. Dans les niches qui l'entourent veillent dix élégantes sibylles.
Le tombeau de Philibert Le Beau occupe le milieu du chœur. Dans les niches qui l'entourent veillent dix élégantes sibylles.
Le tombeau de Philibert Le Beau occupe le milieu du chœur. Dans les niches qui l'entourent veillent dix élégantes sibylles.
Le tombeau de Philibert Le Beau occupe le milieu du chœur. Dans les niches qui l'entourent veillent dix élégantes sibylles.
Le tombeau de Philibert Le Beau occupe le milieu du chœur. Dans les niches qui l'entourent veillent dix élégantes sibylles.

Le tombeau de Philibert Le Beau occupe le milieu du chœur. Dans les niches qui l'entourent veillent dix élégantes sibylles.

Le tombeau de Marguerite de Bourbon, creusé en enfeu dans le mur sud, est entouré d'un riche décor. Les pleurants rappellent ceux du tombeau des ducs de Bourgogne à Dijon.
Le tombeau de Marguerite de Bourbon, creusé en enfeu dans le mur sud, est entouré d'un riche décor. Les pleurants rappellent ceux du tombeau des ducs de Bourgogne à Dijon.
Le tombeau de Marguerite de Bourbon, creusé en enfeu dans le mur sud, est entouré d'un riche décor. Les pleurants rappellent ceux du tombeau des ducs de Bourgogne à Dijon.

Le tombeau de Marguerite de Bourbon, creusé en enfeu dans le mur sud, est entouré d'un riche décor. Les pleurants rappellent ceux du tombeau des ducs de Bourgogne à Dijon.

Visite terminée, superbe moment de détente.

Visite terminée, superbe moment de détente.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
superbe le travail des tailleurs de pierre ; bravo pour les photos :)
Répondre
J
je n'ai pas regretté le prix de l'entrée, un trés joli monument, suivi du musée et du monastére, vraiment passé un bon moment!

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents