Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sud Drôme

Sud Drôme

Drôme, Ardèche, Vaucluse et Gard. Là ou je vis, ma ville, ma région, mon pays...mes balades régionales et nationales.


La Cité IV De Bollène-Ecluse (Vaucluse 84500)

Publié par Jipai sur 22 Mars 2021, 11:48am

Catégories : #Vaucluse, #Trace du passé, #Bollène, #Village

(17/09/2017) Ballade sur les hauteurs de Saint-Paul-Trois-Châteaux par Saint-Restitut, direction le village troglodytique de Barry qui surplombe les chalets de la Cité IV...C'est un petit patrimoine industriel qui s'étale sous mes yeux, puisque ces cités sont nées pour la construction du canal de Donzère-Mondragon et qu'elles semblent aujourd'hui en "parties" menacées de disparition à en croire cet article (en bas de page) paru le Dauphiné du 26/11/2016.

La Cité IV De Bollène-Ecluse (Vaucluse 84500)
A la fin de la seconde guerre mondiale, lorsque le gouvernement de l'époque prends la décision de construire le canal de dérivation du Rhône de Donzère à Mondragon ainsi que l'usine Hydroélectrique de Bollène-Ecluse (ci dessus), chantier gigantesque à l'époque le plus important chantier Européen, il à bien fallut loger les ouvriers venus de quatres coin de France et autres pays d' Europe ainsi que d'Afrique du Nord.

A la fin de la seconde guerre mondiale, lorsque le gouvernement de l'époque prends la décision de construire le canal de dérivation du Rhône de Donzère à Mondragon ainsi que l'usine Hydroélectrique de Bollène-Ecluse (ci dessus), chantier gigantesque à l'époque le plus important chantier Européen, il à bien fallut loger les ouvriers venus de quatres coin de France et autres pays d' Europe ainsi que d'Afrique du Nord.

Si au début du chantier, le nombre d’ouvriers ne dépasse pas le millier, il atteint 6000 en 1950 dont 2500 accompagnés de leur famille. Pour loger tout ce monde, l’hébergement dans les villages ne peut suffire. Une seule solution, construire.
Si au début du chantier, le nombre d’ouvriers ne dépasse pas le millier, il atteint 6000 en 1950 dont 2500 accompagnés de leur famille. Pour loger tout ce monde, l’hébergement dans les villages ne peut suffire. Une seule solution, construire.

Si au début du chantier, le nombre d’ouvriers ne dépasse pas le millier, il atteint 6000 en 1950 dont 2500 accompagnés de leur famille. Pour loger tout ce monde, l’hébergement dans les villages ne peut suffire. Une seule solution, construire.

La construction des cités ouvrières comportant dortoirs pour les célibataires, cantines, pavillons et installations sociales, tient donc une place de première importance dans les installations annexes et préalables des chantiers.
La construction des cités ouvrières comportant dortoirs pour les célibataires, cantines, pavillons et installations sociales, tient donc une place de première importance dans les installations annexes et préalables des chantiers.

La construction des cités ouvrières comportant dortoirs pour les célibataires, cantines, pavillons et installations sociales, tient donc une place de première importance dans les installations annexes et préalables des chantiers.

Les prévisions portent sur le logement de 2800 ouvriers. Ces logements seront répartis entre six groupes de cités dont la premiére tranche d'exécution assure la disponibilité de 1200 logements.
Les prévisions portent sur le logement de 2800 ouvriers. Ces logements seront répartis entre six groupes de cités dont la premiére tranche d'exécution assure la disponibilité de 1200 logements.

Les prévisions portent sur le logement de 2800 ouvriers. Ces logements seront répartis entre six groupes de cités dont la premiére tranche d'exécution assure la disponibilité de 1200 logements.

Cité I, extension de Donzère au nord-Ouest, 10 maisons définitives.  Cité II, au sud-Ouest de Donzère, 80 pavillons, en préfabriqué d'usage provisoire et un groupe de dortoirs pour 250 hommes.  Cité III, à la lisière occidentale de la commune de Saint Paul Trois Châteaux, 80 pavillons et 5 dortoirs pour 250 hommes en construction provisoire.
Cité I, extension de Donzère au nord-Ouest, 10 maisons définitives.  Cité II, au sud-Ouest de Donzère, 80 pavillons, en préfabriqué d'usage provisoire et un groupe de dortoirs pour 250 hommes.  Cité III, à la lisière occidentale de la commune de Saint Paul Trois Châteaux, 80 pavillons et 5 dortoirs pour 250 hommes en construction provisoire.

Cité I, extension de Donzère au nord-Ouest, 10 maisons définitives. Cité II, au sud-Ouest de Donzère, 80 pavillons, en préfabriqué d'usage provisoire et un groupe de dortoirs pour 250 hommes. Cité III, à la lisière occidentale de la commune de Saint Paul Trois Châteaux, 80 pavillons et 5 dortoirs pour 250 hommes en construction provisoire.

Cité IV, à Saint Pierre, celle qui nous intéresse ici, au nord du village actuel, 190 à 600 pavillons (au besoins 1200), 20 dortoirs logeant 1200 célibataires. Cette cité comporte à sa partie sud, proche de Saint-Pierre, 33 pavillons en construction durable.  Cité des cadres entre Saint-Pierre et Bollène, 50 pavillons en construction durable.  Cité v, à la Croisière, 83 pavillons et cinq groupes de dortoirs logeant 250 hommes.
Cité IV, à Saint Pierre, celle qui nous intéresse ici, au nord du village actuel, 190 à 600 pavillons (au besoins 1200), 20 dortoirs logeant 1200 célibataires. Cette cité comporte à sa partie sud, proche de Saint-Pierre, 33 pavillons en construction durable.  Cité des cadres entre Saint-Pierre et Bollène, 50 pavillons en construction durable.  Cité v, à la Croisière, 83 pavillons et cinq groupes de dortoirs logeant 250 hommes.

Cité IV, à Saint Pierre, celle qui nous intéresse ici, au nord du village actuel, 190 à 600 pavillons (au besoins 1200), 20 dortoirs logeant 1200 célibataires. Cette cité comporte à sa partie sud, proche de Saint-Pierre, 33 pavillons en construction durable. Cité des cadres entre Saint-Pierre et Bollène, 50 pavillons en construction durable. Cité v, à la Croisière, 83 pavillons et cinq groupes de dortoirs logeant 250 hommes.

Photos de la cité IV du 08/01/2021, certaines de ces maisons ont brulées dernièrement, ce n'est plus qu'une question de temps pour que ces ruines soient rasées. Pour certains cette citée représente un partie de leur vie, des jours heureux et je comprends le traumatisme que les derniers habitants subissent.
Photos de la cité IV du 08/01/2021, certaines de ces maisons ont brulées dernièrement, ce n'est plus qu'une question de temps pour que ces ruines soient rasées. Pour certains cette citée représente un partie de leur vie, des jours heureux et je comprends le traumatisme que les derniers habitants subissent.
Photos de la cité IV du 08/01/2021, certaines de ces maisons ont brulées dernièrement, ce n'est plus qu'une question de temps pour que ces ruines soient rasées. Pour certains cette citée représente un partie de leur vie, des jours heureux et je comprends le traumatisme que les derniers habitants subissent.
Photos de la cité IV du 08/01/2021, certaines de ces maisons ont brulées dernièrement, ce n'est plus qu'une question de temps pour que ces ruines soient rasées. Pour certains cette citée représente un partie de leur vie, des jours heureux et je comprends le traumatisme que les derniers habitants subissent.
Photos de la cité IV du 08/01/2021, certaines de ces maisons ont brulées dernièrement, ce n'est plus qu'une question de temps pour que ces ruines soient rasées. Pour certains cette citée représente un partie de leur vie, des jours heureux et je comprends le traumatisme que les derniers habitants subissent.
Photos de la cité IV du 08/01/2021, certaines de ces maisons ont brulées dernièrement, ce n'est plus qu'une question de temps pour que ces ruines soient rasées. Pour certains cette citée représente un partie de leur vie, des jours heureux et je comprends le traumatisme que les derniers habitants subissent.
Photos de la cité IV du 08/01/2021, certaines de ces maisons ont brulées dernièrement, ce n'est plus qu'une question de temps pour que ces ruines soient rasées. Pour certains cette citée représente un partie de leur vie, des jours heureux et je comprends le traumatisme que les derniers habitants subissent.
Photos de la cité IV du 08/01/2021, certaines de ces maisons ont brulées dernièrement, ce n'est plus qu'une question de temps pour que ces ruines soient rasées. Pour certains cette citée représente un partie de leur vie, des jours heureux et je comprends le traumatisme que les derniers habitants subissent.
Photos de la cité IV du 08/01/2021, certaines de ces maisons ont brulées dernièrement, ce n'est plus qu'une question de temps pour que ces ruines soient rasées. Pour certains cette citée représente un partie de leur vie, des jours heureux et je comprends le traumatisme que les derniers habitants subissent.
Photos de la cité IV du 08/01/2021, certaines de ces maisons ont brulées dernièrement, ce n'est plus qu'une question de temps pour que ces ruines soient rasées. Pour certains cette citée représente un partie de leur vie, des jours heureux et je comprends le traumatisme que les derniers habitants subissent.
Photos de la cité IV du 08/01/2021, certaines de ces maisons ont brulées dernièrement, ce n'est plus qu'une question de temps pour que ces ruines soient rasées. Pour certains cette citée représente un partie de leur vie, des jours heureux et je comprends le traumatisme que les derniers habitants subissent.
Photos de la cité IV du 08/01/2021, certaines de ces maisons ont brulées dernièrement, ce n'est plus qu'une question de temps pour que ces ruines soient rasées. Pour certains cette citée représente un partie de leur vie, des jours heureux et je comprends le traumatisme que les derniers habitants subissent.
Photos de la cité IV du 08/01/2021, certaines de ces maisons ont brulées dernièrement, ce n'est plus qu'une question de temps pour que ces ruines soient rasées. Pour certains cette citée représente un partie de leur vie, des jours heureux et je comprends le traumatisme que les derniers habitants subissent.
Photos de la cité IV du 08/01/2021, certaines de ces maisons ont brulées dernièrement, ce n'est plus qu'une question de temps pour que ces ruines soient rasées. Pour certains cette citée représente un partie de leur vie, des jours heureux et je comprends le traumatisme que les derniers habitants subissent.

Photos de la cité IV du 08/01/2021, certaines de ces maisons ont brulées dernièrement, ce n'est plus qu'une question de temps pour que ces ruines soient rasées. Pour certains cette citée représente un partie de leur vie, des jours heureux et je comprends le traumatisme que les derniers habitants subissent.

La vie dans les cités: La SACTARD, pour le compte de la CNR, fait réaliser 7 cités le long de la dérivation, une huitième est construite vers Viviers pour les ouvriers du barrage de retenue. «Les wagons arrivaient avec des plaques pour fabriquer les maisons » se souvient Marcel Perrand, chauffeur CNR. «Je conduisais les camions remplis de plaques ou de tuiles et au fur et à mesure qu’on déchargeait, les maisons étaient montées. En une semaine, la maison était finie». Outre les logements, en chalets familiaux ou en dortoirs pour les célibataires, on installe sur place tout le nécessaire pour la vie quotidienne: service d’incendie, restaurants, buanderies, écoles, infirmeries, salle de fêtes, foyers, terrains de jeux.
La vie dans les cités: La SACTARD, pour le compte de la CNR, fait réaliser 7 cités le long de la dérivation, une huitième est construite vers Viviers pour les ouvriers du barrage de retenue. «Les wagons arrivaient avec des plaques pour fabriquer les maisons » se souvient Marcel Perrand, chauffeur CNR. «Je conduisais les camions remplis de plaques ou de tuiles et au fur et à mesure qu’on déchargeait, les maisons étaient montées. En une semaine, la maison était finie». Outre les logements, en chalets familiaux ou en dortoirs pour les célibataires, on installe sur place tout le nécessaire pour la vie quotidienne: service d’incendie, restaurants, buanderies, écoles, infirmeries, salle de fêtes, foyers, terrains de jeux.

La vie dans les cités: La SACTARD, pour le compte de la CNR, fait réaliser 7 cités le long de la dérivation, une huitième est construite vers Viviers pour les ouvriers du barrage de retenue. «Les wagons arrivaient avec des plaques pour fabriquer les maisons » se souvient Marcel Perrand, chauffeur CNR. «Je conduisais les camions remplis de plaques ou de tuiles et au fur et à mesure qu’on déchargeait, les maisons étaient montées. En une semaine, la maison était finie». Outre les logements, en chalets familiaux ou en dortoirs pour les célibataires, on installe sur place tout le nécessaire pour la vie quotidienne: service d’incendie, restaurants, buanderies, écoles, infirmeries, salle de fêtes, foyers, terrains de jeux.

Aujourd'hui la majeur partie à était vendu aux particuliers et joliment réhabilité pour beaucoup d'entre elles, il ne subsiste qu'un petit ilots concerné par cette article.

Aujourd'hui la majeur partie à était vendu aux particuliers et joliment réhabilité pour beaucoup d'entre elles, il ne subsiste qu'un petit ilots concerné par cette article.

http://www.archives-orales.developpement-durable.gouv.fr/docs/Manifestation/0000/Manifestation-0000015/Donzere_Mondragon_60_ans.pdf

http://www.persee.fr/doc/geoca_1164-6268_1948_num_23_4_5297

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents