Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sud Drôme

Sud Drôme

Drôme, Ardèche, Vaucluse et Gard. Là ou je vis, ma ville, ma région, mon pays...mes balades régionales et nationales.


Les Canons De Notre-Dame-De-Fresneau à Marsanne (Drôme 26740)

Publié par Jipai sur 13 Octobre 2017, 17:34pm

Catégories : #Drôme, #Patrimoine, #Etrange, #La France que j'aime, #Marsanne, #Eglise

(16/09/2017) Deux immenses canons devant un sanctuaire, de quoi aiguiser ma curiosité, une petite ballade "reportage photos" pour voir çà de plus prés s'impose, un bon sujet pour mon blog, des canons devant une église ce n'est pas coutumier !

L'origine de NOTRE-DAME-DE-FRESNEAU:  Nous sommes au XIe siècle, dans une petite bourgade du sud de la France: Marsanne, située à quelques kilomètres de Montélimar. Dans un foyer modeste: le papa était maçon, une petite fille vint au monde. La joie aurait dû être grande, mais le bébé était aveugle, et la maman décéda quelques heures après la naissance.

L'origine de NOTRE-DAME-DE-FRESNEAU:  Nous sommes au XIe siècle, dans une petite bourgade du sud de la France: Marsanne, située à quelques kilomètres de Montélimar. Dans un foyer modeste: le papa était maçon, une petite fille vint au monde. La joie aurait dû être grande, mais le bébé était aveugle, et la maman décéda quelques heures après la naissance.

L'enfant grandit, et devenue jeune adolescente, elle eut un rêve étrange. Dans le vallon de de Fresneau, la Vierge Marie lui apparut et lui promit qu'elle ne serait plus aveugle si une chapelle, construite à cet endroit, lui était consacrée.

L'enfant grandit, et devenue jeune adolescente, elle eut un rêve étrange. Dans le vallon de de Fresneau, la Vierge Marie lui apparut et lui promit qu'elle ne serait plus aveugle si une chapelle, construite à cet endroit, lui était consacrée.

L'adolescente en parla aussitôt à son père qui, perplexe, déclara qu'il accepterait de construire cette petite chapelle, à condition que Marie accorde d'abord la vue à sa fille aveugle.  Selon la tradition du lieu, la jeune adolescente s'en alla alors vers une source qui se trouvait tout près du lieu indiqué par la vierge Marie. Elle but l'eau de cette source et recouvra la vue. Le papa, fidèle à sa promesse construisit la petite chapelle.
L'adolescente en parla aussitôt à son père qui, perplexe, déclara qu'il accepterait de construire cette petite chapelle, à condition que Marie accorde d'abord la vue à sa fille aveugle.  Selon la tradition du lieu, la jeune adolescente s'en alla alors vers une source qui se trouvait tout près du lieu indiqué par la vierge Marie. Elle but l'eau de cette source et recouvra la vue. Le papa, fidèle à sa promesse construisit la petite chapelle.L'adolescente en parla aussitôt à son père qui, perplexe, déclara qu'il accepterait de construire cette petite chapelle, à condition que Marie accorde d'abord la vue à sa fille aveugle.  Selon la tradition du lieu, la jeune adolescente s'en alla alors vers une source qui se trouvait tout près du lieu indiqué par la vierge Marie. Elle but l'eau de cette source et recouvra la vue. Le papa, fidèle à sa promesse construisit la petite chapelle.
L'adolescente en parla aussitôt à son père qui, perplexe, déclara qu'il accepterait de construire cette petite chapelle, à condition que Marie accorde d'abord la vue à sa fille aveugle.  Selon la tradition du lieu, la jeune adolescente s'en alla alors vers une source qui se trouvait tout près du lieu indiqué par la vierge Marie. Elle but l'eau de cette source et recouvra la vue. Le papa, fidèle à sa promesse construisit la petite chapelle.

L'adolescente en parla aussitôt à son père qui, perplexe, déclara qu'il accepterait de construire cette petite chapelle, à condition que Marie accorde d'abord la vue à sa fille aveugle.  Selon la tradition du lieu, la jeune adolescente s'en alla alors vers une source qui se trouvait tout près du lieu indiqué par la vierge Marie. Elle but l'eau de cette source et recouvra la vue. Le papa, fidèle à sa promesse construisit la petite chapelle.

La première réaction du papa au récit de sa fille paraît étonnante: il semble n'avoir eu aucune hésitation à la croire. Il demanda juste un signe avant de se mettre au travail. C'est que, depuis quelque temps, un fait étrange le troublait: le bénitier, qu'il venait de fabriquer pour son curé, se comportait on ne peut plus bizarrement. Trois fois de suite il avait disparu de l'église paroissiale; on l'avait, à chaque fois, retrouvé à l'endroit où la Vierge Marie semblait désirer sa chapelle.  La Vierge Marie, d'abord invoquée sous le nom de Notre-Dame du Bon Secours et de Consolation, multiplia ses grâces dans ce lieu béni et les pèlerinages se multiplièrent.

La première réaction du papa au récit de sa fille paraît étonnante: il semble n'avoir eu aucune hésitation à la croire. Il demanda juste un signe avant de se mettre au travail. C'est que, depuis quelque temps, un fait étrange le troublait: le bénitier, qu'il venait de fabriquer pour son curé, se comportait on ne peut plus bizarrement. Trois fois de suite il avait disparu de l'église paroissiale; on l'avait, à chaque fois, retrouvé à l'endroit où la Vierge Marie semblait désirer sa chapelle.  La Vierge Marie, d'abord invoquée sous le nom de Notre-Dame du Bon Secours et de Consolation, multiplia ses grâces dans ce lieu béni et les pèlerinages se multiplièrent.

Puis le sanctuaire tomba peu à peu dans l'oubli; mais, au XIXe siècle le pape Pie IX accorda au sanctuaire quelques privilèges et bénit la couronne destinée à la deuxième statue de la Vierge de Fresneau, la première ayant été détruite... Dès lors les pèlerinages reprirent avec une ampleur telle que l'évêque diocésain, appuyé par le saint Curé d'Ars, fit construire une vaste église un peu au nord de la chapelle. Et depuis, tous les ans, le 8 septembre, jour anniversaire du couronnement de la statue de la Vierge de Fresneau en 1855, un grand pèlerinage rassemble plusieurs milliers de personnes.  
Puis le sanctuaire tomba peu à peu dans l'oubli; mais, au XIXe siècle le pape Pie IX accorda au sanctuaire quelques privilèges et bénit la couronne destinée à la deuxième statue de la Vierge de Fresneau, la première ayant été détruite... Dès lors les pèlerinages reprirent avec une ampleur telle que l'évêque diocésain, appuyé par le saint Curé d'Ars, fit construire une vaste église un peu au nord de la chapelle. Et depuis, tous les ans, le 8 septembre, jour anniversaire du couronnement de la statue de la Vierge de Fresneau en 1855, un grand pèlerinage rassemble plusieurs milliers de personnes.  Puis le sanctuaire tomba peu à peu dans l'oubli; mais, au XIXe siècle le pape Pie IX accorda au sanctuaire quelques privilèges et bénit la couronne destinée à la deuxième statue de la Vierge de Fresneau, la première ayant été détruite... Dès lors les pèlerinages reprirent avec une ampleur telle que l'évêque diocésain, appuyé par le saint Curé d'Ars, fit construire une vaste église un peu au nord de la chapelle. Et depuis, tous les ans, le 8 septembre, jour anniversaire du couronnement de la statue de la Vierge de Fresneau en 1855, un grand pèlerinage rassemble plusieurs milliers de personnes.  
Puis le sanctuaire tomba peu à peu dans l'oubli; mais, au XIXe siècle le pape Pie IX accorda au sanctuaire quelques privilèges et bénit la couronne destinée à la deuxième statue de la Vierge de Fresneau, la première ayant été détruite... Dès lors les pèlerinages reprirent avec une ampleur telle que l'évêque diocésain, appuyé par le saint Curé d'Ars, fit construire une vaste église un peu au nord de la chapelle. Et depuis, tous les ans, le 8 septembre, jour anniversaire du couronnement de la statue de la Vierge de Fresneau en 1855, un grand pèlerinage rassemble plusieurs milliers de personnes.  

Puis le sanctuaire tomba peu à peu dans l'oubli; mais, au XIXe siècle le pape Pie IX accorda au sanctuaire quelques privilèges et bénit la couronne destinée à la deuxième statue de la Vierge de Fresneau, la première ayant été détruite... Dès lors les pèlerinages reprirent avec une ampleur telle que l'évêque diocésain, appuyé par le saint Curé d'Ars, fit construire une vaste église un peu au nord de la chapelle. Et depuis, tous les ans, le 8 septembre, jour anniversaire du couronnement de la statue de la Vierge de Fresneau en 1855, un grand pèlerinage rassemble plusieurs milliers de personnes.  

 Et maintenant?  La petite chapelle très abîmée, fut rénovée en 2005. Mais suite à un odieux sacrilège commis en 2006 dans cette chapelle: effraction du tabernacle neuf et vol des hosties consacrées, l'évêque du lieu, Mgr Lagleize voulut faire quelque chose en réparation. Il consacra donc un nouvel autel et y enchâssa les reliques des deux bienheureux petits bergers de Fatima, François et Jacinthe.

Le petit sanctuaire:  Au XVème siècle, un oratoire dédié à Notre Dame des bois.  Rasé durant les querres de religion, il fut remplacé au début du XVIIème siècle par le petit sanctuaire, remerciement des habitants de Marsanne pour sa protection.  Il fut dédiée à Notre-Dame du Bon Secours.  Ravagé durant la Révolution, il fut restitué en 1803 et remis à l’honneur en 1855.  Délaissé en 1860 pour le nouveau sanctuaire, il fut restauré puis rendu au culte après 1925.

Le petit sanctuaire: Au XVème siècle, un oratoire dédié à Notre Dame des bois. Rasé durant les querres de religion, il fut remplacé au début du XVIIème siècle par le petit sanctuaire, remerciement des habitants de Marsanne pour sa protection. Il fut dédiée à Notre-Dame du Bon Secours. Ravagé durant la Révolution, il fut restitué en 1803 et remis à l’honneur en 1855. Délaissé en 1860 pour le nouveau sanctuaire, il fut restauré puis rendu au culte après 1925.

Le grand sanctuaire construit au milieu du XIXème siècle, il peut surprendre par son comité d’accueil : 2 canons !!!  Ils furent offert en mémorial du 8 septembre 1855 : la victoire de Malakoff a coïncidée avec le couronnement de ND de Fresneau.

Le grand sanctuaire construit au milieu du XIXème siècle, il peut surprendre par son comité d’accueil : 2 canons !!! Ils furent offert en mémorial du 8 septembre 1855 : la victoire de Malakoff a coïncidée avec le couronnement de ND de Fresneau.

Ils furent offert en mémorial du 8 septembre 1855 : la victoire de Malakoff a coïncidée avec le couronnement de ND de Fresneau.
Ils furent offert en mémorial du 8 septembre 1855 : la victoire de Malakoff a coïncidée avec le couronnement de ND de Fresneau.
Ils furent offert en mémorial du 8 septembre 1855 : la victoire de Malakoff a coïncidée avec le couronnement de ND de Fresneau.

Ils furent offert en mémorial du 8 septembre 1855 : la victoire de Malakoff a coïncidée avec le couronnement de ND de Fresneau.

Les Canons De Notre-Dame-De-Fresneau à Marsanne (Drôme 26740)
Les Canons De Notre-Dame-De-Fresneau à Marsanne (Drôme 26740)Les Canons De Notre-Dame-De-Fresneau à Marsanne (Drôme 26740)
Détail d'un canon, pour ceux qui s'intérresse à ce genre d'objet.Détail d'un canon, pour ceux qui s'intérresse à ce genre d'objet.

Détail d'un canon, pour ceux qui s'intérresse à ce genre d'objet.

Les Canons De Notre-Dame-De-Fresneau à Marsanne (Drôme 26740)Les Canons De Notre-Dame-De-Fresneau à Marsanne (Drôme 26740)
Au-dessus du maître-autel, Notre-Dame de Fresneau couronnée.

Au-dessus du maître-autel, Notre-Dame de Fresneau couronnée.

De part et d’autre de la nef : Jésus le Sacré-Coeur et Joseph.
De part et d’autre de la nef : Jésus le Sacré-Coeur et Joseph.
De part et d’autre de la nef : Jésus le Sacré-Coeur et Joseph.

De part et d’autre de la nef : Jésus le Sacré-Coeur et Joseph.

A droite de l’entrée, un reliquaire contenant les reliques du saint curé d’Ars Jean-Marie Vianney (offert par Jean B. Vianney).

A droite de l’entrée, un reliquaire contenant les reliques du saint curé d’Ars Jean-Marie Vianney (offert par Jean B. Vianney).

Les Canons De Notre-Dame-De-Fresneau à Marsanne (Drôme 26740)
Les Canons De Notre-Dame-De-Fresneau à Marsanne (Drôme 26740)
La pyrale du buis à sévit ici aussi en attestent les haies bordant l'allée et ces petits panneaux accollés à chaques portes, ici les toilettes.
La pyrale du buis à sévit ici aussi en attestent les haies bordant l'allée et ces petits panneaux accollés à chaques portes, ici les toilettes.La pyrale du buis à sévit ici aussi en attestent les haies bordant l'allée et ces petits panneaux accollés à chaques portes, ici les toilettes.

La pyrale du buis à sévit ici aussi en attestent les haies bordant l'allée et ces petits panneaux accollés à chaques portes, ici les toilettes.

Le Dauphiné Libéré du 10/09/2017

Le Dauphiné Libéré du 10/09/2017

Le Dauphiné Libéré du 09/09/2017

Le Dauphiné Libéré du 09/09/2017

Les Canons De Notre-Dame-De-Fresneau à Marsanne (Drôme 26740)
Les Canons De Notre-Dame-De-Fresneau à Marsanne (Drôme 26740)
Les Canons De Notre-Dame-De-Fresneau à Marsanne (Drôme 26740)
Les Canons De Notre-Dame-De-Fresneau à Marsanne (Drôme 26740)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents