Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sud Drôme

Sud Drôme

Drôme, Ardèche, Vaucluse et Gard. Là ou je vis, ma ville, ma région, mon pays...mes balades régionales et nationales.


Le Monument Aux Morts d'Avignon (Vaucluse 84000)

Publié par Jipai sur 16 Février 2020, 21:06pm

Catégories : #Monument, #Statue, #Vaucluse, #Avignon, #Monuments aux morts, #Fresque

Des photos qui datent du 22 Octobre 2017, lors d'une balade dans la ville d'Avignon et découverte de ce monument aux morts situé non loin du Palais des papes dans la montée du rocher des Doms, une œuvre d'art qui mérite d'être vue et appréciée. Pour la petite histoire, ce monument fut inauguré le 11 novembre 1924 en présence de Edouard Daladier ministre des Colonies et député du Vaucluse et François Albert, ministre de l'Instruction publique.

Sur la partie centrale un personnage féminin, vêtu à l'antique, tenant en sa main gauche une couronne de laurier pour les vainqueurs, et s'abritant du soleil, trés présent ce jour là, en soulevant sa capeline par dessus sa tête de la main droite.

Sur la partie centrale un personnage féminin, vêtu à l'antique, tenant en sa main gauche une couronne de laurier pour les vainqueurs, et s'abritant du soleil, trés présent ce jour là, en soulevant sa capeline par dessus sa tête de la main droite.

Cette femme ne porte aucun attribut guerrier, elle n'est pas non plus ailée ; il s'agit sans doute d'une allégorie du souvenir. Au dessus de sa tête, les simples mots : À NOS MORTS.

Cette femme ne porte aucun attribut guerrier, elle n'est pas non plus ailée ; il s'agit sans doute d'une allégorie du souvenir. Au dessus de sa tête, les simples mots : À NOS MORTS.

Sur le piédestal, le blason de la ville d'Avignon, avec le dragon et la grue, et la signature du sculpteur Botinelly Louis.

Sur le piédestal, le blason de la ville d'Avignon, avec le dragon et la grue, et la signature du sculpteur Botinelly Louis.

Dans la partie droite, quatre poilus également, aucune arme. Un blessé est porté par deux camarades quand le quatrième attaque la roche, pioche en main.

Dans la partie droite, quatre poilus également, aucune arme. Un blessé est porté par deux camarades quand le quatrième attaque la roche, pioche en main.

Sur la partie gauche, quatre poilus semblent être dans une situation d'attente, l'un avachi sur son arme, l'autre un genoux au sol, le troisième à moitié en repos sur un rocher et le dernier, épée à la main, lame vers le bas.

Sur la partie gauche, quatre poilus semblent être dans une situation d'attente, l'un avachi sur son arme, l'autre un genoux au sol, le troisième à moitié en repos sur un rocher et le dernier, épée à la main, lame vers le bas.

On peut y voir la fin du conflit puis le soin de blessures et la reconstruction mais le sculpteur n'a pas choisi des images qui parlent immédiatement aux yeux du spectateur.

On peut y voir la fin du conflit puis le soin de blessures et la reconstruction mais le sculpteur n'a pas choisi des images qui parlent immédiatement aux yeux du spectateur.

Sur la face postérieure du monument dans un petit enclos fermé par des grilles, un autre relief, invisible en raison de la végétation, bien dommage, symbolise la Douleur, une femme agenouillée devant un soldat mort ; l'artiste a ménagé un endroit propice au recueillement.

Sur la face postérieure du monument dans un petit enclos fermé par des grilles, un autre relief, invisible en raison de la végétation, bien dommage, symbolise la Douleur, une femme agenouillée devant un soldat mort ; l'artiste a ménagé un endroit propice au recueillement.

Un magnifique cyprès à pris ses aises et nous gâche le plaisir d'admirer cette fresque, n'est pas paysagiste qui veut.

Un magnifique cyprès à pris ses aises et nous gâche le plaisir d'admirer cette fresque, n'est pas paysagiste qui veut.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Un très beau monument en hommage à nos morts. Je connais bien Avignon mes frères y habitent
Répondre
J
J'aime aussi m'arrêter pour admirer certains monuments aux morts dans mes ballades, il y en a des magnifiques, merci d'être passé chez moi, a bientôt.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents