Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sud Drôme

Sud Drôme

Drôme, Ardèche, Vaucluse et Gard. Là ou je vis, ma ville, ma région, mon pays...mes balades régionales et nationales.


L'Ecomusée d'Alsace à Ungersheim (Haut-Rhin 68343)

Publié par Jipai sur 4 Décembre 2020, 14:05pm

Catégories : #Ailleurs en France, #Etrange, #Patrimoine, #Trace du passé, #Village, #Ungersheim, #Haut-Rhin, #Alsace, #Vacances

Retour le 23 Juillet 2019 en Alsace, à une question posée à un couple d'habitants du cru, à savoir ce qu'il fallait visiter à tout prix dans la région, la réponse fuse dans la seconde...l'écomusée d'Alsace. Nous voici donc partis pour la visite de ce fameux écomusée situé à Ungersheim.  Le but de ce musée à ciel ouvert et la sauvegarde du patrimoine, des maisons à colombages, l'artisanat et les traditions Alsacienne le tout sur un même lieu, riche idée et vaste programme.

 

L’Écomusée d’Alsace est un musée de plein air où ont été transférées et remontées d’authentiques constructions alsaciennes formant comme un village vivant : maisons à colombages, maisons d’ouvriers, boutique, mairie, tour fortifiée, halle des fêtes, ferme, école, lavoir, jardins, champs.

L’Écomusée d’Alsace est un musée de plein air où ont été transférées et remontées d’authentiques constructions alsaciennes formant comme un village vivant : maisons à colombages, maisons d’ouvriers, boutique, mairie, tour fortifiée, halle des fêtes, ferme, école, lavoir, jardins, champs.

Situé à Ungersheim, dans le Haut-Rhin, j'avoue que l'idée de base me plait bien d'où mon empressement à visiter ce lieu. Une journée, en comptant le déjeuner et juste suffisante pour visiter toutes ces maisons importées et remontées.

Situé à Ungersheim, dans le Haut-Rhin, j'avoue que l'idée de base me plait bien d'où mon empressement à visiter ce lieu. Une journée, en comptant le déjeuner et juste suffisante pour visiter toutes ces maisons importées et remontées.

Devant l'impossibilité de conserver les maisons à leur place d'origine, un travail de déconstruction des bâtiments est entamé en vue de les reconstruire dans le conservatoire de l'éco musée alsacienneDevant l'impossibilité de conserver les maisons à leur place d'origine, un travail de déconstruction des bâtiments est entamé en vue de les reconstruire dans le conservatoire de l'éco musée alsacienneDevant l'impossibilité de conserver les maisons à leur place d'origine, un travail de déconstruction des bâtiments est entamé en vue de les reconstruire dans le conservatoire de l'éco musée alsacienne
Devant l'impossibilité de conserver les maisons à leur place d'origine, un travail de déconstruction des bâtiments est entamé en vue de les reconstruire dans le conservatoire de l'éco musée alsacienneDevant l'impossibilité de conserver les maisons à leur place d'origine, un travail de déconstruction des bâtiments est entamé en vue de les reconstruire dans le conservatoire de l'éco musée alsacienne
Devant l'impossibilité de conserver les maisons à leur place d'origine, un travail de déconstruction des bâtiments est entamé en vue de les reconstruire dans le conservatoire de l'éco musée alsacienneDevant l'impossibilité de conserver les maisons à leur place d'origine, un travail de déconstruction des bâtiments est entamé en vue de les reconstruire dans le conservatoire de l'éco musée alsacienne

Devant l'impossibilité de conserver les maisons à leur place d'origine, un travail de déconstruction des bâtiments est entamé en vue de les reconstruire dans le conservatoire de l'éco musée alsacienne

Inutile de le préciser, les cigognes sont ici chez elles, pas de prédateurs dans ce parc fermé. Elles ont donc trouvé tout naturel d'élire domicile à cet endroit grâce à l'aide du parc, qui participe à leur protection.Inutile de le préciser, les cigognes sont ici chez elles, pas de prédateurs dans ce parc fermé. Elles ont donc trouvé tout naturel d'élire domicile à cet endroit grâce à l'aide du parc, qui participe à leur protection.
Inutile de le préciser, les cigognes sont ici chez elles, pas de prédateurs dans ce parc fermé. Elles ont donc trouvé tout naturel d'élire domicile à cet endroit grâce à l'aide du parc, qui participe à leur protection.
Inutile de le préciser, les cigognes sont ici chez elles, pas de prédateurs dans ce parc fermé. Elles ont donc trouvé tout naturel d'élire domicile à cet endroit grâce à l'aide du parc, qui participe à leur protection.Inutile de le préciser, les cigognes sont ici chez elles, pas de prédateurs dans ce parc fermé. Elles ont donc trouvé tout naturel d'élire domicile à cet endroit grâce à l'aide du parc, qui participe à leur protection.Inutile de le préciser, les cigognes sont ici chez elles, pas de prédateurs dans ce parc fermé. Elles ont donc trouvé tout naturel d'élire domicile à cet endroit grâce à l'aide du parc, qui participe à leur protection.

Inutile de le préciser, les cigognes sont ici chez elles, pas de prédateurs dans ce parc fermé. Elles ont donc trouvé tout naturel d'élire domicile à cet endroit grâce à l'aide du parc, qui participe à leur protection.

15 euros l'entrée, ca fait une somme pour une famille nombreuse, mais je dois bien reconnaître que le tarif est justifié, ce fut une belle journée et une belle découverte.
15 euros l'entrée, ca fait une somme pour une famille nombreuse, mais je dois bien reconnaître que le tarif est justifié, ce fut une belle journée et une belle découverte.15 euros l'entrée, ca fait une somme pour une famille nombreuse, mais je dois bien reconnaître que le tarif est justifié, ce fut une belle journée et une belle découverte.

15 euros l'entrée, ca fait une somme pour une famille nombreuse, mais je dois bien reconnaître que le tarif est justifié, ce fut une belle journée et une belle découverte.

Après avoir reconstruit les maisons, il faut les meubler, ici une épicerie d'antan, il ne manque rien dans le décor, un joli témoignage du passé.

Après avoir reconstruit les maisons, il faut les meubler, ici une épicerie d'antan, il ne manque rien dans le décor, un joli témoignage du passé.

Tout y est minutieusement reconstituée, ici il y a même l'étendage de linge ainsi que le cochon , un superbe reproduction de ce qu'était une maison  de paysans il y a de cela plus de cent ans aujourd'hui
Tout y est minutieusement reconstituée, ici il y a même l'étendage de linge ainsi que le cochon , un superbe reproduction de ce qu'était une maison  de paysans il y a de cela plus de cent ans aujourd'hui
Tout y est minutieusement reconstituée, ici il y a même l'étendage de linge ainsi que le cochon , un superbe reproduction de ce qu'était une maison  de paysans il y a de cela plus de cent ans aujourd'hui
Tout y est minutieusement reconstituée, ici il y a même l'étendage de linge ainsi que le cochon , un superbe reproduction de ce qu'était une maison  de paysans il y a de cela plus de cent ans aujourd'hui

Tout y est minutieusement reconstituée, ici il y a même l'étendage de linge ainsi que le cochon , un superbe reproduction de ce qu'était une maison de paysans il y a de cela plus de cent ans aujourd'hui

Chez le coiffeur et le barbier, il ne fallait pas avoir peur des mises en plis en ce temps là.
Chez le coiffeur et le barbier, il ne fallait pas avoir peur des mises en plis en ce temps là.Chez le coiffeur et le barbier, il ne fallait pas avoir peur des mises en plis en ce temps là.
Chez le coiffeur et le barbier, il ne fallait pas avoir peur des mises en plis en ce temps là.

Chez le coiffeur et le barbier, il ne fallait pas avoir peur des mises en plis en ce temps là.

En 1971, face à la dégradation du patrimoine architectural de notre région, un groupe constitué majoritairement de jeunes étudiants en histoire et en archéologie menés par Marc Grodwohl décide d’agir afin de préserver et sauvegarder bon nombre de bâtiments.
En 1971, face à la dégradation du patrimoine architectural de notre région, un groupe constitué majoritairement de jeunes étudiants en histoire et en archéologie menés par Marc Grodwohl décide d’agir afin de préserver et sauvegarder bon nombre de bâtiments.
En 1971, face à la dégradation du patrimoine architectural de notre région, un groupe constitué majoritairement de jeunes étudiants en histoire et en archéologie menés par Marc Grodwohl décide d’agir afin de préserver et sauvegarder bon nombre de bâtiments.
En 1971, face à la dégradation du patrimoine architectural de notre région, un groupe constitué majoritairement de jeunes étudiants en histoire et en archéologie menés par Marc Grodwohl décide d’agir afin de préserver et sauvegarder bon nombre de bâtiments.

En 1971, face à la dégradation du patrimoine architectural de notre région, un groupe constitué majoritairement de jeunes étudiants en histoire et en archéologie menés par Marc Grodwohl décide d’agir afin de préserver et sauvegarder bon nombre de bâtiments.

Les bénévoles de l'association " Maisons Paysannes d'Alsace " qui travaillent à la préservation d'habitations rurales traditionnelles, destinées à être détruites. Ils décident alors de déplacer ces maisons : pierre par pierre, poutre par poutre et tuile par tuile. Chaque élément est ainsi numéroté et les habitations sont reconstruites à l'identique dans un lieu de friches industrielles, près de Ungersheim. 

Les bénévoles de l'association " Maisons Paysannes d'Alsace " qui travaillent à la préservation d'habitations rurales traditionnelles, destinées à être détruites. Ils décident alors de déplacer ces maisons : pierre par pierre, poutre par poutre et tuile par tuile. Chaque élément est ainsi numéroté et les habitations sont reconstruites à l'identique dans un lieu de friches industrielles, près de Ungersheim. 

Au-delà de l'aspect architectural qu'offre ce village, les métiers anciens sont aussi à l'honneur. Ils ont déjà été utiles, pour certains, lors de la reconstruction des maisons du parc.
Au-delà de l'aspect architectural qu'offre ce village, les métiers anciens sont aussi à l'honneur. Ils ont déjà été utiles, pour certains, lors de la reconstruction des maisons du parc.

Au-delà de l'aspect architectural qu'offre ce village, les métiers anciens sont aussi à l'honneur. Ils ont déjà été utiles, pour certains, lors de la reconstruction des maisons du parc.

Et pour d'autres, ce sont les métiers incontournables des villages traditionnels. Le public peut découvrir, à l'œuvre ou lors d'animations, le potier, le forgeron, le tonnelier, le charbonnier, le sellier, le tailleur de pierre…ici le charron

Et pour d'autres, ce sont les métiers incontournables des villages traditionnels. Le public peut découvrir, à l'œuvre ou lors d'animations, le potier, le forgeron, le tonnelier, le charbonnier, le sellier, le tailleur de pierre…ici le charron

Le lavoir de l'écomusée d'Alsace  a été remonté à partir d'éléments de provenances diverses. La pièce la plus remarquable est la charpente datant de 1445. Le lavoir est un élément central du village. Outre son utilité, il a une fonction sociale en tant que lieu de rencontre des femmes. Il faut savoir que les grandes lessives n'avaient lieu que deux ou trois fois par an.
Le lavoir de l'écomusée d'Alsace  a été remonté à partir d'éléments de provenances diverses. La pièce la plus remarquable est la charpente datant de 1445. Le lavoir est un élément central du village. Outre son utilité, il a une fonction sociale en tant que lieu de rencontre des femmes. Il faut savoir que les grandes lessives n'avaient lieu que deux ou trois fois par an.
Le lavoir de l'écomusée d'Alsace  a été remonté à partir d'éléments de provenances diverses. La pièce la plus remarquable est la charpente datant de 1445. Le lavoir est un élément central du village. Outre son utilité, il a une fonction sociale en tant que lieu de rencontre des femmes. Il faut savoir que les grandes lessives n'avaient lieu que deux ou trois fois par an.

Le lavoir de l'écomusée d'Alsace a été remonté à partir d'éléments de provenances diverses. La pièce la plus remarquable est la charpente datant de 1445. Le lavoir est un élément central du village. Outre son utilité, il a une fonction sociale en tant que lieu de rencontre des femmes. Il faut savoir que les grandes lessives n'avaient lieu que deux ou trois fois par an.

L'Ecomusée d'Alsace à Ungersheim (Haut-Rhin 68343)
L'Ecomusée d'Alsace à Ungersheim (Haut-Rhin 68343)
La scierie de l'écomusée d'Alsace est originaire de Moosh situé à une trentaine de kilomètres du musée. Elle à été donnée par la famille Wicky en 1988. Sans nul doute un des plus gros chantiers de reconstruction du musée
La scierie de l'écomusée d'Alsace est originaire de Moosh situé à une trentaine de kilomètres du musée. Elle à été donnée par la famille Wicky en 1988. Sans nul doute un des plus gros chantiers de reconstruction du musée
La scierie de l'écomusée d'Alsace est originaire de Moosh situé à une trentaine de kilomètres du musée. Elle à été donnée par la famille Wicky en 1988. Sans nul doute un des plus gros chantiers de reconstruction du musée

La scierie de l'écomusée d'Alsace est originaire de Moosh situé à une trentaine de kilomètres du musée. Elle à été donnée par la famille Wicky en 1988. Sans nul doute un des plus gros chantiers de reconstruction du musée

Un choix des rues sur les photos presque pas du au hasard...une superbe promenade que je recommande fortement, il parait qu'ils existe d'autres écomusées dans quelques régions de France, a suivre alors, si la maudite COVID19 le permet !Un choix des rues sur les photos presque pas du au hasard...une superbe promenade que je recommande fortement, il parait qu'ils existe d'autres écomusées dans quelques régions de France, a suivre alors, si la maudite COVID19 le permet !

Un choix des rues sur les photos presque pas du au hasard...une superbe promenade que je recommande fortement, il parait qu'ils existe d'autres écomusées dans quelques régions de France, a suivre alors, si la maudite COVID19 le permet !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
magnifique article merci pour les belles photos et que de bons souvenirs cordialement
Répondre
M
Superbe présentation de la mise en valeur de biens ces naturels et culturels,
Répondre

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents