Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sud Drôme

Sud Drôme

Drôme, Ardèche, Vaucluse et Gard. Là ou je vis, ma ville, ma région, mon pays...mes balades régionales et nationales.


Le Four Banal de Solérieux (Drôme 26130)

Publié par Jipai sur 26 Août 2020, 18:33pm

Catégories : #Drôme, #Etrange, #Solérieux, #Four Banal, #La France que j'aime

11 Mai 2020, nous venons de passer deux mois confinés chez nous a cause de ce maudit virus, ce Covid19 qui fait trembler la planète, deux mois avec une météo plus que clémente et aujourd'hui ou nous retrouvons la liberté de mouvement, 17 mm de pluie tombé cette nuit et baisse du thermomètre pour ma première sortie en vélo depuis deux mois, à croire que c'est fait exprès. Petite sortie de 25 kms pour remise en jambe et passage à Solérieux, je veux voir ce four banal en construction dont parle la presse. Un four banal en construction dans la région, l'idée me plait bien, je suis un accro du patrimoine et l'histoire de ces fours à pain mérite d'être contée.

Sous l’Ancien Régime et jusqu’à la Révolution,  les paysans cuisaient leur pain soit dans un four individuel, soit dans le four communal ou soit par obligation dans le four banal appartenant au seigneur.
Sous l’Ancien Régime et jusqu’à la Révolution,  les paysans cuisaient leur pain soit dans un four individuel, soit dans le four communal ou soit par obligation dans le four banal appartenant au seigneur.

Sous l’Ancien Régime et jusqu’à la Révolution,  les paysans cuisaient leur pain soit dans un four individuel, soit dans le four communal ou soit par obligation dans le four banal appartenant au seigneur.

Plus de seigneurs aujourd'hui à Solérieux à ma connaissance, c'est donc la Mairie le commanditaire de cet ouvrage qui j'avoue est hors du commun, quoique l'on assiste à regain d'activité concernant ces fours dans la Drôme si j'en crois nombre d'articles parus dans la presse régionale.
Plus de seigneurs aujourd'hui à Solérieux à ma connaissance, c'est donc la Mairie le commanditaire de cet ouvrage qui j'avoue est hors du commun, quoique l'on assiste à regain d'activité concernant ces fours dans la Drôme si j'en crois nombre d'articles parus dans la presse régionale.

Plus de seigneurs aujourd'hui à Solérieux à ma connaissance, c'est donc la Mairie le commanditaire de cet ouvrage qui j'avoue est hors du commun, quoique l'on assiste à regain d'activité concernant ces fours dans la Drôme si j'en crois nombre d'articles parus dans la presse régionale.

Les banalités sont, dans le système féodal français, des installations techniques que le seigneur est dans l'obligation d'entretenir et de mettre à disposition de tout habitant de la seigneurie. En contrepartie, les habitants de cette seigneurie ne peuvent utiliser que ces installations seigneuriales, pour un prix qui est fixé par le seigneur. Ce sont des services publics.

Les banalités sont, dans le système féodal français, des installations techniques que le seigneur est dans l'obligation d'entretenir et de mettre à disposition de tout habitant de la seigneurie. En contrepartie, les habitants de cette seigneurie ne peuvent utiliser que ces installations seigneuriales, pour un prix qui est fixé par le seigneur. Ce sont des services publics.

Ce four banal était généralement loué à des boulangers appelés fourniers. On cuisait pour la semaine, la quinzaine, parfois plus, de gros pains chargés de mie sous une grosse croûte afin d’assurer la plus longue conservation naturelle possible. « Les villageois devaient marquer leur pain en indiquant le jour du dépôt et donner une bûche de bois pour le cuire »

Ce four banal était généralement loué à des boulangers appelés fourniers. On cuisait pour la semaine, la quinzaine, parfois plus, de gros pains chargés de mie sous une grosse croûte afin d’assurer la plus longue conservation naturelle possible. « Les villageois devaient marquer leur pain en indiquant le jour du dépôt et donner une bûche de bois pour le cuire »

Les seigneurs, au nom du droit de ban, percevait une redevance, souvent en nature, mais il devait en contrepartie entretenir le four et le chemin qui y conduisait. Désolé pour la buée sur mes photos due à une tâche sur mon objectif aujourd'hui nettoyée.

Les seigneurs, au nom du droit de ban, percevait une redevance, souvent en nature, mais il devait en contrepartie entretenir le four et le chemin qui y conduisait. Désolé pour la buée sur mes photos due à une tâche sur mon objectif aujourd'hui nettoyée.

Les principales banalités sont : le four banal (taxé par le fournage) ; le moulin banal ; le pressoir banal ; le marché aux vins.  Un autre banalité était celle de tor et ver, qui était l'entretien et la mise à disposition par la seigneurie d'étalons reproducteurs sélectionnés, taureau ou verrat, dont les saillies étaient sujettes à redevance.
Les principales banalités sont : le four banal (taxé par le fournage) ; le moulin banal ; le pressoir banal ; le marché aux vins.  Un autre banalité était celle de tor et ver, qui était l'entretien et la mise à disposition par la seigneurie d'étalons reproducteurs sélectionnés, taureau ou verrat, dont les saillies étaient sujettes à redevance.

Les principales banalités sont : le four banal (taxé par le fournage) ; le moulin banal ; le pressoir banal ; le marché aux vins.  Un autre banalité était celle de tor et ver, qui était l'entretien et la mise à disposition par la seigneurie d'étalons reproducteurs sélectionnés, taureau ou verrat, dont les saillies étaient sujettes à redevance.

Ces privilèges, abolis et déclarés rachetables dans la nuit du 4 août 1789, sont abolis définitivement sans rachat en 1793. Mais l'usage des fours collectifs perdure jusque dans la première moitié du XXe siècle. 

Ces privilèges, abolis et déclarés rachetables dans la nuit du 4 août 1789, sont abolis définitivement sans rachat en 1793. Mais l'usage des fours collectifs perdure jusque dans la première moitié du XXe siècle. 

Le Four Banal de Solérieux (Drôme 26130)
Le Four Banal de Solérieux (Drôme 26130)
J'adore cette figurine sur le fronton du faîtage, un symbole dont j'ignore la signification.

J'adore cette figurine sur le fronton du faîtage, un symbole dont j'ignore la signification.

Une bel ouvrage qui devait être inauguré dés que le Covid le permettra, des essais de chauffe devraient être réalisés la première quinzaine de septembre, source d'une personne croisée ce 25 septembre devant le four, peut être même le maire du village.

Une bel ouvrage qui devait être inauguré dés que le Covid le permettra, des essais de chauffe devraient être réalisés la première quinzaine de septembre, source d'une personne croisée ce 25 septembre devant le four, peut être même le maire du village.

Le Dauphiné Libéré du 28/04/2020.

Le Dauphiné Libéré du 28/04/2020.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents