Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sud Drôme

Sud Drôme

Drôme, Ardèche, Vaucluse et Gard. Là ou je vis, ma ville, ma région, mon pays...mes balades régionales et nationales.


Le Gouffre De Padirac à Padirac (Lot 46500)

Publié par Jipai sur 11 Septembre 2020, 17:54pm

Catégories : #Ailleurs en France, #Etrange, #Nature, #Lot, #Padirac, #Gouffre, #Vacances

(13 Août 2020) En raison du Covid19, il était recommandé de réserver sur internet afin d'être sur de ne pas rater cette visite que j'avais cochée sur Google Maps depuis quelques années. Réservation faites 15 jours avant le départ en vacances. Munis de nos réservations sur téléphone et de nos maudits masques, nous voici devant l'entrée du site du Gouffre de Padirac. Le gouffre n'est que la partie visible de cette merveille de la nature , plusieurs kilomètres de grotte se trouvent sous le plancher des vaches. Visite.

 

L'entrée des visiteurs, située juste en bordure du gouffre. Le Gouffre de Padirac, entrée monumentale d'une cavité naturelle, situé dans le Lot en France.

L'entrée des visiteurs, située juste en bordure du gouffre. Le Gouffre de Padirac, entrée monumentale d'une cavité naturelle, situé dans le Lot en France.

Une incroyable cavité, ce gouffre n’est autre qu’une immense porte, verticale et vertigineuse, qui nous invite à passer en quelques minutes du monde extérieur au monde souterrain.

Une incroyable cavité, ce gouffre n’est autre qu’une immense porte, verticale et vertigineuse, qui nous invite à passer en quelques minutes du monde extérieur au monde souterrain.

Une dimension de 35 mètres de diamètre environ. Au fond de ce gouffre, à 103 mètres de profondeur, coule une rivière souterraine qui parcourt une partie d'un grand réseau de plus de 55 kilomètres de développement. 

Une dimension de 35 mètres de diamètre environ. Au fond de ce gouffre, à 103 mètres de profondeur, coule une rivière souterraine qui parcourt une partie d'un grand réseau de plus de 55 kilomètres de développement. 

En raison de la crise du COVID19, le Gouffre de Padirac s’est adapté afin de rouvrir ses portes en toute sécurité, je m'attendais à plus d'attentes mais l'organisation est vraiment parfaite et bien pensée.
En raison de la crise du COVID19, le Gouffre de Padirac s’est adapté afin de rouvrir ses portes en toute sécurité, je m'attendais à plus d'attentes mais l'organisation est vraiment parfaite et bien pensée.En raison de la crise du COVID19, le Gouffre de Padirac s’est adapté afin de rouvrir ses portes en toute sécurité, je m'attendais à plus d'attentes mais l'organisation est vraiment parfaite et bien pensée.

En raison de la crise du COVID19, le Gouffre de Padirac s’est adapté afin de rouvrir ses portes en toute sécurité, je m'attendais à plus d'attentes mais l'organisation est vraiment parfaite et bien pensée.

Port du masque obligatoire, sens de circulation, désinfection systématique des audioguides, gel a disposition, nous nous dirigeons vers l'immense escalier métalliques qui nous amène au fond de la partie visible du gouffre.
Port du masque obligatoire, sens de circulation, désinfection systématique des audioguides, gel a disposition, nous nous dirigeons vers l'immense escalier métalliques qui nous amène au fond de la partie visible du gouffre.

Port du masque obligatoire, sens de circulation, désinfection systématique des audioguides, gel a disposition, nous nous dirigeons vers l'immense escalier métalliques qui nous amène au fond de la partie visible du gouffre.

Peu à peu, la voûte d’une ancienne salle souterraine, creusée grâce aux circulations d’eau dans le massif rocheux, essentiellement calcaire, s’est effondrée et a laissé ce trou béant...

Peu à peu, la voûte d’une ancienne salle souterraine, creusée grâce aux circulations d’eau dans le massif rocheux, essentiellement calcaire, s’est effondrée et a laissé ce trou béant...

En 1897 et 1898, Armand Viré fut chargé d'aménager le gouffre. L'escalier métallique fut conçu et fabriqué par la maison Charpentier et Brousse de Puteaux. Les premières visites touristiques eurent lieu le 1er novembre 1898, mais l'inauguration officielle fut organisée le 10 avril 1899 sous la présidence du ministre de l'Instruction publique Georges Leygues.

En 1897 et 1898, Armand Viré fut chargé d'aménager le gouffre. L'escalier métallique fut conçu et fabriqué par la maison Charpentier et Brousse de Puteaux. Les premières visites touristiques eurent lieu le 1er novembre 1898, mais l'inauguration officielle fut organisée le 10 avril 1899 sous la présidence du ministre de l'Instruction publique Georges Leygues.

Impossible de dater précisément l’ouverture de cet ancien plafond, mais le Gouffre existe certainement depuis plusieurs centaines de milliers d’années. 

Impossible de dater précisément l’ouverture de cet ancien plafond, mais le Gouffre existe certainement depuis plusieurs centaines de milliers d’années. 

Premier palier de notre descente et déjà un décor impressionnant. Encore "quelques" marches à descendre, mais dans cette région, après Rocamadour, les marches ne nous font plus peur, juste un peu mal aux pattes !
Premier palier de notre descente et déjà un décor impressionnant. Encore "quelques" marches à descendre, mais dans cette région, après Rocamadour, les marches ne nous font plus peur, juste un peu mal aux pattes !
Premier palier de notre descente et déjà un décor impressionnant. Encore "quelques" marches à descendre, mais dans cette région, après Rocamadour, les marches ne nous font plus peur, juste un peu mal aux pattes !

Premier palier de notre descente et déjà un décor impressionnant. Encore "quelques" marches à descendre, mais dans cette région, après Rocamadour, les marches ne nous font plus peur, juste un peu mal aux pattes !

Au rythme de la descente, l’atmosphère se modifie. La lumière s’atténue, remplacée par une douce humidité et une température stable s’installe à 13° toute l’année. Je m'attendais à plus de fraicheur, mais vu la chaleur extérieur j'ai bien apprécié la température..
Au rythme de la descente, l’atmosphère se modifie. La lumière s’atténue, remplacée par une douce humidité et une température stable s’installe à 13° toute l’année. Je m'attendais à plus de fraicheur, mais vu la chaleur extérieur j'ai bien apprécié la température..
Au rythme de la descente, l’atmosphère se modifie. La lumière s’atténue, remplacée par une douce humidité et une température stable s’installe à 13° toute l’année. Je m'attendais à plus de fraicheur, mais vu la chaleur extérieur j'ai bien apprécié la température..

Au rythme de la descente, l’atmosphère se modifie. La lumière s’atténue, remplacée par une douce humidité et une température stable s’installe à 13° toute l’année. Je m'attendais à plus de fraicheur, mais vu la chaleur extérieur j'ai bien apprécié la température..

"Ici commence la vraie merveille" (Edouard-Alfred Martel) 

"Ici commence la vraie merveille" (Edouard-Alfred Martel) 

Aujourd'hui 2,5 km de galeries, sur les 42 km explorés, peuvent être visités, en partie en barque, de la fin mars au début du mois de novembre.
Aujourd'hui 2,5 km de galeries, sur les 42 km explorés, peuvent être visités, en partie en barque, de la fin mars au début du mois de novembre.

Aujourd'hui 2,5 km de galeries, sur les 42 km explorés, peuvent être visités, en partie en barque, de la fin mars au début du mois de novembre.

ne fois descendu à 103 mètres sous terre, une rivière peu profonde s’étire et nous emmène dans les méandres du sous-sol… (photo du net puisqu'interdite sur le site))

ne fois descendu à 103 mètres sous terre, une rivière peu profonde s’étire et nous emmène dans les méandres du sous-sol… (photo du net puisqu'interdite sur le site))

Une remarquable stalagmite surplombe le lac, elle est surnommée la Pile d’Assiettes, superbe, pour son étonnante ressemblance avec des porcelaines empilées. Elle est l’une des stalagmites typiques des hauts plafonds formées lorsque ceux-ci dépassent plusieurs dizaines de mètres de hauteur. Les gouttes d’eau arrivent sur le sol à forte vitesse et explosent, déposant le calcaire de façon circulaire et donnant naissance à des formes très aplaties.
Une remarquable stalagmite surplombe le lac, elle est surnommée la Pile d’Assiettes, superbe, pour son étonnante ressemblance avec des porcelaines empilées. Elle est l’une des stalagmites typiques des hauts plafonds formées lorsque ceux-ci dépassent plusieurs dizaines de mètres de hauteur. Les gouttes d’eau arrivent sur le sol à forte vitesse et explosent, déposant le calcaire de façon circulaire et donnant naissance à des formes très aplaties.Une remarquable stalagmite surplombe le lac, elle est surnommée la Pile d’Assiettes, superbe, pour son étonnante ressemblance avec des porcelaines empilées. Elle est l’une des stalagmites typiques des hauts plafonds formées lorsque ceux-ci dépassent plusieurs dizaines de mètres de hauteur. Les gouttes d’eau arrivent sur le sol à forte vitesse et explosent, déposant le calcaire de façon circulaire et donnant naissance à des formes très aplaties.

Une remarquable stalagmite surplombe le lac, elle est surnommée la Pile d’Assiettes, superbe, pour son étonnante ressemblance avec des porcelaines empilées. Elle est l’une des stalagmites typiques des hauts plafonds formées lorsque ceux-ci dépassent plusieurs dizaines de mètres de hauteur. Les gouttes d’eau arrivent sur le sol à forte vitesse et explosent, déposant le calcaire de façon circulaire et donnant naissance à des formes très aplaties.

En 1889, Edouard-Alfred Martel visite le puits de Padirac, près de Rocamadour. Il y découvre une rivière souterraine, à 100 mètres de profondeur. Martel et son cousin Gaupillat partent à sa découverte avec un canot et explorent deux kilomètres de nouvelles galeries.
En 1889, Edouard-Alfred Martel visite le puits de Padirac, près de Rocamadour. Il y découvre une rivière souterraine, à 100 mètres de profondeur. Martel et son cousin Gaupillat partent à sa découverte avec un canot et explorent deux kilomètres de nouvelles galeries.En 1889, Edouard-Alfred Martel visite le puits de Padirac, près de Rocamadour. Il y découvre une rivière souterraine, à 100 mètres de profondeur. Martel et son cousin Gaupillat partent à sa découverte avec un canot et explorent deux kilomètres de nouvelles galeries.

En 1889, Edouard-Alfred Martel visite le puits de Padirac, près de Rocamadour. Il y découvre une rivière souterraine, à 100 mètres de profondeur. Martel et son cousin Gaupillat partent à sa découverte avec un canot et explorent deux kilomètres de nouvelles galeries.

Avant de remonter à la surface quelques photos d'une oeuvre d'Isabelle Thiltgès située à 75m de profondeur. Formée par l’expérience patiente de la terre qu’elle sculpte depuis plus de vingt ans, Isabelle Thiltgès, belge d’origine, vit et travaille actuellement à Bruxelles où elle s’est réinstallée après une trentaine d’années de vie parisienne, dans une maison nichée au cœur du quartier Louise. Elle y a aménagé son atelier, ouvert aux visiteurs qui y découvrent un univers vivant et surprenant dans lequel les sculptures en bronze cohabitent sereinement avec les terres en cours de réalisation.
Avant de remonter à la surface quelques photos d'une oeuvre d'Isabelle Thiltgès située à 75m de profondeur. Formée par l’expérience patiente de la terre qu’elle sculpte depuis plus de vingt ans, Isabelle Thiltgès, belge d’origine, vit et travaille actuellement à Bruxelles où elle s’est réinstallée après une trentaine d’années de vie parisienne, dans une maison nichée au cœur du quartier Louise. Elle y a aménagé son atelier, ouvert aux visiteurs qui y découvrent un univers vivant et surprenant dans lequel les sculptures en bronze cohabitent sereinement avec les terres en cours de réalisation.Avant de remonter à la surface quelques photos d'une oeuvre d'Isabelle Thiltgès située à 75m de profondeur. Formée par l’expérience patiente de la terre qu’elle sculpte depuis plus de vingt ans, Isabelle Thiltgès, belge d’origine, vit et travaille actuellement à Bruxelles où elle s’est réinstallée après une trentaine d’années de vie parisienne, dans une maison nichée au cœur du quartier Louise. Elle y a aménagé son atelier, ouvert aux visiteurs qui y découvrent un univers vivant et surprenant dans lequel les sculptures en bronze cohabitent sereinement avec les terres en cours de réalisation.
Avant de remonter à la surface quelques photos d'une oeuvre d'Isabelle Thiltgès située à 75m de profondeur. Formée par l’expérience patiente de la terre qu’elle sculpte depuis plus de vingt ans, Isabelle Thiltgès, belge d’origine, vit et travaille actuellement à Bruxelles où elle s’est réinstallée après une trentaine d’années de vie parisienne, dans une maison nichée au cœur du quartier Louise. Elle y a aménagé son atelier, ouvert aux visiteurs qui y découvrent un univers vivant et surprenant dans lequel les sculptures en bronze cohabitent sereinement avec les terres en cours de réalisation.

Avant de remonter à la surface quelques photos d'une oeuvre d'Isabelle Thiltgès située à 75m de profondeur. Formée par l’expérience patiente de la terre qu’elle sculpte depuis plus de vingt ans, Isabelle Thiltgès, belge d’origine, vit et travaille actuellement à Bruxelles où elle s’est réinstallée après une trentaine d’années de vie parisienne, dans une maison nichée au cœur du quartier Louise. Elle y a aménagé son atelier, ouvert aux visiteurs qui y découvrent un univers vivant et surprenant dans lequel les sculptures en bronze cohabitent sereinement avec les terres en cours de réalisation.

Dès 1900, l'éclairage électrique fut installé sous la direction de l'ingénieur Roumazeilles. En 1906, une petite centrale électrique alimentait le gouffre. Depuis les années 1930, l'accès à la rivière souterraine se fait par ascenseur, le reste de la visite se faisant à pied (environ 1 300 m) et en barque (1 000 m). La longueur de la rivière souterraine est de 20 kilomètres et sa profondeur varie de 50 cm à 6 m sur la partie visitée, la température de l'eau est constante à 12 °C, celle de la grotte est toujours de 13 °C.  Padirac détient le record de fréquentation pour le tourisme souterrain en France : plus de 400 000 visiteurs par an avec un record de 482 831 entrées en 2017. 85 personnes, en majorité des saisonniers, sont employées par la Société d'Exploitations Spéléologiques de Padira

Dès 1900, l'éclairage électrique fut installé sous la direction de l'ingénieur Roumazeilles. En 1906, une petite centrale électrique alimentait le gouffre. Depuis les années 1930, l'accès à la rivière souterraine se fait par ascenseur, le reste de la visite se faisant à pied (environ 1 300 m) et en barque (1 000 m). La longueur de la rivière souterraine est de 20 kilomètres et sa profondeur varie de 50 cm à 6 m sur la partie visitée, la température de l'eau est constante à 12 °C, celle de la grotte est toujours de 13 °C. Padirac détient le record de fréquentation pour le tourisme souterrain en France : plus de 400 000 visiteurs par an avec un record de 482 831 entrées en 2017. 85 personnes, en majorité des saisonniers, sont employées par la Société d'Exploitations Spéléologiques de Padira

Un peu de lecture pour les plus curieux...
Un peu de lecture pour les plus curieux...
Un peu de lecture pour les plus curieux...
Un peu de lecture pour les plus curieux...

Un peu de lecture pour les plus curieux...

...vraiment un bel endroit à découvrir et que je conseille , vraiment une belle région, mais je n'avais aucun doute la dessus.
...vraiment un bel endroit à découvrir et que je conseille , vraiment une belle région, mais je n'avais aucun doute la dessus.
...vraiment un bel endroit à découvrir et que je conseille , vraiment une belle région, mais je n'avais aucun doute la dessus.
...vraiment un bel endroit à découvrir et que je conseille , vraiment une belle région, mais je n'avais aucun doute la dessus.
...vraiment un bel endroit à découvrir et que je conseille , vraiment une belle région, mais je n'avais aucun doute la dessus.

...vraiment un bel endroit à découvrir et que je conseille , vraiment une belle région, mais je n'avais aucun doute la dessus.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
impressionnant cordialement
Répondre

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents