Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sud Drôme

Sud Drôme

Drôme, Ardèche, Vaucluse et Gard. Là ou je vis, ma ville, ma région, mon pays...mes balades régionales et nationales.


Les Lavoirs de Chantemerle-Lès-Grignan (Drôme 26230)

Publié par Jipai sur 6 Mars 2021, 11:54am

Catégories : #Drôme, #Fontaine, #Lavoir, #Chantemerle-Lès-Grignan

(24/01/2021) Un beau dimanche ensoleillé à la découverte de ce village. J'aurais pu titrer cette note, les lavoirs et fontaines de Chantemerle-Lès-Grignan tant les points d'eau sont nombreux sur cette commune. A Chantemerle-Lès-Grignan, on trouve de nombreux puits qui servent à la fois à étancher la soif des Chantemerlais mais aussi aux activités quotidiennes. Ces puits sont utilisés depuis des siècles pour l’agriculture et la consommation de la population dans la Drôme, certains disposent de noms plus ou moins poétiques.

La rue de la fontaine aux merles, rue qui tient son nom de la fontaine-lavoir présente dans cette rue, ici à gauche.

La rue de la fontaine aux merles, rue qui tient son nom de la fontaine-lavoir présente dans cette rue, ici à gauche.

Sur le plan cadastral napoléonien du village de Chantemerle, à l’emplacement du lavoir actuel est dessiné un bassin , ​​​​​​​certainement le lavoir signalé en construction en 1788. Un acte de 1851 indique que la commune possède une fontaine et un lavoir public non couvert, et une souscription est lancée pour le faire couvrir.

Sur le plan cadastral napoléonien du village de Chantemerle, à l’emplacement du lavoir actuel est dessiné un bassin , ​​​​​​​certainement le lavoir signalé en construction en 1788. Un acte de 1851 indique que la commune possède une fontaine et un lavoir public non couvert, et une souscription est lancée pour le faire couvrir.

De fait, l’ensemble a été complètement reconstruit, puisque le maire Héraud fait établir en mai 1852 par C. Brun un projet de lavoir public approuvé par le préfet.

De fait, l’ensemble a été complètement reconstruit, puisque le maire Héraud fait établir en mai 1852 par C. Brun un projet de lavoir public approuvé par le préfet.

Pour accéder au lavoir il faut descendre ce petit escalier de sept marches, pas simple pour les lavandières chargées de leur panière de linges, surtout l'hiver

Pour accéder au lavoir il faut descendre ce petit escalier de sept marches, pas simple pour les lavandières chargées de leur panière de linges, surtout l'hiver

C'est ici qu'étaient émises toutes les informations du village et du canton, un BFM avant l'heure !

C'est ici qu'étaient émises toutes les informations du village et du canton, un BFM avant l'heure !

Vue de la fontaine et du lavoir en contrebas.

Vue de la fontaine et du lavoir en contrebas.

Les Lavoirs de Chantemerle-Lès-Grignan (Drôme 26230)
Construit en 1854, l’édicule, conforme au projet, comprend un lavoir couvert auquel est adossée une fontaine-abreuvoir à l’air libre à trois jets continus ou presque.

Construit en 1854, l’édicule, conforme au projet, comprend un lavoir couvert auquel est adossée une fontaine-abreuvoir à l’air libre à trois jets continus ou presque.

Une pierre de grès en remploi, probablement d’une ancienne fontaine, couronne son fût ; elle est ornée d’un bas-relief fruste, figurant de larges godrons de part et d’autre d’un oiseau de profil (coq ?), où la tradition voit le merle de Chantemerle.

Une pierre de grès en remploi, probablement d’une ancienne fontaine, couronne son fût ; elle est ornée d’un bas-relief fruste, figurant de larges godrons de part et d’autre d’un oiseau de profil (coq ?), où la tradition voit le merle de Chantemerle.

Elle aurait pu s'appeler "rue de la fontaine au coq" cette rue.

Elle aurait pu s'appeler "rue de la fontaine au coq" cette rue.

Certaines fontaines, au bassin rectangulaire bas, font aussi fonction d’abreuvoir comme ici à Chantemerle.  Avant 1850, de petits bâtiments couverts associent fontaines, abreuvoirs et lavoirs.
Certaines fontaines, au bassin rectangulaire bas, font aussi fonction d’abreuvoir comme ici à Chantemerle.  Avant 1850, de petits bâtiments couverts associent fontaines, abreuvoirs et lavoirs.

Certaines fontaines, au bassin rectangulaire bas, font aussi fonction d’abreuvoir comme ici à Chantemerle.  Avant 1850, de petits bâtiments couverts associent fontaines, abreuvoirs et lavoirs.

Les Lavoirs de Chantemerle-Lès-Grignan (Drôme 26230)
Cette fontaine, dont le fût de distribution s’appuie contre un dosseret plat, imitant les fontaines adossées est pourvue d'un sobre décor sculpté, dosseret à ailerons, urne, palmette et vase en couronnement ensemble qui lui confère un petit air monumental. Elle daterait de 1904.
Cette fontaine, dont le fût de distribution s’appuie contre un dosseret plat, imitant les fontaines adossées est pourvue d'un sobre décor sculpté, dosseret à ailerons, urne, palmette et vase en couronnement ensemble qui lui confère un petit air monumental. Elle daterait de 1904.
Cette fontaine, dont le fût de distribution s’appuie contre un dosseret plat, imitant les fontaines adossées est pourvue d'un sobre décor sculpté, dosseret à ailerons, urne, palmette et vase en couronnement ensemble qui lui confère un petit air monumental. Elle daterait de 1904.

Cette fontaine, dont le fût de distribution s’appuie contre un dosseret plat, imitant les fontaines adossées est pourvue d'un sobre décor sculpté, dosseret à ailerons, urne, palmette et vase en couronnement ensemble qui lui confère un petit air monumental. Elle daterait de 1904.

Chantemerle choisit en 1906 Bertrand, architecte de Saint-Paul-Trois-Châteaux, pour moderniser et réorganiser sa gestion de l’eau. Une nouvelle fontaine principale alimente la partie haute du village, devant le restaurant "La Source", qui bénéficie en plus de plusieurs bornes-fontaines .
Chantemerle choisit en 1906 Bertrand, architecte de Saint-Paul-Trois-Châteaux, pour moderniser et réorganiser sa gestion de l’eau. Une nouvelle fontaine principale alimente la partie haute du village, devant le restaurant "La Source", qui bénéficie en plus de plusieurs bornes-fontaines .

Chantemerle choisit en 1906 Bertrand, architecte de Saint-Paul-Trois-Châteaux, pour moderniser et réorganiser sa gestion de l’eau. Une nouvelle fontaine principale alimente la partie haute du village, devant le restaurant "La Source", qui bénéficie en plus de plusieurs bornes-fontaines .

La fontaine est souvent fleurie, excepté aujourd'hui en janvier, mais celui qui voudrait s’y désaltérer, comme moi qui pratique le vélo en l'occurrence, trouve presque partout un discret panneau apposé « eau non potable »…  Les règles drastiques actuelles sur la qualité de l’eau, auxquelles sont soumises les municipalités, leur imposent cet avertissement.

La fontaine est souvent fleurie, excepté aujourd'hui en janvier, mais celui qui voudrait s’y désaltérer, comme moi qui pratique le vélo en l'occurrence, trouve presque partout un discret panneau apposé « eau non potable »…  Les règles drastiques actuelles sur la qualité de l’eau, auxquelles sont soumises les municipalités, leur imposent cet avertissement.

Il faut espérer que de prochains contrôles sanitaires pourront démentir et lever cette mesure de précaution., les poissons rouges, eux, si sentent très bien dans cette eau fraiche à souhait.
Il faut espérer que de prochains contrôles sanitaires pourront démentir et lever cette mesure de précaution., les poissons rouges, eux, si sentent très bien dans cette eau fraiche à souhait.

Il faut espérer que de prochains contrôles sanitaires pourront démentir et lever cette mesure de précaution., les poissons rouges, eux, si sentent très bien dans cette eau fraiche à souhait.

Source: Fontaines et lavoirs du pays de Grignan (XIXe-début XXe siècle) PAR INVENTAIRE GÉNÉRAL DU PATRIMOINE CULTUREL

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Ces fontaines et lavoirs, sont les témoins de la vie du village
Répondre
J
C'est ce qui fait leurs charmes, le témoignage d'un passé relativement récent et j'adore ces témoins !

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents