Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sud Drôme

Sud Drôme

Drôme, Ardèche, Vaucluse et Gard. Là ou je vis, ma ville, ma région, mon pays...mes balades régionales et nationales.


Le Comte de Montalivet à Valence (Drôme 26000)

Publié par Jipai sur 14 Mars 2021, 11:42am

Catégories : #Drôme, #Statue, #Valence, #Personne célébre

(02/10/2016)  Pas vraiment récentes ces photos, 2016, mais elle étaient classées en "Brouillon" sur mon blog, il ne manquait que la volonté de finaliser cette note. Voilà qui est chose faite aujourd'hui. Une statue d'un illustre inconnu pour moi, raison de plus pour m'intéresser à ce personnage, si la ville de Valence possède un si joli monument en son honneur c'est qu'il a un bon pédigré le "gadjo"... et effectivement, après des recherches sur le net, il n'était pas le premier venu le Monsieur.

La statue est en bronze de ces 1602,5 kg est représente le comte de Montalivet. Jean-Pierre Bachasson, comte de Montalivet, né à Sarreguemines le 5 juillet 1766 et mort à 57 ans au château de Montalivet-Lagrange, commune de Saint-Bouize, le 22 janvier 1823 est un homme d'État français et pair de France, ministre de l'Intérieur de Napoléon Ier. Il fut élu maire de Valence en 1795.

La statue est en bronze de ces 1602,5 kg est représente le comte de Montalivet. Jean-Pierre Bachasson, comte de Montalivet, né à Sarreguemines le 5 juillet 1766 et mort à 57 ans au château de Montalivet-Lagrange, commune de Saint-Bouize, le 22 janvier 1823 est un homme d'État français et pair de France, ministre de l'Intérieur de Napoléon Ier. Il fut élu maire de Valence en 1795.

Il se destine par tradition familiale à la carrière des armes, est élevé à l'école royale militaire de Tournon, entre comme cadet gentilhomme au régiment des Hussards de Nassau, puis comme lieutenant en second au régiment de dragons de La Rochefoucauld.

Il se destine par tradition familiale à la carrière des armes, est élevé à l'école royale militaire de Tournon, entre comme cadet gentilhomme au régiment des Hussards de Nassau, puis comme lieutenant en second au régiment de dragons de La Rochefoucauld.

En 1779, il sollicite un congé pour suivre des études de droit à l'Université de Valence en France. Conseiller au parlement de Grenoble, par dispense d'âge, de 1785 à 1790, il rencontre lors de ses séjours à Valence (par l'intermédiaire de son ami Simon de Sucy) un jeune officier, Bonaparte, et les deux jeunes hommes se lient d'amitié, ce dont Napoléon saura se souvenir plus tard.

En 1779, il sollicite un congé pour suivre des études de droit à l'Université de Valence en France. Conseiller au parlement de Grenoble, par dispense d'âge, de 1785 à 1790, il rencontre lors de ses séjours à Valence (par l'intermédiaire de son ami Simon de Sucy) un jeune officier, Bonaparte, et les deux jeunes hommes se lient d'amitié, ce dont Napoléon saura se souvenir plus tard.

Montalivet réalise les embellissements et les améliorations en tous genres concernant Paris : les nouveaux ponts jetés sur la Seine (pont des Arts, Austerlitz, Iéna…), les fontaines multipliées pour les habitants, la multiplication des trottoirs et des caniveaux, un réseau d'égouts collecteurs reproduisant, sous la ville, le réseau des rues, l'éclairage au gaz, les quais de la Seine prolongés, les nouveaux marchés et entrepôts ouverts au commerce, la rue de Rivoli percée; l'Hôtel des Postes (rue de Rivoli, il brûlera en 1871), les Archives (Hôtel Soubise, pour les archives françaises et étrangères), le palais destiné au Grand-Maître de l'Université (Palais-Bourbon, façade et statues), la basilique Saint-Denis et l'église Sainte-Geneviève restaurées et complétées, le Temple de la Gloire à l

Montalivet réalise les embellissements et les améliorations en tous genres concernant Paris : les nouveaux ponts jetés sur la Seine (pont des Arts, Austerlitz, Iéna…), les fontaines multipliées pour les habitants, la multiplication des trottoirs et des caniveaux, un réseau d'égouts collecteurs reproduisant, sous la ville, le réseau des rues, l'éclairage au gaz, les quais de la Seine prolongés, les nouveaux marchés et entrepôts ouverts au commerce, la rue de Rivoli percée; l'Hôtel des Postes (rue de Rivoli, il brûlera en 1871), les Archives (Hôtel Soubise, pour les archives françaises et étrangères), le palais destiné au Grand-Maître de l'Université (Palais-Bourbon, façade et statues), la basilique Saint-Denis et l'église Sainte-Geneviève restaurées et complétées, le Temple de la Gloire à l

Montalivet réalise les embellissements et les améliorations en tous genres concernant Paris : les nouveaux ponts jetés sur la Seine (pont des Arts, Austerlitz, Iéna…), les fontaines multipliées pour les habitants, la multiplication des trottoirs et des caniveaux, un réseau d'égouts collecteurs reproduisant, sous la ville, le réseau des rues, l'éclairage au gaz, les quais de la Seine prolongés, les nouveaux marchés et entrepôts ouverts au commerce, la rue de Rivoli percée; l'Hôtel des Postes (rue de Rivoli, il brûlera en 1871),...

Montalivet réalise les embellissements et les améliorations en tous genres concernant Paris : les nouveaux ponts jetés sur la Seine (pont des Arts, Austerlitz, Iéna…), les fontaines multipliées pour les habitants, la multiplication des trottoirs et des caniveaux, un réseau d'égouts collecteurs reproduisant, sous la ville, le réseau des rues, l'éclairage au gaz, les quais de la Seine prolongés, les nouveaux marchés et entrepôts ouverts au commerce, la rue de Rivoli percée; l'Hôtel des Postes (rue de Rivoli, il brûlera en 1871),...

... les Archives (Hôtel Soubise, pour les archives françaises et étrangères), le palais destiné au Grand-Maître de l'Université (Palais-Bourbon, façade et statues), la basilique Saint-Denis et l'église Sainte-Geneviève restaurées et complétées, le Temple de la Gloire à la Grande Armée, qui deviendra l'église de la Madeleine, le palais de la Bourse, enfin, l'Arc-de-Triomphe de l'Étoile
... les Archives (Hôtel Soubise, pour les archives françaises et étrangères), le palais destiné au Grand-Maître de l'Université (Palais-Bourbon, façade et statues), la basilique Saint-Denis et l'église Sainte-Geneviève restaurées et complétées, le Temple de la Gloire à la Grande Armée, qui deviendra l'église de la Madeleine, le palais de la Bourse, enfin, l'Arc-de-Triomphe de l'Étoile
... les Archives (Hôtel Soubise, pour les archives françaises et étrangères), le palais destiné au Grand-Maître de l'Université (Palais-Bourbon, façade et statues), la basilique Saint-Denis et l'église Sainte-Geneviève restaurées et complétées, le Temple de la Gloire à la Grande Armée, qui deviendra l'église de la Madeleine, le palais de la Bourse, enfin, l'Arc-de-Triomphe de l'Étoile
... les Archives (Hôtel Soubise, pour les archives françaises et étrangères), le palais destiné au Grand-Maître de l'Université (Palais-Bourbon, façade et statues), la basilique Saint-Denis et l'église Sainte-Geneviève restaurées et complétées, le Temple de la Gloire à la Grande Armée, qui deviendra l'église de la Madeleine, le palais de la Bourse, enfin, l'Arc-de-Triomphe de l'Étoile

... les Archives (Hôtel Soubise, pour les archives françaises et étrangères), le palais destiné au Grand-Maître de l'Université (Palais-Bourbon, façade et statues), la basilique Saint-Denis et l'église Sainte-Geneviève restaurées et complétées, le Temple de la Gloire à la Grande Armée, qui deviendra l'église de la Madeleine, le palais de la Bourse, enfin, l'Arc-de-Triomphe de l'Étoile

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Comme toujours ton article est bien documenté
Répondre
J
C'est ce que j'aime, découvrir ce qui se cache derrière chaque œuvre ou autre, le plaisir de faire des recherches et partager mes infos, un bon passe temps pour moi.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents