Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sud Drôme

Sud Drôme

Drôme, Ardèche, Vaucluse et Gard. Là ou je vis, ma ville, ma région, mon pays...mes balades régionales et nationales.


Le Général Dessaix à Thonon-Les-Bains (Haute-Savoie 74200)

Publié par Jipai sur 14 Août 2021, 15:27pm

Catégories : #Ailleurs en France, #Etrange, #Monument, #Mémorial, #Patrimoine, #Statue, #Haute-Savoie, #Thonon-Les-Bains

31 Juillet 2021, Thonon-Les-Bains, une belle statue comme je les aimes, un brave homme en uniforme prends la pose, cette statue commémorative est située dans le parc du belvédère qui surplombe le lac Léman, nous voici devant la statue du Général Dessaix , en version "Coluche", ce serait l'histoire d'un mec, il a son nom gravé sur l'Arc De Triomphe à Paris, mais on est pas foutu de savoir ou est son tombeau...balaise non?

Pour arriver à ce belvédère... 

...nous empruntons le funiculaire municipale, y' pas a dire, ça monte plus vite qu'à pieds, je ne suis pas des plus fainéants mais pourquoi je devrais me priver de ce petit plaisir, la visite d'un bout de patrimoine de Thonon !
...nous empruntons le funiculaire municipale, y' pas a dire, ça monte plus vite qu'à pieds, je ne suis pas des plus fainéants mais pourquoi je devrais me priver de ce petit plaisir, la visite d'un bout de patrimoine de Thonon !

...nous empruntons le funiculaire municipale, y' pas a dire, ça monte plus vite qu'à pieds, je ne suis pas des plus fainéants mais pourquoi je devrais me priver de ce petit plaisir, la visite d'un bout de patrimoine de Thonon !

Ce funiculaire automatique mis en service le 2 avril 1888, relie le centre-ville et la "ville basse" et le port de Thonon. Superbe vue sur le port de Rives et le lac Léman. Son originalité : le seul funiculaire au monde où les cabines se croisent en courbe !... le trajet de 230m dure environ 3 minutes.
Ce funiculaire automatique mis en service le 2 avril 1888, relie le centre-ville et la "ville basse" et le port de Thonon. Superbe vue sur le port de Rives et le lac Léman. Son originalité : le seul funiculaire au monde où les cabines se croisent en courbe !... le trajet de 230m dure environ 3 minutes.

Ce funiculaire automatique mis en service le 2 avril 1888, relie le centre-ville et la "ville basse" et le port de Thonon. Superbe vue sur le port de Rives et le lac Léman. Son originalité : le seul funiculaire au monde où les cabines se croisent en courbe !... le trajet de 230m dure environ 3 minutes.

Ce général, que l'empereur surnommait " l'intrépide ", est mort paisiblement à Thonon le 26 octobre 1834.

Ce général, que l'empereur surnommait " l'intrépide ", est mort paisiblement à Thonon le 26 octobre 1834.

Joseph Marie Dessaix, né le 24 septembre 1764 à Thonon-les-Bains (Duché de Savoie) et mort le 26 octobre 1834 à Marclaz, hameau de la commune de Thonon-les-Bains, est un docteur savoyard acquis aux idées de la révolution française qu'il servit en tant que militaire devenant général de division et comte de l'Empire.

Joseph Marie Dessaix, né le 24 septembre 1764 à Thonon-les-Bains (Duché de Savoie) et mort le 26 octobre 1834 à Marclaz, hameau de la commune de Thonon-les-Bains, est un docteur savoyard acquis aux idées de la révolution française qu'il servit en tant que militaire devenant général de division et comte de l'Empire.

À la suite de la défense de la Savoie en 1814, face aux troupes coalisées menées par le général autrichien Bubna, il reçoit le surnom de " Bayard de la Savoie". Aîné d'une famille de quatorze enfants, Joseph-Marie Dessaix est né le 24 septembre 1764, à Thonon-les-Bains. Médecin, il se lance très tôt dans une carrière politique.

À la suite de la défense de la Savoie en 1814, face aux troupes coalisées menées par le général autrichien Bubna, il reçoit le surnom de " Bayard de la Savoie". Aîné d'une famille de quatorze enfants, Joseph-Marie Dessaix est né le 24 septembre 1764, à Thonon-les-Bains. Médecin, il se lance très tôt dans une carrière politique.

Volontaire dans la garde nationale de Paris, il participe à la prise de la Bastille. Nommé capitaine de la "Légion Française des Allobroges" qu'il a lui-même fondée, il se lance à l'assaut des Tuileries le 10 août 1792. En 1798, le collège électoral du Mont-Blanc désigne Dessaix pour le représenter au Conseil des Cinq-Cents (assemblée législative de première instance sous le Directoire). Il est élu député pour trois ans

Volontaire dans la garde nationale de Paris, il participe à la prise de la Bastille. Nommé capitaine de la "Légion Française des Allobroges" qu'il a lui-même fondée, il se lance à l'assaut des Tuileries le 10 août 1792. En 1798, le collège électoral du Mont-Blanc désigne Dessaix pour le représenter au Conseil des Cinq-Cents (assemblée législative de première instance sous le Directoire). Il est élu député pour trois ans

Par décret du 14 juin 1804, il est nommé commandant de la Légion d'Honneur au camp d'Utrecht. Il est fait comte de l'Empire en 1809 et entame une valeureuse carrière militaire dans les campagnes d'Allemagne, d'Italie, de Russie et de France.

Par décret du 14 juin 1804, il est nommé commandant de la Légion d'Honneur au camp d'Utrecht. Il est fait comte de l'Empire en 1809 et entame une valeureuse carrière militaire dans les campagnes d'Allemagne, d'Italie, de Russie et de France.

Grièvement blessé par un biscaïen à la bataille de la Moskowa (le projectile est aujourd'hui conservé au musée du Chablais), l'empereur lui offre le gouvernement de Berlin. Il défend encore la Savoie contre les autrichiens en 1814 et tombe en disgrâce à la chute de Napoléon. Après trois mois de prison en 1816, il se retire à Marclaz pour s'adonner à l'agriculture.

Grièvement blessé par un biscaïen à la bataille de la Moskowa (le projectile est aujourd'hui conservé au musée du Chablais), l'empereur lui offre le gouvernement de Berlin. Il défend encore la Savoie contre les autrichiens en 1814 et tombe en disgrâce à la chute de Napoléon. Après trois mois de prison en 1816, il se retire à Marclaz pour s'adonner à l'agriculture.

Son nom, gravé dans la pierre de l'Arc de triomphe à Paris parmi les plus valeureux officiers de Napoléon, perpétue à jamais son souvenir pourtant...
Son nom, gravé dans la pierre de l'Arc de triomphe à Paris parmi les plus valeureux officiers de Napoléon, perpétue à jamais son souvenir pourtant...Son nom, gravé dans la pierre de l'Arc de triomphe à Paris parmi les plus valeureux officiers de Napoléon, perpétue à jamais son souvenir pourtant...

Son nom, gravé dans la pierre de l'Arc de triomphe à Paris parmi les plus valeureux officiers de Napoléon, perpétue à jamais son souvenir pourtant...

...aujourd'hui, chose à peine croyable, on ignore l'emplacement de sa sépulture dans l'ancien cimetière de Thonon, près de la chapelle Saint-Bon.  
...aujourd'hui, chose à peine croyable, on ignore l'emplacement de sa sépulture dans l'ancien cimetière de Thonon, près de la chapelle Saint-Bon.  

...aujourd'hui, chose à peine croyable, on ignore l'emplacement de sa sépulture dans l'ancien cimetière de Thonon, près de la chapelle Saint-Bon.  

Cette statue, financée par souscription publique, a été inaugurée le 6 septembre 1910 par le président Armand Fallières, à l'occasion du cinquantième anniversaire de l'annexion de la Savoie à la France.

Cette statue, financée par souscription publique, a été inaugurée le 6 septembre 1910 par le président Armand Fallières, à l'occasion du cinquantième anniversaire de l'annexion de la Savoie à la France.

Pour conclure, nous avons affaire ici à un grand homme...dont on a perdu la dépouille....on ne me l'avait jamais faite celle là !

Pour conclure, nous avons affaire ici à un grand homme...dont on a perdu la dépouille....on ne me l'avait jamais faite celle là !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents