Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sud Drôme

Sud Drôme

Drôme, Ardèche, Vaucluse et Gard. Là ou je vis, ma ville, ma région, mon pays...mes balades régionales et nationales.


Bellevaux Le Village (Haute-Savoie 74470)

Publié par Jipai sur 14 Octobre 2021, 11:43am

Catégories : #Ailleurs en France, #Haute-Savoie, #Vacances, #Village, #Bellevaux, #Calvaire, #Eglise, #Monument, #Vierge

(30 Juillet 2021) C'est ici dans cette petite commune de montagne qui nous réservons une chambre en demi-pension dans l'hôtel "Les Moineaux" pour quatre nuitées. Une région que nous ne connaissons pas et que nous comptons visiter autant que possible. 

Bienvenue à Bellevaux. Nous sortons d'une période caniculaire, un peu d'air frais de la montagne nous fera le plus grand bien, pas de suées et pas de moustiques tigres, que du bonheur.

Bienvenue à Bellevaux. Nous sortons d'une période caniculaire, un peu d'air frais de la montagne nous fera le plus grand bien, pas de suées et pas de moustiques tigres, que du bonheur.

La commune de Bellevaux est située dans la vallée du Brevon, dans le Chablais français. Elle se trouve à 25/30 km au sud de Thonon-les-Bains, elle-même située sur la rive française du lac Léman.

La commune de Bellevaux est située dans la vallée du Brevon, dans le Chablais français. Elle se trouve à 25/30 km au sud de Thonon-les-Bains, elle-même située sur la rive française du lac Léman.

Bellevaux : la « belle vallée ». Tel est le nom de ce village installé dans une vallée creusée par le Brevon, une rivière qui prend sa source sur la commune avant de la sillonner.1 286 habitants. (2018 en diminution de 1,15 % par rapport à 2013) Densité : 26 hab./km2

Bellevaux : la « belle vallée ». Tel est le nom de ce village installé dans une vallée creusée par le Brevon, une rivière qui prend sa source sur la commune avant de la sillonner.1 286 habitants. (2018 en diminution de 1,15 % par rapport à 2013) Densité : 26 hab./km2

Pour en avoir discuté avec une jeune autochtone , la vie n'est pas des plus aisée pour la jeunesse, ici le moindre déplacement se compte en temps pas en kilomètres. Pour aller d'un point à un autre, les routes de montagne sont rarement faites de lignes droites.

Pour en avoir discuté avec une jeune autochtone , la vie n'est pas des plus aisée pour la jeunesse, ici le moindre déplacement se compte en temps pas en kilomètres. Pour aller d'un point à un autre, les routes de montagne sont rarement faites de lignes droites.

La petite église du village, bien sympathique, Notre-Dame-de-l ’Assomption de Bellevaux est l’église principale du chef-lieu. 

La petite église du village, bien sympathique, Notre-Dame-de-l ’Assomption de Bellevaux est l’église principale du chef-lieu. 

L'intérieur de Notre-Dame-de-l ’Assomption de Bellevaux
L'intérieur de Notre-Dame-de-l ’Assomption de BellevauxL'intérieur de Notre-Dame-de-l ’Assomption de Bellevaux
L'intérieur de Notre-Dame-de-l ’Assomption de Bellevaux

L'intérieur de Notre-Dame-de-l ’Assomption de Bellevaux

L’église de Bellevaux rend également hommage à l’un des enfants du village : Mgr Pierre-Joseph Rey. Ordonné prêtre pendant la période révolutionnaire, il a été évêque d’Annecy entre 1832 et 1842.

L’église de Bellevaux rend également hommage à l’un des enfants du village : Mgr Pierre-Joseph Rey. Ordonné prêtre pendant la période révolutionnaire, il a été évêque d’Annecy entre 1832 et 1842.

Petite commune qui semble avoir payé un lourd tribu à en croire la liste de ses morts pour la France. "LA COMMUNE DE BELLEVAUX À SES ENFANTS MORTS POUR LA FRANCE 1914-1918" petit monument aux morts du village coiffé d'une statue de Jeanne D'Arc
Petite commune qui semble avoir payé un lourd tribu à en croire la liste de ses morts pour la France. "LA COMMUNE DE BELLEVAUX À SES ENFANTS MORTS POUR LA FRANCE 1914-1918" petit monument aux morts du village coiffé d'une statue de Jeanne D'ArcPetite commune qui semble avoir payé un lourd tribu à en croire la liste de ses morts pour la France. "LA COMMUNE DE BELLEVAUX À SES ENFANTS MORTS POUR LA FRANCE 1914-1918" petit monument aux morts du village coiffé d'une statue de Jeanne D'Arc

Petite commune qui semble avoir payé un lourd tribu à en croire la liste de ses morts pour la France. "LA COMMUNE DE BELLEVAUX À SES ENFANTS MORTS POUR LA FRANCE 1914-1918" petit monument aux morts du village coiffé d'une statue de Jeanne D'Arc

Cette croix marquait jusqu'au XXe siècle l'entrée du cimetière paroissial. Elle porte l'inscription « en 1590 par les nobles aïeux de Jes Lt Fc Bn de ce lieu et réédifiée par lui le 29 juin 1837 ». « Jes Lt Fc Bn » signifie Jules Laurent Féréric Baron.  Sur la partie avant est inscrit « Mgr P J Rey évêque d'Annecy accorde 4 jours d'indulgence à ceux qui diront 10 Pater et Ave devant cette croix mission de 1837 ». La croix a été édifiée en 1590 selon la date qui y figure.  L'édifice est inscrit au titre des monuments historiques en 1932.

Cette croix marquait jusqu'au XXe siècle l'entrée du cimetière paroissial. Elle porte l'inscription « en 1590 par les nobles aïeux de Jes Lt Fc Bn de ce lieu et réédifiée par lui le 29 juin 1837 ». « Jes Lt Fc Bn » signifie Jules Laurent Féréric Baron.  Sur la partie avant est inscrit « Mgr P J Rey évêque d'Annecy accorde 4 jours d'indulgence à ceux qui diront 10 Pater et Ave devant cette croix mission de 1837 ». La croix a été édifiée en 1590 selon la date qui y figure.  L'édifice est inscrit au titre des monuments historiques en 1932.

Croix tombale de Jean-Jacques Favrat, chatelain, né avant 1626, décédé le 10 février 1660. Il fit carrière militaire au régiment du Chablais .Cette croix est aménagée devant la porte principale de l'église.
Croix tombale de Jean-Jacques Favrat, chatelain, né avant 1626, décédé le 10 février 1660. Il fit carrière militaire au régiment du Chablais .Cette croix est aménagée devant la porte principale de l'église.Croix tombale de Jean-Jacques Favrat, chatelain, né avant 1626, décédé le 10 février 1660. Il fit carrière militaire au régiment du Chablais .Cette croix est aménagée devant la porte principale de l'église.
Croix tombale de Jean-Jacques Favrat, chatelain, né avant 1626, décédé le 10 février 1660. Il fit carrière militaire au régiment du Chablais .Cette croix est aménagée devant la porte principale de l'église.

Croix tombale de Jean-Jacques Favrat, chatelain, né avant 1626, décédé le 10 février 1660. Il fit carrière militaire au régiment du Chablais .Cette croix est aménagée devant la porte principale de l'église.

La commune de Bellevaux compte un grand nombre d'oratoires, plus de soixante-dix oratoires, souvent dédiés à la Vierge Marie ou à des saints protecteurs des travaux agricoles, dont quatre ou cinq remontent avant l'entrée des troupes révolutionnaires françaises dans le duché de Savoie, en 1792.  Ce petit patrimoine, symboles de la foi des populations des XVIIIe et XIXe siècles, est un élément de la vie quotidienne, en effet dans les hameaux éloignés de l'église du chef-lieu, c'est autour de l'oratoire que les habitants se réunissaient. Celui ci la date de 1787
La commune de Bellevaux compte un grand nombre d'oratoires, plus de soixante-dix oratoires, souvent dédiés à la Vierge Marie ou à des saints protecteurs des travaux agricoles, dont quatre ou cinq remontent avant l'entrée des troupes révolutionnaires françaises dans le duché de Savoie, en 1792.  Ce petit patrimoine, symboles de la foi des populations des XVIIIe et XIXe siècles, est un élément de la vie quotidienne, en effet dans les hameaux éloignés de l'église du chef-lieu, c'est autour de l'oratoire que les habitants se réunissaient. Celui ci la date de 1787

La commune de Bellevaux compte un grand nombre d'oratoires, plus de soixante-dix oratoires, souvent dédiés à la Vierge Marie ou à des saints protecteurs des travaux agricoles, dont quatre ou cinq remontent avant l'entrée des troupes révolutionnaires françaises dans le duché de Savoie, en 1792. Ce petit patrimoine, symboles de la foi des populations des XVIIIe et XIXe siècles, est un élément de la vie quotidienne, en effet dans les hameaux éloignés de l'église du chef-lieu, c'est autour de l'oratoire que les habitants se réunissaient. Celui ci la date de 1787

Le presbytère situé proche de l'église.
Le presbytère situé proche de l'église.

Le presbytère situé proche de l'église.

Place de L'apéro, inoccupée aujourd'hui, dommage !

Place de L'apéro, inoccupée aujourd'hui, dommage !

L'école publique, un côté garçons et l'autre côté pour les filles je suppose!
L'école publique, un côté garçons et l'autre côté pour les filles je suppose!

L'école publique, un côté garçons et l'autre côté pour les filles je suppose!

La mairie du village, un bordure de la route principale, la départementale 26 qui grimpe jusqu'au col de Jambaz.Le col de Jambaz est un col alpin situé dans le massif du Chablais à l'entrée du Faucigny, à 1 027 m d'altitude, appartenant à la commune de Bellevaux près du lieu-dit Jambaz, qui porte le nom du col.
La mairie du village, un bordure de la route principale, la départementale 26 qui grimpe jusqu'au col de Jambaz.Le col de Jambaz est un col alpin situé dans le massif du Chablais à l'entrée du Faucigny, à 1 027 m d'altitude, appartenant à la commune de Bellevaux près du lieu-dit Jambaz, qui porte le nom du col.

La mairie du village, un bordure de la route principale, la départementale 26 qui grimpe jusqu'au col de Jambaz.Le col de Jambaz est un col alpin situé dans le massif du Chablais à l'entrée du Faucigny, à 1 027 m d'altitude, appartenant à la commune de Bellevaux près du lieu-dit Jambaz, qui porte le nom du col.

La Croix des Bossons. Très ancienne croix en bois, selon la tradition orale, elle aurait été érigée à une date inconnue, à cet endroit où les habitants du hameau des Bossons et du Borgel accueillirent François de Sales par des jets de pierres, ce monument a été restauré et célébré par une messe en 2014.
La Croix des Bossons. Très ancienne croix en bois, selon la tradition orale, elle aurait été érigée à une date inconnue, à cet endroit où les habitants du hameau des Bossons et du Borgel accueillirent François de Sales par des jets de pierres, ce monument a été restauré et célébré par une messe en 2014.La Croix des Bossons. Très ancienne croix en bois, selon la tradition orale, elle aurait été érigée à une date inconnue, à cet endroit où les habitants du hameau des Bossons et du Borgel accueillirent François de Sales par des jets de pierres, ce monument a été restauré et célébré par une messe en 2014.

La Croix des Bossons. Très ancienne croix en bois, selon la tradition orale, elle aurait été érigée à une date inconnue, à cet endroit où les habitants du hameau des Bossons et du Borgel accueillirent François de Sales par des jets de pierres, ce monument a été restauré et célébré par une messe en 2014.

Je n'allais pas quitter cette région et ce village sans immortaliser ses vaches Savoyardes, nous n'en avons pas beaucoup de par chez nous, trop sec.
Je n'allais pas quitter cette région et ce village sans immortaliser ses vaches Savoyardes, nous n'en avons pas beaucoup de par chez nous, trop sec.Je n'allais pas quitter cette région et ce village sans immortaliser ses vaches Savoyardes, nous n'en avons pas beaucoup de par chez nous, trop sec.

Je n'allais pas quitter cette région et ce village sans immortaliser ses vaches Savoyardes, nous n'en avons pas beaucoup de par chez nous, trop sec.

L'hôtel ou nous avons séjourné "Les Moineaux" ....superbe accueil, établissement familiale...nous étions comme des "Coqs en pâtes ", nous y reviendrons je pense. (Une expression apparue au XVIIe siècle. A l'époque, dans les fermes, les volatiles les plus beaux étaient bien traités, voire chouchoutés, afin d’être présentés à des concours lors des foires ou d’être vendus un bon prix au marché. Ils étaient ensuite transportés dans des corbeilles ou des paniers, avec beaucoup de précaution, afin de ne pas être abîmés pendant le voyage et de conserver toute leur valeur. De plus, les éleveurs appliquaient une pâte spéciale sur leurs plumes afin de les rendre bien brillantes.  L'habitude a donc été prise d'appeler ces oiseaux qui se faisaient chouchouter des «coqs en pâte». )
L'hôtel ou nous avons séjourné "Les Moineaux" ....superbe accueil, établissement familiale...nous étions comme des "Coqs en pâtes ", nous y reviendrons je pense. (Une expression apparue au XVIIe siècle. A l'époque, dans les fermes, les volatiles les plus beaux étaient bien traités, voire chouchoutés, afin d’être présentés à des concours lors des foires ou d’être vendus un bon prix au marché. Ils étaient ensuite transportés dans des corbeilles ou des paniers, avec beaucoup de précaution, afin de ne pas être abîmés pendant le voyage et de conserver toute leur valeur. De plus, les éleveurs appliquaient une pâte spéciale sur leurs plumes afin de les rendre bien brillantes.  L'habitude a donc été prise d'appeler ces oiseaux qui se faisaient chouchouter des «coqs en pâte». )L'hôtel ou nous avons séjourné "Les Moineaux" ....superbe accueil, établissement familiale...nous étions comme des "Coqs en pâtes ", nous y reviendrons je pense. (Une expression apparue au XVIIe siècle. A l'époque, dans les fermes, les volatiles les plus beaux étaient bien traités, voire chouchoutés, afin d’être présentés à des concours lors des foires ou d’être vendus un bon prix au marché. Ils étaient ensuite transportés dans des corbeilles ou des paniers, avec beaucoup de précaution, afin de ne pas être abîmés pendant le voyage et de conserver toute leur valeur. De plus, les éleveurs appliquaient une pâte spéciale sur leurs plumes afin de les rendre bien brillantes.  L'habitude a donc été prise d'appeler ces oiseaux qui se faisaient chouchouter des «coqs en pâte». )

L'hôtel ou nous avons séjourné "Les Moineaux" ....superbe accueil, établissement familiale...nous étions comme des "Coqs en pâtes ", nous y reviendrons je pense. (Une expression apparue au XVIIe siècle. A l'époque, dans les fermes, les volatiles les plus beaux étaient bien traités, voire chouchoutés, afin d’être présentés à des concours lors des foires ou d’être vendus un bon prix au marché. Ils étaient ensuite transportés dans des corbeilles ou des paniers, avec beaucoup de précaution, afin de ne pas être abîmés pendant le voyage et de conserver toute leur valeur. De plus, les éleveurs appliquaient une pâte spéciale sur leurs plumes afin de les rendre bien brillantes.  L'habitude a donc été prise d'appeler ces oiseaux qui se faisaient chouchouter des «coqs en pâte». )

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents