Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sud Drôme

Sud Drôme

Drôme, Ardèche, Vaucluse et Gard. Ma ville, ma région, mon pays...mes balades régionales et nationales.


La Forteresse de Salses-le-Château (Pyrénées-Orientales 66600)

Publié par Jipai sur 30 Avril 2022, 11:13am

Catégories : #Ailleurs en France, #Château, #Patrimoine, #Vacances, #Salses-Le-Château

16 Septembre 2021, vacances du côté d''Argelès , un dépliant concernant une forteresse et c'est parti pour la visite de cette magnifique "Forteresse de Salses" construite par les espagnols pas très loin de Perpignan. Une visite d'une forteresse qui ne me laissera pas indifférent de par sa grandeur et sa beauté. Présentation:  Un verrou entre la Catalogne et la France. Construit à la fin du XVe siècle par Francisco Ramiro Lopez, grand architecte espagnol à l'emplacement de sources fort utiles en cas de siège, l'édifice garde l'ancienne frontière. Assiégée, prise et reprise en 1503, 1639, 1640, la place est définitivement conquise par les Français en 1642. Le traité des Pyrénées de 1659 redessine les territoires : moins stratégique, la forteresse perd alors de son importance. À partir de 1691, elle est partiellement restaurée par Vauban.

 

J'en ai visité des châteaux et forteresses mais je dois bien reconnaitre que celle ci sort du lot de tout ce que je connais, sa particularité, elle est construite non pas sur une butte mais sous le niveau du sol ce qui la rends presque invisible de l'autoroute qui passe a proximité.
J'en ai visité des châteaux et forteresses mais je dois bien reconnaitre que celle ci sort du lot de tout ce que je connais, sa particularité, elle est construite non pas sur une butte mais sous le niveau du sol ce qui la rends presque invisible de l'autoroute qui passe a proximité.

J'en ai visité des châteaux et forteresses mais je dois bien reconnaitre que celle ci sort du lot de tout ce que je connais, sa particularité, elle est construite non pas sur une butte mais sous le niveau du sol ce qui la rends presque invisible de l'autoroute qui passe a proximité.

Avant de franchir l'acceuil situé dans ce qu'il nomme "Barbacane" et qui est en réalité un poste de défense avancé devant l'entrée de la forteresse, une sensation de grandeur nous saisi, nous sommes devant un colosse de forteresse.

Avant de franchir l'acceuil situé dans ce qu'il nomme "Barbacane" et qui est en réalité un poste de défense avancé devant l'entrée de la forteresse, une sensation de grandeur nous saisi, nous sommes devant un colosse de forteresse.

Pour pénétrer dans la forteresse, il faut traverser plusieurs obstacles. Il faut, d'abord, franchir un pont dormant, puis une barbacane, puis un pont-levis à flèches pour accéder à la demi-lune. Il faut parcourir, alors, un passage coudé avant de traverser un second pont dormant et arriver devant le châtelet d'entrée. Aujourd'hui le visiteur pénètre dans la demi lune sud transformée aujourd'hui en salle d'acceuil.

Pour pénétrer dans la forteresse, il faut traverser plusieurs obstacles. Il faut, d'abord, franchir un pont dormant, puis une barbacane, puis un pont-levis à flèches pour accéder à la demi-lune. Il faut parcourir, alors, un passage coudé avant de traverser un second pont dormant et arriver devant le châtelet d'entrée. Aujourd'hui le visiteur pénètre dans la demi lune sud transformée aujourd'hui en salle d'acceuil.

Aprés avoir franchi l'entrée de la forteresse qui proportionnellement me semble très petite, nous débouchons sur la place d'arme

Aprés avoir franchi l'entrée de la forteresse qui proportionnellement me semble très petite, nous débouchons sur la place d'arme

Place d'arme la aussi immense, bordée de portiques à arcades du plus bel effet sur trois côtés
Place d'arme la aussi immense, bordée de portiques à arcades du plus bel effet sur trois côtés

Place d'arme la aussi immense, bordée de portiques à arcades du plus bel effet sur trois côtés

Au centre de cette place d'arme, ce puit récoltant les eaux pluviale, effleurant au niveau de la nappe phréatique, eau destinée à la consommation des troupe et des animaux

Au centre de cette place d'arme, ce puit récoltant les eaux pluviale, effleurant au niveau de la nappe phréatique, eau destinée à la consommation des troupe et des animaux

La forteresse possède quatorze autres puits, essentiellement prévus pour récupérer de l'eau afin de refroidir les canons,

La forteresse possède quatorze autres puits, essentiellement prévus pour récupérer de l'eau afin de refroidir les canons,

La Forteresse de Salses-le-Château (Pyrénées-Orientales 66600)
Le donjon, ultime refuge en cas d'invasion, isolé par des ponts levis et assurant sa propre défense.

Le donjon, ultime refuge en cas d'invasion, isolé par des ponts levis et assurant sa propre défense.

Il comportait sept niveaux dont la chambre à coucher du gouverneur, la salle à manger et la réserve.

Il comportait sept niveaux dont la chambre à coucher du gouverneur, la salle à manger et la réserve.

Les arcades d'où on accédaient  au casernement, le corps de logis, les soldats dormaient au premier niveau.

Les arcades d'où on accédaient au casernement, le corps de logis, les soldats dormaient au premier niveau.

Les écuries pouvaient recevoir 300 chevaux, qui y descendaient par un plan incliné. Les mangeoires sont intégrées dans la muraille.

Les écuries pouvaient recevoir 300 chevaux, qui y descendaient par un plan incliné. Les mangeoires sont intégrées dans la muraille.

La chapelle, l'autel de la chapelle dédié à Saint Sébastien. Elle occupe l'extrémité de l'aile est de la Place d'Armes. Elle a été dotée, au XVIIe siècle, d'un retable composé de deux pilastres qui cantonnent un cadre mouluré. Il est surmonté d'un fronton orné du Soleil Royal de Louis XIV. La partie supérieur de la chapelle était réservée au gouverneur et aux membres de l'état major.
La chapelle, l'autel de la chapelle dédié à Saint Sébastien. Elle occupe l'extrémité de l'aile est de la Place d'Armes. Elle a été dotée, au XVIIe siècle, d'un retable composé de deux pilastres qui cantonnent un cadre mouluré. Il est surmonté d'un fronton orné du Soleil Royal de Louis XIV. La partie supérieur de la chapelle était réservée au gouverneur et aux membres de l'état major.

La chapelle, l'autel de la chapelle dédié à Saint Sébastien. Elle occupe l'extrémité de l'aile est de la Place d'Armes. Elle a été dotée, au XVIIe siècle, d'un retable composé de deux pilastres qui cantonnent un cadre mouluré. Il est surmonté d'un fronton orné du Soleil Royal de Louis XIV. La partie supérieur de la chapelle était réservée au gouverneur et aux membres de l'état major.

Le corps des logis occupait trois des ailes de la place d'armes. ce casernement était bâti sur trois niveaux, les sous-officiers et les soldats mangeaient dans les deux premiers niveaux, le troisième niveau servant de réserve alimentaire

Le corps des logis occupait trois des ailes de la place d'armes. ce casernement était bâti sur trois niveaux, les sous-officiers et les soldats mangeaient dans les deux premiers niveaux, le troisième niveau servant de réserve alimentaire

Des "tags" d'une autre époque.

Des "tags" d'une autre époque.

La boulangerie, le pain était l'aliment premier de la garnison, les deux fours étaient toujours allumés.

La boulangerie, le pain était l'aliment premier de la garnison, les deux fours étaient toujours allumés.

Bon pour ce lieu je ne rentre pas dans le détail, celui était situé dans le donjon, surement réservé à l'état major.

Bon pour ce lieu je ne rentre pas dans le détail, celui était situé dans le donjon, surement réservé à l'état major.

A la jonction du cavalier d'artillerie est et de l'aile nord, il est possible de distinguer la cage de l'horloge construite au xviie siècle. Dans cet angle, se tiennent aussi les latrines à trois places ainsi qu'un espace qui pourrait être une infirmerie.
A la jonction du cavalier d'artillerie est et de l'aile nord, il est possible de distinguer la cage de l'horloge construite au xviie siècle. Dans cet angle, se tiennent aussi les latrines à trois places ainsi qu'un espace qui pourrait être une infirmerie.

A la jonction du cavalier d'artillerie est et de l'aile nord, il est possible de distinguer la cage de l'horloge construite au xviie siècle. Dans cet angle, se tiennent aussi les latrines à trois places ainsi qu'un espace qui pourrait être une infirmerie.

Le fossé est large de douze à quinze mètres. Le fond du fossé est du même niveau que les salles les plus basses de la forteresse. Ceci permet d'émettre l'hypothèse que la forteresse a été bâtie à partir d'une immense excavation naturelle
Le fossé est large de douze à quinze mètres. Le fond du fossé est du même niveau que les salles les plus basses de la forteresse. Ceci permet d'émettre l'hypothèse que la forteresse a été bâtie à partir d'une immense excavation naturelle
Le fossé est large de douze à quinze mètres. Le fond du fossé est du même niveau que les salles les plus basses de la forteresse. Ceci permet d'émettre l'hypothèse que la forteresse a été bâtie à partir d'une immense excavation naturelle

Le fossé est large de douze à quinze mètres. Le fond du fossé est du même niveau que les salles les plus basses de la forteresse. Ceci permet d'émettre l'hypothèse que la forteresse a été bâtie à partir d'une immense excavation naturelle

Une vue d'une fenêtre du donjon sur le place d'armes

Une vue d'une fenêtre du donjon sur le place d'armes

Les trois étages principaux sont équipés de manière que le poste de commandement de la forteresse soit aussi à usage d'habitation pour le gouverneur. On y retrouve tout un confort moderne pour l'époque : cheminées, éviers, latrines reliées à un tout-à-l'égout (environ soixante toilettes ont été dénombrées dans la forteresse), poste de puisage, alcôve, placards, fenêtres à bancs latéraux. Toutefois, ce confort n'était pas nuisible à la défense du bâtiment car les mêmes pièces sont équipées de nombreuses embrasures de tir et chaque niveau donne accès à un important dispositif de communications internes pour faciliter la transmission des ordres.
Les trois étages principaux sont équipés de manière que le poste de commandement de la forteresse soit aussi à usage d'habitation pour le gouverneur. On y retrouve tout un confort moderne pour l'époque : cheminées, éviers, latrines reliées à un tout-à-l'égout (environ soixante toilettes ont été dénombrées dans la forteresse), poste de puisage, alcôve, placards, fenêtres à bancs latéraux. Toutefois, ce confort n'était pas nuisible à la défense du bâtiment car les mêmes pièces sont équipées de nombreuses embrasures de tir et chaque niveau donne accès à un important dispositif de communications internes pour faciliter la transmission des ordres.
Les trois étages principaux sont équipés de manière que le poste de commandement de la forteresse soit aussi à usage d'habitation pour le gouverneur. On y retrouve tout un confort moderne pour l'époque : cheminées, éviers, latrines reliées à un tout-à-l'égout (environ soixante toilettes ont été dénombrées dans la forteresse), poste de puisage, alcôve, placards, fenêtres à bancs latéraux. Toutefois, ce confort n'était pas nuisible à la défense du bâtiment car les mêmes pièces sont équipées de nombreuses embrasures de tir et chaque niveau donne accès à un important dispositif de communications internes pour faciliter la transmission des ordres.
Les trois étages principaux sont équipés de manière que le poste de commandement de la forteresse soit aussi à usage d'habitation pour le gouverneur. On y retrouve tout un confort moderne pour l'époque : cheminées, éviers, latrines reliées à un tout-à-l'égout (environ soixante toilettes ont été dénombrées dans la forteresse), poste de puisage, alcôve, placards, fenêtres à bancs latéraux. Toutefois, ce confort n'était pas nuisible à la défense du bâtiment car les mêmes pièces sont équipées de nombreuses embrasures de tir et chaque niveau donne accès à un important dispositif de communications internes pour faciliter la transmission des ordres.

Les trois étages principaux sont équipés de manière que le poste de commandement de la forteresse soit aussi à usage d'habitation pour le gouverneur. On y retrouve tout un confort moderne pour l'époque : cheminées, éviers, latrines reliées à un tout-à-l'égout (environ soixante toilettes ont été dénombrées dans la forteresse), poste de puisage, alcôve, placards, fenêtres à bancs latéraux. Toutefois, ce confort n'était pas nuisible à la défense du bâtiment car les mêmes pièces sont équipées de nombreuses embrasures de tir et chaque niveau donne accès à un important dispositif de communications internes pour faciliter la transmission des ordres.

La salle à manger du donjon possède une cheminée en pierre importée de la région catalane de l'Ampurdan.
La salle à manger du donjon possède une cheminée en pierre importée de la région catalane de l'Ampurdan.

La salle à manger du donjon possède une cheminée en pierre importée de la région catalane de l'Ampurdan.

Quelques chose me dit que même avec la meilleure des armures, il fallait les avoirs bien accrochées pour osé passer à l'assaut de ce monstre défensif...mais je ne pense pas qu'ils avaient le choix les copains !
Quelques chose me dit que même avec la meilleure des armures, il fallait les avoirs bien accrochées pour osé passer à l'assaut de ce monstre défensif...mais je ne pense pas qu'ils avaient le choix les copains !
Quelques chose me dit que même avec la meilleure des armures, il fallait les avoirs bien accrochées pour osé passer à l'assaut de ce monstre défensif...mais je ne pense pas qu'ils avaient le choix les copains !
Quelques chose me dit que même avec la meilleure des armures, il fallait les avoirs bien accrochées pour osé passer à l'assaut de ce monstre défensif...mais je ne pense pas qu'ils avaient le choix les copains !

Quelques chose me dit que même avec la meilleure des armures, il fallait les avoirs bien accrochées pour osé passer à l'assaut de ce monstre défensif...mais je ne pense pas qu'ils avaient le choix les copains !

Une petit récapitulatif de l'histoire de cette forteresse.

Une petit récapitulatif de l'histoire de cette forteresse.

La Forteresse de Salses-le-Château (Pyrénées-Orientales 66600)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents