Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sud Drôme

Sud Drôme

Un petit tour chez moi, à la croisée de quatre départements, le sud de la Drôme et de l'Ardèche ainsi que le Nord du Vaucluse et du Gard. Pas de grands voyages à grand frais pour découvrir là ou je vis, j'aime ma région et vous la partage...


Raimbourg André dit Bourvil à Bourville (Seine-Maritime 76)

Publié par jipaipai sur 30 Septembre 2013, 21:14pm

Catégories : #La France que j'aime, #Personne célébres, #Bourville, #Seine-Maritime, #Vacance, #Ailleur en France

Entre 800 et 960 kms et une dizaine d'heures de voiture sur routes et d'autoroutes, c'est sûr ce n'est pas la petite ballade du week end, c'est les vacances 2013 du côté de la Normandie, chez mon "grand" .

Un petit passage dans le pays de Monsieur Bourvil, à Bourville

  • André Raimbourg y passa toute son enfance, ce qui lui inspira son surnom, Bourvil.
André Raimbourg, dit Bourvil, est un acteur, chanteur et humoriste français, né le 27 juillet 1917 à Prétot-Vicquemare (Seine-Maritime) et mort le 23 septembre 1970 à Paris (XVIe).

André Raimbourg, dit Bourvil, est un acteur, chanteur et humoriste français, né le 27 juillet 1917 à Prétot-Vicquemare (Seine-Maritime) et mort le 23 septembre 1970 à Paris (XVIe).

Prétôt-Vicquemare  C'est dans le pays de Caux que l'un des francais les plus populaires vit le jour: André Raimbourg, né le 27 juillet 1917, à Prétôt-Vicquemare sous les yeux de son pére Albert, revenu de la grande guerre, une plaque le précise sur la façade de la mairie du village  Il est le deuxiéme garçon de la famille, son frére René est de deux ans son ainé.  La famille s'agrandira encore un an après avec l'arrivée de Denise, arrivée un an après le décès de son père, mort de la grippe espagnole.   La maison de naissance d'André, qui à gardé son aspect d'antan se situe rue André Raimbourg.

Prétôt-Vicquemare C'est dans le pays de Caux que l'un des francais les plus populaires vit le jour: André Raimbourg, né le 27 juillet 1917, à Prétôt-Vicquemare sous les yeux de son pére Albert, revenu de la grande guerre, une plaque le précise sur la façade de la mairie du village Il est le deuxiéme garçon de la famille, son frére René est de deux ans son ainé. La famille s'agrandira encore un an après avec l'arrivée de Denise, arrivée un an après le décès de son père, mort de la grippe espagnole. La maison de naissance d'André, qui à gardé son aspect d'antan se situe rue André Raimbourg.

C'est dans son village natal de Bourville, que Mme Raimbourg en 1921 épouse en seconde noce, un agriculteur, ami d'enfance, Joseph Ménard, de cette union naîtront deux autres enfants, Marcel et Thérèse.  André aidera à la ferme et sera enfant de choeur dans l'église qui date du 12éme siécle.

C'est dans son village natal de Bourville, que Mme Raimbourg en 1921 épouse en seconde noce, un agriculteur, ami d'enfance, Joseph Ménard, de cette union naîtront deux autres enfants, Marcel et Thérèse. André aidera à la ferme et sera enfant de choeur dans l'église qui date du 12éme siécle.

Il fréquentera la petite école adossé à la mairie, suivra les cours de son maître René Lemonnier et obtiendra son certificat d'étude avec mention "trés bien".  Une fresque murale rendant hommage à l'artiste se trouve devant la mairie.                                         André à vécu toute son enfance dans cette commune, c'est ce qui lui a inspiré son nom d'artiste  Doudeville  Sur les conseils de son maître d'école, André entame des études d'instituteur à l'école supérieur pour garçons mais, ce n'est pas pour lui.  Il décide donc d'abandonner son apprentissage et repart à la ferme familliale.  Saint-Laurent-En- Caux  N'étant pas féru des travaux de la ferme, André décide d'apprendre le métier de boulanger et travaille comme mitron à la boulangerie Beaufils, place Jacques Loutel.  Fontaine-Le Dun  Passionné de musique, André s'efforce de jouer d'abord à l'harmonica et ensuite à l'accordéon, les morceuax entendus à la TSF et sur son phono.Le jeune homme devient menbre de la fanfare de Fontaine Le Dun, ou il joue du piston.  C'est lors d'un bal qu'il rencontre une jeune fille de Fontaine, Jeanne, dont le père est contremaître à la sucrerie du bourg.  André et Jeanne s'unirent le 23 Janvier 1943 à Petit Quevilly (Banlieue rouennaise) et de leur union naîtrons deux fils, Dominique en 1950 et Philippe en 1953.  André Raimbourg, dit BOURVIL s'éteint le 23 septembre 1970 à son domicile parisien, à l'issue du tournage du "Mur de L'Atlantique".  Il est inhumé à Montainville, dans les Yvelines (78), village ou il possédait une maison de cam

Il fréquentera la petite école adossé à la mairie, suivra les cours de son maître René Lemonnier et obtiendra son certificat d'étude avec mention "trés bien". Une fresque murale rendant hommage à l'artiste se trouve devant la mairie. André à vécu toute son enfance dans cette commune, c'est ce qui lui a inspiré son nom d'artiste Doudeville Sur les conseils de son maître d'école, André entame des études d'instituteur à l'école supérieur pour garçons mais, ce n'est pas pour lui. Il décide donc d'abandonner son apprentissage et repart à la ferme familliale. Saint-Laurent-En- Caux N'étant pas féru des travaux de la ferme, André décide d'apprendre le métier de boulanger et travaille comme mitron à la boulangerie Beaufils, place Jacques Loutel. Fontaine-Le Dun Passionné de musique, André s'efforce de jouer d'abord à l'harmonica et ensuite à l'accordéon, les morceuax entendus à la TSF et sur son phono.Le jeune homme devient menbre de la fanfare de Fontaine Le Dun, ou il joue du piston. C'est lors d'un bal qu'il rencontre une jeune fille de Fontaine, Jeanne, dont le père est contremaître à la sucrerie du bourg. André et Jeanne s'unirent le 23 Janvier 1943 à Petit Quevilly (Banlieue rouennaise) et de leur union naîtrons deux fils, Dominique en 1950 et Philippe en 1953. André Raimbourg, dit BOURVIL s'éteint le 23 septembre 1970 à son domicile parisien, à l'issue du tournage du "Mur de L'Atlantique". Il est inhumé à Montainville, dans les Yvelines (78), village ou il possédait une maison de cam

Un petit plus...
Un petit plus...

Un petit plus...

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents