Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sud Drôme

Sud Drôme

Drôme, Ardèche, Vaucluse et Gard. Ma ville, ma région, mon pays...mes balades régionales et nationales.


Samoëns Le Village (Haute-Savoie 74340)

Publié par Jipai sur 5 Décembre 2021, 13:52pm

Catégories : #Ailleurs en France, #Eglise, #Fontaine, #Monument, #Statue, #Vacances, #Village, #Haute-Savoie, #Samoëns

(01/08/2021) C'est un article paru dans presse locale qui m'amène dans ce village de Samoëns. Premier dimanche d'Aout qui fait suite à un mois de Juillet mi-pourri et qui commence par une journée pluvieuse, pas le meilleur temps pour vérifier les dires du sondage auprès des lecteurs du Dauphiné classant ce village le plus beau de Haute-Savoie...donc allons voir ce village de plus prés.

 

Je précise tout de même que le veille nous visitions le village d'Yvoire, superbe village au bord du lac Léman classé parmi les plus beaux villages de France, possédant 4 fleurs au concours des villages fleuris et enfin médaille d'argent du concours Européen du fleurissement...la barre étant donc placée bien haute

Je précise tout de même que le veille nous visitions le village d'Yvoire, superbe village au bord du lac Léman classé parmi les plus beaux villages de France, possédant 4 fleurs au concours des villages fleuris et enfin médaille d'argent du concours Européen du fleurissement...la barre étant donc placée bien haute

Mes premières photos vont pour cette magnifique fontaine, hélas sans descriptif, une tête de poisson dont je ne saisi pas le message, je pense que cette fontaine est un hommage rendu aux tailleurs de pierre, le village étant renommé pour ces tailleurs de pierre appelés « Frahans », dont le savoir-faire est réputé depuis le XVIIème siècle.

Mes premières photos vont pour cette magnifique fontaine, hélas sans descriptif, une tête de poisson dont je ne saisi pas le message, je pense que cette fontaine est un hommage rendu aux tailleurs de pierre, le village étant renommé pour ces tailleurs de pierre appelés « Frahans », dont le savoir-faire est réputé depuis le XVIIème siècle.

Pour ce qui est du fleurissement je pense nous ne resterons pas sur notre faim. Les premiers massifs de fleurs sont magnifiques

Pour ce qui est du fleurissement je pense nous ne resterons pas sur notre faim. Les premiers massifs de fleurs sont magnifiques

La commune de Samoëns est située au cœur des Préalpes du nord dans la vallée du Giffre. Cette commune de montagne est une des plus étendues du département de la Haute-Savoie.

La commune de Samoëns est située au cœur des Préalpes du nord dans la vallée du Giffre. Cette commune de montagne est une des plus étendues du département de la Haute-Savoie.

 Endroit emblématique du village, les halles du marché ou "La Grenette". Le comte Amédée VI de Savoie instaure en 1355 un marché hebdomadaire. Pour l’abriter, les habitants de Samoëns construisent dès cette époque une première halle en bois. Chaque semaine, il s’y vendait des draps, fourrures, bonnets, aliments et graines, d’où l’appellation grenette.

Endroit emblématique du village, les halles du marché ou "La Grenette". Le comte Amédée VI de Savoie instaure en 1355 un marché hebdomadaire. Pour l’abriter, les habitants de Samoëns construisent dès cette époque une première halle en bois. Chaque semaine, il s’y vendait des draps, fourrures, bonnets, aliments et graines, d’où l’appellation grenette.

Sur la place du village,non loin des halles, ce gros tilleul emblématique, Il a été planté en 1438 au centre de Samoëns, pour célébrer un jugement rendu par le duc Amédée VIII de Savoie. Un jugement confirmant aux Septimontains la possession de plusieurs alpages situés dans la vallée voisine de la Manche. Cet arbre atteint aujourd’hui 9,50 mètres de tour de tronc pour une hauteur de 20 mètres. Il est le témoin de près de six siècles d’histoires et est devenu l’emblème du village.

Sur la place du village,non loin des halles, ce gros tilleul emblématique, Il a été planté en 1438 au centre de Samoëns, pour célébrer un jugement rendu par le duc Amédée VIII de Savoie. Un jugement confirmant aux Septimontains la possession de plusieurs alpages situés dans la vallée voisine de la Manche. Cet arbre atteint aujourd’hui 9,50 mètres de tour de tronc pour une hauteur de 20 mètres. Il est le témoin de près de six siècles d’histoires et est devenu l’emblème du village.

Toujours à proximité des halles cette magnifique fontaine aux quatre becs de bronze appelés bourneaux.

Toujours à proximité des halles cette magnifique fontaine aux quatre becs de bronze appelés bourneaux.

Croisée dans une rue, une relique du dernier "Samoëns Américan festival" qui s'est déroulé en Juillet dernier, fête du cheval, danse country et belle mécanique.

Croisée dans une rue, une relique du dernier "Samoëns Américan festival" qui s'est déroulé en Juillet dernier, fête du cheval, danse country et belle mécanique.

Prés du parvis de l'église, le monument aux morts du village, la statue d'une femme embrassant dans le cou un soldat . La statue est en Kersantite* et le soubassement en granite du Mont-Blanc
Prés du parvis de l'église, le monument aux morts du village, la statue d'une femme embrassant dans le cou un soldat . La statue est en Kersantite* et le soubassement en granite du Mont-Blanc

Prés du parvis de l'église, le monument aux morts du village, la statue d'une femme embrassant dans le cou un soldat . La statue est en Kersantite* et le soubassement en granite du Mont-Blanc

*La kersantite (dont le nom dérive d'un toponyme breton, Kersanton, petit hameau de Loperhet dans la rade de Brest), est une roche magmatique filonienne, de la famille des lamprophyres. Bien que relativement rare, cette variété de roche se rencontre sur tous les continents. Appelée localement, de manière impropre, “granite de Kersanton“, elle présente un grand intérêt pour la sculpture.

*La kersantite (dont le nom dérive d'un toponyme breton, Kersanton, petit hameau de Loperhet dans la rade de Brest), est une roche magmatique filonienne, de la famille des lamprophyres. Bien que relativement rare, cette variété de roche se rencontre sur tous les continents. Appelée localement, de manière impropre, “granite de Kersanton“, elle présente un grand intérêt pour la sculpture.

La vallée de Samoëns et ses neuf hameaux se distinguent par la richesse de son patrimoine et une activité continue tout au long de l'année, principalement emmenée par le tourisme hivernal et estival.  Le chef-lieu est situé à 703 mètres d'altitude, mais la commune culmine à 2 666 m à la pointe des Avoudrues.

La vallée de Samoëns et ses neuf hameaux se distinguent par la richesse de son patrimoine et une activité continue tout au long de l'année, principalement emmenée par le tourisme hivernal et estival.  Le chef-lieu est situé à 703 mètres d'altitude, mais la commune culmine à 2 666 m à la pointe des Avoudrues.

Une œuvre de Gigi Taras située proche de l'église. Le nom « Samoëns » remonte ainsi à l’an 1167. Il provient d’une expression médiévale qui qualifie « les sept monts » entourant le village : Cuidex, Vigny, Folly, Oddaz, Bostan, Chardonnière, Freterolles, La Vullie. C’est pourquoi les habitants du village sont appelés septimontains et septimontaines.

Une œuvre de Gigi Taras située proche de l'église. Le nom « Samoëns » remonte ainsi à l’an 1167. Il provient d’une expression médiévale qui qualifie « les sept monts » entourant le village : Cuidex, Vigny, Folly, Oddaz, Bostan, Chardonnière, Freterolles, La Vullie. C’est pourquoi les habitants du village sont appelés septimontains et septimontaines.

Dans cette grande maison blanche naquit  Marie-Louise Jaÿ (avec un tréma sur le y) (1838-1925), première vendeuse du grand magasin le Bon Marché à Paris, qui épousa Ernest Cognacq et fonda avec lui le magasin de la Samaritaine. Elle offrit à la municipalité son jardin appelé Jardin botanique alpin La Jaÿsinia classé Jardin remarquable de France.
Dans cette grande maison blanche naquit  Marie-Louise Jaÿ (avec un tréma sur le y) (1838-1925), première vendeuse du grand magasin le Bon Marché à Paris, qui épousa Ernest Cognacq et fonda avec lui le magasin de la Samaritaine. Elle offrit à la municipalité son jardin appelé Jardin botanique alpin La Jaÿsinia classé Jardin remarquable de France.

Dans cette grande maison blanche naquit Marie-Louise Jaÿ (avec un tréma sur le y) (1838-1925), première vendeuse du grand magasin le Bon Marché à Paris, qui épousa Ernest Cognacq et fonda avec lui le magasin de la Samaritaine. Elle offrit à la municipalité son jardin appelé Jardin botanique alpin La Jaÿsinia classé Jardin remarquable de France.

L'église Notre-Dame-de-l'Assomption de Samoëns est une ancienne collégiale, située dans le département de la Haute-Savoie, dans la commune de Samoëns, en France. C'est une des anciennes collégiales du Diocèse de Genève.
L'église Notre-Dame-de-l'Assomption de Samoëns est une ancienne collégiale, située dans le département de la Haute-Savoie, dans la commune de Samoëns, en France. C'est une des anciennes collégiales du Diocèse de Genève.L'église Notre-Dame-de-l'Assomption de Samoëns est une ancienne collégiale, située dans le département de la Haute-Savoie, dans la commune de Samoëns, en France. C'est une des anciennes collégiales du Diocèse de Genève.

L'église Notre-Dame-de-l'Assomption de Samoëns est une ancienne collégiale, située dans le département de la Haute-Savoie, dans la commune de Samoëns, en France. C'est une des anciennes collégiales du Diocèse de Genève.

Le jardin botanique alpin La Jaÿsinia. Ce dernier a été inauguré en 1906 et est classé Jardin remarquable de France. Il s'étend sur 3,5 hectares. Il fut offert par Marie-Louise Jaÿ. Il est planté de plus de 8 000 plantes de montagnes du monde entier. Mais manque de bol, il est fermé suite à un gros orage le 12 juillet dernier qui a du faire des dégâts

Le jardin botanique alpin La Jaÿsinia. Ce dernier a été inauguré en 1906 et est classé Jardin remarquable de France. Il s'étend sur 3,5 hectares. Il fut offert par Marie-Louise Jaÿ. Il est planté de plus de 8 000 plantes de montagnes du monde entier. Mais manque de bol, il est fermé suite à un gros orage le 12 juillet dernier qui a du faire des dégâts

Le château de Montanier ainsi que l’église Notre-Dame de l’Assomption auraient été détruits lors de la prise et de l’incendie du bourg de Samoëns lors des guerres de Bourgogne au XVe siècle, lors de l’invasion des Bernois . L’église de Samoëns fut reconstruite, pas le château. Lors de l’aménagement du jardin botanique alpin La Jaÿsinia, en 1906, ses ruines du château ont cependant été intégrées au lieu et transformées en partie en abri.

 

Les décorations florale du village lui on valu une deuxième étoile.
Les décorations florale du village lui on valu une deuxième étoile.

Les décorations florale du village lui on valu une deuxième étoile.

Mon avis concernant ce classement risque de décevoir les septimontains et septimontaines. Pour avoir visité le village d'Yvoire la veille je pense que mon vote aurait été pour ce dernier, mon amour des vieilles pierres y est pour beaucoup je pense!

Mon avis concernant ce classement risque de décevoir les septimontains et septimontaines. Pour avoir visité le village d'Yvoire la veille je pense que mon vote aurait été pour ce dernier, mon amour des vieilles pierres y est pour beaucoup je pense!

Samoëns est certes un beau village mais je pense que le choix des lecteurs fut grandement influencé par le fait que Samoëns et un village de montagne avec un domaine skiable ce qui je pense, a fait la différence.
Samoëns est certes un beau village mais je pense que le choix des lecteurs fut grandement influencé par le fait que Samoëns et un village de montagne avec un domaine skiable ce qui je pense, a fait la différence.

Samoëns est certes un beau village mais je pense que le choix des lecteurs fut grandement influencé par le fait que Samoëns et un village de montagne avec un domaine skiable ce qui je pense, a fait la différence.

L'article en question concernant le classement du plus beau village des lecteurs du Dauphiné de haute-Savoie.

L'article en question concernant le classement du plus beau village des lecteurs du Dauphiné de haute-Savoie.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents