Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sud Drôme

Sud Drôme

Un petit tour chez moi, à la croisée de quatre départements, le sud de la Drôme et de l'Ardèche ainsi que le Nord du Vaucluse et du Gard. Pas de grands voyages à grand frais pour découvrir là ou je vis, j'aime ma région et vous la partage...


Une Statue Sur Un Pont à Bollène (Vaucluse 84) ...(des infos du sculpteur concernant cette oeuvre).

Publié par Jipaipai sur 24 Octobre 2017, 17:09pm

Catégories : #Statue, #Vaucluse, #Rivière, #Bollène

(12/03/2017) Il y a des jours ou...je ne trouve rien et donc je ne peux rien écrire sur cette oeuvre sinon qu'elle provient d'un artiste nommé Romel, un sculpteur de Mondragon, commune du Vaucluse (84) proche de Bollène...c'est peu, je sais et pour combler, je m'intéresse à la citation gravée sur le socle.

Complément d'informations reçu de l'artiste ce 23/10/2017

Suite à cette article publié le 12 Mars 2017 sur mon blog, je reçois ce jour, 23/10/2017, un courrier bien sympatique de l'auteur de cette oeuvre, Mr Romel Cyril, courrier que je diffuse ci dessous avec son aimable autorisation afin de rendre justice à cette oeuvre et à son auteur.

(Courrier du 21/10/2017) Bonjour, 
Pour faire suite à votre article de mars 2017 au sujet de la statue du pont de l'Av Jean Giono à Bollène; je comprends votre étonnement de n'avoir trouvé ni référence, ni renseignement sur l’œuvre et le sculpteur qui a produit cette statue. Car le commanditaire, la mairie de M Serein, n'a fait cas ni de la commande, ni de l'installation de cette œuvre sur le Cours de la Résistance. Pourtant, chaque œuvre a son histoire... que j'aurais plaisir à partager si vous le désirez (notamment l'anecdote de la balle dans le torse de l'enfant). Pour renseignement, mon atelier de sculpture est transféré à Avignon depuis 2011. Veuillez recevoir mes salutations les meilleures. Romel cyril, sculpteur

Monsieur,


(Courrier du 23/10/2017)

L'histoire de la statue de la ville de Bollène dite "stèle du souvenir" (nom choisit par la mairie) est à la fois courte et symptomatique des commandes publiques. 

Le service culturel de la mairie de l'époque, dirigé par Mme Athénoux, avait trouvé opportun de faire appel aux services de mon atelier de sculpture pour illustrer avec art la Résistance bollénoise pendant la 2de guerre mondiale. Cette commande marquait un attachement de la ville aux arts en général et à la sculpture en particulier en confiant à un sculpteur récemment installé à Bollène après ses années de tour de France comme compagnon sculpteur.

Bien leur en pris puisque le contrat stipulait un prix forfaitaire pour l’œuvre. Si je m'en étais tenu au prix, la "stèle" serait une quelconque plaque gravée. Je décidais, au contraire, de m'engager dans une œuvre plus grande en volume qui fasse lien avec l'histoire lapidaire de Bollène et à la mesure de l'engagement des anciens combattants dont il s'agissait de commémorer les actions.

Car le passé artistique de cette ville du nord Vaucluse est d'une grande richesse tant historique qu'industrielle. Bollène conserve un passé de tailleurs de pierre réputés et, au moins, deux grands sculpteurs du XIXem s: Bastet et Charpentier. Je décidais que ma sculpture serait le pendant du monument aux morts du sculpteur Charpentier.

Vous connaissez cette statue de Charpentier où, selon le goût de l'époque et le caractère joyeux de cet artiste, le poilu est couronné d'une tresse de laurier par une allégorie féminine de la patrie. Braves enfants vainqueurs morts par milliers... Cette œuvre, au demeurant très réussie, fut le lien conducteur de ma composition. Mais je décidais d'y adjoindre la rage que nous inspire la cruauté de cette guerre.

Ainsi doit-on lire ma sculpture à la lumière d'une transmission entre artistes sculpteurs bollénois.

La "stèle" est composée selon différents plans; un premier vertical avec allégorie patriote enroulée dans le drapeau, glaive menaçant, prête à défendre l'enfant nu et fragile. C'est dans cette action de défit, couteau à la main, sauvage et sanguinaire que se situ l'engagement de la Résistance. Hommage à ceux qui se sont élevés, désarmés, révoltés par l'outrage, offrant leur cœur comme rempart à l'assaillant.

Le second plan de lecture est celui de l'enfant qui doit être lu horizontalement, c'est-à-dire couché sur le linceul tricolore, mort touché par une balle. A cette indication, la lecture de la position du corps de l'enfant prend son sens. Il a les yeux clos, les bras sans force, le corps fixé par la secousse du projectile. 

J'aurais aimé discuter de mes intentions avec les associations d'anciens combattants de Bollène. Ayant reçu toute licence de la mairie du à leur confiance dans mon travail, il est toujours judicieux d'enrichir sa sculpture par l'avis de la ou des personnes visées par l’œuvre. Notre rencontre fut remise à une future inauguration (qui n'aura jamais lieu). Et pour cause... J'en viens à l'anecdote

Quelques mois après la pose du monument, la mairie de la ville de Bollène change de bord politique. 

Un journaliste d'un journal local me contacte par téléphone pour m'avertir de graves dégâts sur ma sculpture. Je savais que la hampe du drapeau avait été cassé (je sais par qui... un quidam qui par lubie m'avertit lors de la pose qu'il n'aimait pas les pointes de drapeau). J'interrogeais donc ce journaliste sur la nouvelle liste des dégradations. Celui-ci me répondit qu'une balle avait été tiré sur la statue, à l'endroit du torse de l'enfant. Cette balle est encore clairement visible! Cela devait provoquer émois, dénonciations, gros titres!

Bollène apparait depuis les années 60 comme le chef lieu d'une pègre endémique. Ce fantasme permet d'oublier les ravages d'une désindustrialisation doublée de la frustration d'une offre commerciale surabondante défigurant la vallée du Rhône.

Bref, non! les malfrats n'avaient pas pris pour cible ma statue.  La balle est celle que j'avais sculpté.

Dans le compagnonnage nous appelons cela une remarque. Il en existe des connues dans différents lieux du Tour de France. Cela permet aux itinérants de prouver qu'ils sont bien passé par telle ville car ils savent répondre à la question: "Quelle est la remarque de la ville de Bollène?" - C'est une balle dans le torse d'un enfant.

Monsieur, je serai présent aux Rencontres des Métiers d'art à Pernes les Fontaines du 27 au 29 octobre. N'hésitez pas à communiquer l'information car j'aurai plaisir à vous y rencontrer.

Permettez-moi de vous féliciter pour votre intérêt pour les choses de l'art, votre collecte d'informations et la richesse de votre blog. Recevez mes salutations les meilleures. Romel cyril

"Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage."

"Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage."

Harangue de Périclès prononcée à Athènes en l'honneur des défenseurs de la patrie morts pendant la guerre du Péloponnèse.

Harangue de Périclès prononcée à Athènes en l'honneur des défenseurs de la patrie morts pendant la guerre du Péloponnèse.

Périclès, né à Athènes v. 495 av. J.-C., décédé à Athènes en 429 av. J.-C., stratège et homme d'État athénien, de la tribu Acamantide et du dème de Cholargue, membre de la famille des Alcméonides, fils de Xanthippe et d'Agaristè.

Périclès, né à Athènes v. 495 av. J.-C., décédé à Athènes en 429 av. J.-C., stratège et homme d'État athénien, de la tribu Acamantide et du dème de Cholargue, membre de la famille des Alcméonides, fils de Xanthippe et d'Agaristè.

Rien sur la présence ici de cette statue, à l'entrée de ce pont sur le Lez...
Rien sur la présence ici de cette statue, à l'entrée de ce pont sur le Lez...

Rien sur la présence ici de cette statue, à l'entrée de ce pont sur le Lez...

"il n'est point de bonheur sans liberté ni de liberté sans courage."...voilà c'est tout pour cette note, pourquoi cette statue sur ce pont, je n'en sais pas plus mais dans l'événtualité d'une info concernant cette oeuvre, je repasserais pas ici évidement !
"il n'est point de bonheur sans liberté ni de liberté sans courage."...voilà c'est tout pour cette note, pourquoi cette statue sur ce pont, je n'en sais pas plus mais dans l'événtualité d'une info concernant cette oeuvre, je repasserais pas ici évidement !

"il n'est point de bonheur sans liberté ni de liberté sans courage."...voilà c'est tout pour cette note, pourquoi cette statue sur ce pont, je n'en sais pas plus mais dans l'événtualité d'une info concernant cette oeuvre, je repasserais pas ici évidement !

"Bref, non! les malfrats n'avaient pas pris pour cible ma statue.  La balle est celle que j'avais sculpté. Dans le compagnonnage nous appelons cela une remarque. Il en existe des connues dans différents lieux du Tour de France. Cela permet aux itinérants de prouver qu'ils sont bien passé par telle ville car ils savent répondre à la question: "Quelle est la remarque de la ville de Bollène?" - C'est une balle dans le torse d'un enfant." Romel Cyril

"Bref, non! les malfrats n'avaient pas pris pour cible ma statue.  La balle est celle que j'avais sculpté. Dans le compagnonnage nous appelons cela une remarque. Il en existe des connues dans différents lieux du Tour de France. Cela permet aux itinérants de prouver qu'ils sont bien passé par telle ville car ils savent répondre à la question: "Quelle est la remarque de la ville de Bollène?" - C'est une balle dans le torse d'un enfant." Romel Cyril

"Un journaliste d'un journal local me contacte par téléphone pour m'avertir de graves dégâts sur ma sculpture. Je savais que la hampe du drapeau avait été cassé (je sais par qui... un quidam qui par lubie m'avertit lors de la pose qu'il n'aimait pas les pointes de drapeau). Romel Cyril

"Un journaliste d'un journal local me contacte par téléphone pour m'avertir de graves dégâts sur ma sculpture. Je savais que la hampe du drapeau avait été cassé (je sais par qui... un quidam qui par lubie m'avertit lors de la pose qu'il n'aimait pas les pointes de drapeau). Romel Cyril

"Monsieur, je serai présent aux Rencontres des Métiers d'art à Pernes les Fontaines du 27 au 29 octobre. N'hésitez pas à communiquer l'information car j'aurai plaisir à vous y rencontrer."Romel Cyril
"Monsieur, je serai présent aux Rencontres des Métiers d'art à Pernes les Fontaines du 27 au 29 octobre. N'hésitez pas à communiquer l'information car j'aurai plaisir à vous y rencontrer."Romel Cyril

"Monsieur, je serai présent aux Rencontres des Métiers d'art à Pernes les Fontaines du 27 au 29 octobre. N'hésitez pas à communiquer l'information car j'aurai plaisir à vous y rencontrer."Romel Cyril

"il faut rendre à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu".

Merci:

https://qqcitations.com/citation/198966

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

papyserge.y 14/03/2017 13:17

en cherchant " Le Pont Colonel de Chabrières à Bollène" rien non plus

Jipaipai 14/03/2017 17:32

Tu me rassure, rien de rien sur cette statue, pas sympa pour l'artiste!

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents