Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sud Drôme

Sud Drôme

Drôme, Ardèche, Vaucluse et Gard. Là ou je vis, ma ville, ma région, mon pays...mes balades régionales et nationales.


La Chapelle Notre-Dame Des Grâces à Pierrelatte (Drôme 26700)

Publié par Jipai sur 9 Mai 2021, 07:00am

Catégories : #Monument, #Patrimoine, #Chapelle, #Drôme, #Pierrelatte, #Calvaire

(Mars 2021) Une petite chapelle, rue de la chapelle Notre-Dame à Pierrelatte, avec une croix sur la place, chapelle qui me semble étrangement abandonnée comme beaucoup d'autres dans la région. 

En 1640, un dénommé Paul Gros fait édifier en ce lieu un petit oratoire. Rescapé d’un naufrage en 1643, il le fait agrandir en remerciement de ce qu’il estime être un miracle.(Le récit de cette aventure en bas de page)

En 1640, un dénommé Paul Gros fait édifier en ce lieu un petit oratoire. Rescapé d’un naufrage en 1643, il le fait agrandir en remerciement de ce qu’il estime être un miracle.(Le récit de cette aventure en bas de page)

En 1652, Pierrelatte connaît sa deuxième épidémie de peste au cours du XVIIe siècle. Les fidèles affluent. Sous la houlette du desservant de la Chapelle, Antoine Meillon prêtre, qui à partir d’août 1652, préside le Bureau de santé chargé de juguler la maladie, une chapelle encore plus vaste est édifiée à la place de l’oratoire.
En 1652, Pierrelatte connaît sa deuxième épidémie de peste au cours du XVIIe siècle. Les fidèles affluent. Sous la houlette du desservant de la Chapelle, Antoine Meillon prêtre, qui à partir d’août 1652, préside le Bureau de santé chargé de juguler la maladie, une chapelle encore plus vaste est édifiée à la place de l’oratoire.

En 1652, Pierrelatte connaît sa deuxième épidémie de peste au cours du XVIIe siècle. Les fidèles affluent. Sous la houlette du desservant de la Chapelle, Antoine Meillon prêtre, qui à partir d’août 1652, préside le Bureau de santé chargé de juguler la maladie, une chapelle encore plus vaste est édifiée à la place de l’oratoire.

La façade principale et murs extérieurs peuvent dater de cette époque. La Chapelle est vendue comme bien national à la Révolution.

La façade principale et murs extérieurs peuvent dater de cette époque. La Chapelle est vendue comme bien national à la Révolution.

Rouverte en 1803, mais en ruine, elle n’est restaurée qu’à partir de 1812. Une chapelle Saint-Pancrace lui est ajoutée en 1836.

Rouverte en 1803, mais en ruine, elle n’est restaurée qu’à partir de 1812. Une chapelle Saint-Pancrace lui est ajoutée en 1836.

La grande croix, qui lui fait face, à l’est, date de la même année. Le clocher date de 1838.
La grande croix, qui lui fait face, à l’est, date de la même année. Le clocher date de 1838.

La grande croix, qui lui fait face, à l’est, date de la même année. Le clocher date de 1838.

 Un beau jour entre 1953/1956, la nationale 7 si chère à Charles Trenet à eut la fâcheuse idée de couper la rue Notre-Dame en deux, ne laissant qu'un passage souterrain aux fidèles pour y accéder. Elle sert aujourd'hui de simple dépôt pour les services techniques de la mairie mais ca reste une chapelle quand même.(Laurent.A)
 Un beau jour entre 1953/1956, la nationale 7 si chère à Charles Trenet à eut la fâcheuse idée de couper la rue Notre-Dame en deux, ne laissant qu'un passage souterrain aux fidèles pour y accéder. Elle sert aujourd'hui de simple dépôt pour les services techniques de la mairie mais ca reste une chapelle quand même.(Laurent.A)

 Un beau jour entre 1953/1956, la nationale 7 si chère à Charles Trenet à eut la fâcheuse idée de couper la rue Notre-Dame en deux, ne laissant qu'un passage souterrain aux fidèles pour y accéder. Elle sert aujourd'hui de simple dépôt pour les services techniques de la mairie mais ca reste une chapelle quand même.(Laurent.A)

La passage souterrain en question "Passage Notre-Dame" aménagé sous la chaussée de la RN.7
La passage souterrain en question "Passage Notre-Dame" aménagé sous la chaussée de la RN.7

La passage souterrain en question "Passage Notre-Dame" aménagé sous la chaussée de la RN.7

Passage sur le mur duquel ce panneau mémorial me pose question, que c'est-il passé ce 30/01/1999? (je vais me renseigner bien sûr!)

Passage sur le mur duquel ce panneau mémorial me pose question, que c'est-il passé ce 30/01/1999? (je vais me renseigner bien sûr!)

La Chapelle Notre-Dame Des Grâces à Pierrelatte (Drôme 26700)

Le 25 Mai 1643, au moment de dire sa messe de 8 heures, le frère Jean Gros, religieux de congrégation de la doctrine Chrétienne , eut le net sentiment que son frère Paul Gros, qui résidait à Galata-Les-Constantinople, devait être sur mer et en grand danger. Au cours de la messe , il récita donc les oraisons concernant le salut des navigateurs. Au mois de septembre suivant , Paul Gros passa à Pierrelatte et rencontra son frère Jean qui lui narra ce qu'il avait ressenti le 25 Mai avant de célébrer sa messe. Entendant cela, Paul s'exclama: "miracle", et lui déclara que le même jour, à la même heure, il naviguait à bord d'un navire en très grand danger de faire naufrage après une tempête qui avait duré plus de 30 heures, et qu'il avait perdu tout espoir d'éviter le naufrage. Cependant il ajouta que :" descendant au plus bas du vaisseau il se mit à genoux et fit le vœu de visiter pieds nus, avec sa femmes et ses enfants qu'il ramenait en France, une petite chapelle qu'il avait fait bâtir, trois années plus tôt, en l'honneur de Notre-Dame-De-Grâce, prés du lieu appelé PIERRELATTE, s'il échappait au naufrage. Ayant terminé heureusement son voyage, il s'empressa d'accomplir son vœu et fit édifier la chapelle en l'honneur de Dieu et de la très Sainte-Vierge.

La chapelle fut fermée en 1791 et le clocher abattu. Elle fut rouverte en 1803 ,mais le toit était effondré car elle était devenue, comme bien nationale, propriété privé et n'était guère entretenue. Les deux tiers de la voûte s'étaient abattus. Le 25 février 1812 les ruines furent rachetées un certain Pradelle Fréjus. Celui-ci restaura la chapelle et le 1er mars 1818, il en remit à Mr Brisset, Maire, la concession d'usage à perpétuité.

Une mission de Noel 1835-1836 y dressa une grande croix de fer forgé. En 1838 un petit clocher fut érigé. Madame Allard donna la cloche dont elle fut marraine.

Des vitraux furent ajoutés en 1942.

Jusqu'à une époque récente, des processions avaient lieu à la chapelle à l'occasion de diverses fêtes (Rogations, 1er Mai, 15 août.)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

missfujii. 09/05/2021 08:41

l'histoire de cette église est passionnante, merci de ce partage

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents