Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sud Drôme

Sud Drôme

Drôme, Ardèche, Vaucluse et Gard. Là ou je vis, ma ville, ma région, mon pays...mes balades régionales et nationales.


La Chapelle Notre-Dame-Du-Cadenet à Piégon (Drôme 26110)

Publié par Jipai sur 14 Novembre 2017, 18:47pm

Catégories : #Drôme, #Patrimoine, #Etrange, #Chapelle, #Animaux, #Piégon, #Légende

(15/10/2017) Construire une chapelle à l'endroit où les bœufs se sont agenouillés à proximité de genévriers centenaires était une chose tout à fait "naturelle" à une certaine époque dans la région (Voir la Chapelle de Tulette, lien en bas de page), c'est l'histoire de la chapelle Notre-Dame-Du-Cadenet à Piégon, village vraiment surprenant à visiter après sa colline sculptée, son village disparu et son clocher isolé, vraiment une superbe ballade.

Du village disparu, du pied du clocher rescapé, j'aperçois une église et un petit cimetière.

Du village disparu, du pied du clocher rescapé, j'aperçois une église et un petit cimetière.

Il s'agit d'une très ancienne église dont le chœur date du IIe siècle, époque du renouveau religieux. Elle représente un des plus beaux spécimens des églises romanes rurales, et mérite une visite attentive.

Il s'agit d'une très ancienne église dont le chœur date du IIe siècle, époque du renouveau religieux. Elle représente un des plus beaux spécimens des églises romanes rurales, et mérite une visite attentive.

Pour ce qui est de la visite intérieur, portes closes, comme souvent, j'en ai l'habitude maintenant. Très abîmée pendant les guerres de religion, et quelque peu abandonnée parce qu'elle faisait double emploi avec l'église paroissiale de Piégon...
Pour ce qui est de la visite intérieur, portes closes, comme souvent, j'en ai l'habitude maintenant. Très abîmée pendant les guerres de religion, et quelque peu abandonnée parce qu'elle faisait double emploi avec l'église paroissiale de Piégon...

Pour ce qui est de la visite intérieur, portes closes, comme souvent, j'en ai l'habitude maintenant. Très abîmée pendant les guerres de religion, et quelque peu abandonnée parce qu'elle faisait double emploi avec l'église paroissiale de Piégon...

...dont il ne reste que la tour-clocher, (en haut à gauche ci dessus) clocher ou l'horloge égrène toujours les heures à la grande joies des corneilles locales. Cette chapelle a été intelligemment restaurée par l'abbé Victor Morel et quelques habitants dévoués.

...dont il ne reste que la tour-clocher, (en haut à gauche ci dessus) clocher ou l'horloge égrène toujours les heures à la grande joies des corneilles locales. Cette chapelle a été intelligemment restaurée par l'abbé Victor Morel et quelques habitants dévoués.

La légende de cette chapelle veut que les vaches et bœufs d'un paysan venaient s'agenouiller devant le cade miraculeux du cimetière (Genévrier), la vierge se tenait sur les branches. Une autre version serait qu'une statue de la vierge fut trouvé à l'endroit même ou les vaches s'agenouillaient. Prés de cet arbre on construisit donc une chapelle prés du vieux cade, d'où l'origine du nom, Chapelle du Cadenet, qui devint lieu de pèlerinage.

La légende de cette chapelle veut que les vaches et bœufs d'un paysan venaient s'agenouiller devant le cade miraculeux du cimetière (Genévrier), la vierge se tenait sur les branches. Une autre version serait qu'une statue de la vierge fut trouvé à l'endroit même ou les vaches s'agenouillaient. Prés de cet arbre on construisit donc une chapelle prés du vieux cade, d'où l'origine du nom, Chapelle du Cadenet, qui devint lieu de pèlerinage.

Sa construction est d'une grande simplicité, volume sobre, appareil régulier. Seul le côté sud est agrémenté de modillons sculptés soulignant l'ancien niveau d'appui du toit.
Sa construction est d'une grande simplicité, volume sobre, appareil régulier. Seul le côté sud est agrémenté de modillons sculptés soulignant l'ancien niveau d'appui du toit.

Sa construction est d'une grande simplicité, volume sobre, appareil régulier. Seul le côté sud est agrémenté de modillons sculptés soulignant l'ancien niveau d'appui du toit.

Lors de la restauration qu'il conduisit de novembre 1966 à Pâques 1967, l'abbé Morel mit à jour, dans la nef, 12 tombeaux, peut-être ceux des chanoines de Vaison.
Lors de la restauration qu'il conduisit de novembre 1966 à Pâques 1967, l'abbé Morel mit à jour, dans la nef, 12 tombeaux, peut-être ceux des chanoines de Vaison.

Lors de la restauration qu'il conduisit de novembre 1966 à Pâques 1967, l'abbé Morel mit à jour, dans la nef, 12 tombeaux, peut-être ceux des chanoines de Vaison.

Une étrange structure dans ce petit cimetière en hommage à un fils mort pour la France, je me demande toujours comment faisaient les familles pour offrir de si beau tombeau à leurs défunts à cette époque.Une étrange structure dans ce petit cimetière en hommage à un fils mort pour la France, je me demande toujours comment faisaient les familles pour offrir de si beau tombeau à leurs défunts à cette époque.
Une étrange structure dans ce petit cimetière en hommage à un fils mort pour la France, je me demande toujours comment faisaient les familles pour offrir de si beau tombeau à leurs défunts à cette époque.Une étrange structure dans ce petit cimetière en hommage à un fils mort pour la France, je me demande toujours comment faisaient les familles pour offrir de si beau tombeau à leurs défunts à cette époque.

Une étrange structure dans ce petit cimetière en hommage à un fils mort pour la France, je me demande toujours comment faisaient les familles pour offrir de si beau tombeau à leurs défunts à cette époque.

Pas certains que ce cade soit celui de la légende, peut être une deuxième plantation, les spécialistes apprécierons, toujours est il que bien qu'étêté, il semble malgré  tout en bonne santé.

Pas certains que ce cade soit celui de la légende, peut être une deuxième plantation, les spécialistes apprécierons, toujours est il que bien qu'étêté, il semble malgré tout en bonne santé.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
salut Jipapy.
Bien rénovée. Je trouve très bien d'entretenir le patrimoine. Je suppose qu'elle était fermée. C'est dommage que les gens pillent.
Les beaux tombeaux : peut être qu'il y avait moins d'arnaques à l'époque dans le funéraire ?
Bonne journée.
Bisous
Répondre
J
Les gens devaient s'endetter sérieusement pour faire des monuments pareils sur les tombeaux, impressionnant le nombre de gros monument l'autre jour au cimetiére d'Avignon et certains vraiment trés beaux. Merci d'être passé, bises à plus!

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents